Le jazz lo­cal et an­glo­phone à l’hon­neur

Le Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de jazz d’Ed­mon­ton, ren­dez-vous an­nuel des ama­teurs des rythmes jaz­zés en Al­ber­ta de­puis 1980, au­ra lieu du 19 au 28 juin pro­chains. Si l’évé­ne­ment est au­jourd’hui beau­coup moins cé­lèbre que ce­lui de Montréal qui a pour­tant le mê

Le Franco - - FESTIVAL DE JAZZ D'EDMONTON -

Par contre, la com­mu­nau­té fran­co­phone peine à se faire en­tendre du­rant les dix jours de ce fes­ti­val. Ce n’est que peu sur­pre­nant, te­nant compte de la culture jazz qui n’a ja­mais vrai­ment été as­so­ciée à la fran­co­pho­nie et que même les ar­tistes fran­co­phones tra­vaillent presque ex­clu­si­ve­ment en an­glais. Le bas­siste fran­coal­ber­tain Pierre-Paul Bu­geaud confirme cette ten­dance, lui qui a créé le Cel­sius Quar­tet il y a huit ans… avec trois mu­si­ciens an­glo­phones. « J’ai beau cher­cher, je ne connais que très peu d’ar­tistes de jazz qui tra­vaillent en fran­çais… en­core moins de gens qui chantent en fran­çais », re­con­naît-il. Ce­la peut s’ex­pli­quer par l’ab­sence d’un pro­gramme de jazz don­né en fran­çais en Al­ber­ta. Comp­tons quand même la chan­teuse mont­réa­laise Ra­nee Lee qui parle fran­çais et qui se­ra en spec­tacle au fes­ti­val.

Heu­reu­se­ment, la mu­sique trans­cende as­sez bien la bar­rière de la langue, sur­tout pour un style où la mu­sique ins­tru­men­tale et l’im­pro­vi­sa­tion oc­cupent au­tant d’es­pace. Beau­coup d’ar­tistes al­ber­tains, dont la ma­jo­ri­té d’Ed­mon­ton, se­ront de la par­tie. Par contre, Pier­rePaul Bu­geaud re­marque que ce sont sou­vent des « jeunes » groupes. « Il n’est pas rare que des mu­si­ciens se ren­contrent pour for­mer un duo ou un trio, le temps d’un contrat de spec­tacle, puis dis­solvent l’en­semble juste après. À part mon qua­tuor et le A/B Trio [qui est aus­si de la pro­gram­ma­tion cette an­née], il y a très peu d’en­sembles qui jouent en­semble de fa­çon as­si­due de­puis des an­nées. D’autres mu­si­ciens nous disent sou­vent qu’on sonne vrai­ment comme un “band” parce qu’on a presque une connexion psy­chique entre nous quatre ! » Cette an­née, M. Bu­geaud joue­ra en duo avec le cla­vié­riste Bill Richard (aus­si de Cel­sius) en per­for­mance gra­tuite le 27 juin.

Des in­con­tour­nables

Sur la cin­quan­taine de spec­tacles of­ferts dans le cadre du fes­ti­val cette an­née, cer­tains re­tiennent un peu plus l’at­ten­tion : les têtes d’af­fiche, Lisa Fi­scher & Grand Ba­ton (22 juin) et The Bad Plus Jo­shua Red- man (26 juin) en font évi­dem­ment par­tie. À ce­la s’ajoutent no­tam­ment les per­for­mances de Gyp­so­phi­lia (19 juin), Fred Hersh (20 juin), Re­nee Rosnes (23 juin), Ra­nee Lee (26 juin) et Ken­ny Wer­ner (27 juin). Pier­rePaul Bu­geaud a lui-même ses pe­tits coups de coeur : « J’aime beau­coup de style de The Bad Plus; je vais es­sayer d’al­ler voir le spec­tacle ! Et Ken­ny Wer­ner est un ex­cellent pé­da­gogue que j’es­père pou­voir voir aus­si. »

Toute la pro­gram­ma­tion du Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de jazz d’Ed­mon­ton se trouve sur le site www.ed­mon­ton­jazz.com.

Oli­vier Dé­nom­mée

Cel­sius Quar­tet: Pierre- Paul Bu­geaud est le deuxième à gauche

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.