Pé­nu­rio no wé­ni­ca­wonts n’or­non­nan­co

L’ac­tuelle mi­nistre fé­dé­rale de la San­té, Ro­na Ambrose, avait an­non­cé en fé­vrier der­nier l’obli­ga­tion pour les com­pa­gnies phar­ma­ceu­tiques de dé­voi­ler leurs pé­nu­ries de mé­di­ca­ments, chose qui avait long­temps été ré­cla­mée par le mi­lieu de la san­té à tra­vers

Le Franco - - LA UNE - Oli­vier Dé­nom­mée

Cette ré­gle­men­ta­tion ré­cente rap­pelle le projet de loi C-523, bat­tu en chambre une an­née plus tôt : le projet, dé­po­sé par le Nou­veau Par­ti dé­mo­cra­tique (NPD), sug­gé­rait dé­jà de rendre la di­vul­ga­tion des pé­nu­ries de mé­di­ca­ments obli­ga­toire, im­po­sant des sanc­tions à qui­conque omet­trait d’en in­for­mer les ser­vices de san­té. C’est la dé­pu­tée de Saint-Bru­no– Saint-Hubert, Djaoui­da Sel­lah, qui était der­rière le projet de loi. « J’avais pré­sen­té le projet de loi qui avait de­man­dé au gou­ver­ne­ment de rendre la di­vul­ga­tion des pé­nu­ries de mé­di­ca­ments obli­ga­toire, chose qui était faite au­pa­ra­vant de fa­çon vo­lon­taire », confirme la dé­pu­tée néo-dé­mo­crate. Or, un an plus tard, les conser­va­teurs ont ra­me­né le projet sur le ta­pis, l’adop­tant « en grande pompe », au dire de la dé­pu­tée.

Peu de chan­ge­ment

Jus­qu’à pré­sent, la loi semble avoir des ef­fets li­mi­tés, si ce n’est que la liste des pé­nu­ries de mé­di­ca­ments ne cesse de s’al­lon­ger chaque jour. Ce qui dé­sole Mme Sel­lah. « Après l’an­nonce, on voit tou­jours des pé­nu­ries et mal­heu­reu­se­ment on ne voit tou­jours pas de me­sures concrètes dans le der­nier bud­get pour vrai­ment mettre en place ce plan-là. Le but est de lais­ser le temps au per­son­nel trai­tant de trou­ver un plan B. » Elle ajoute même qu’elle ignore les me­sures réel­le­ment ap­pli­quées : « Je n’ai ja­mais eu de dé­tails par rap­port à l’adop­tion de la loi. Les me­sures concrètes n’ont ja­mais été di­vul­guées au pu­blic. »

Chose cer­taine, la liste des mé­di­ca­ments en pé­nu­rie aug­mente quo­ti­dien­ne­ment, comme en té­moigne le site www.pe­nu­ries­de­me­di­ca­ments. ca qui ac­cu­mule ac­tuel­le­ment plus de 700 mé­di­ca­ments d’or­don­nance, qui sont ou se­ront en pé­nu­rie sous peu.

À cette liste se sont ajou­tés deux for­mats de cap­sules d’étham­bu­tol, mé­di­ca­ment né­ces­saire pour le trai­te­ment des in­fec­tions pul­mo­naires chro­niques et de la tu­ber­cu­lose. Si le for­mat 100 mg est en pé­nu­rie de­puis le dé­but du mois de juillet, jus­qu’en dé­but sep­tembre, le for­mat 400 mg, quant à lui, l’est dé­jà de­puis juin, et ne se­ra ré­ap­pro­vi­sion­né qu’en 2016. La rai­son : le trans­fert du site de pro­duc­tion de la so­cié­té phar­ma­ceu­tique Va­leant Ca­na­da, ra­len­tis­sant la pro­duc­tion.

Cette pé­nu­rie par­ti­cu­lière in­quiète le NPD, qui cite l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la San­té : « L’OMS a dit que les mé­di­ca­ments es­sen­tiels de­vraient être dis­po­nibles en tout temps et en des quan­ti­tés suf­fi­santes », tranche Mme Se­lah, elle-même mé­de­cin de for­ma­tion. Elle cri­tique ver­te­ment la mise en place tar­dive de la loi : « S’il y avait eu ap­pli­ca­tion de ces me­sures-là plus tôt, on n’en se­rait pas là au­jourd’hui », in­siste-t-elle en s’ap­puyant sur l’im­po­sante liste des pé­nu­ries de mé­di­ca­ments à tra­vers le pays. « C’est in­quié­tant : de­puis quelques an­nées, ça grimpe et ça ne re­des­cend pas! »

Oc­tobre 2015

Les ten­sions entre les par­tis fé­dé­raux aug­mentent alors que le pro­chain scru­tin fé­dé­ral, pré­vu le 19 oc­tobre 2015, n’est que dans quelques mois. Le NPD en a pro­fi­té pour lan­cer des at­taques au mode de ges­tion conser­va­teur. « Si nous étions au pou­voir, nous veille­rions à ce que les pé­nu­ries ne per­durent pas. Nous ver­rions en amont avec d’autres com­pa­gnies qui pour­raient aus­si four­nir le mé­di­ca­ment », as­sure la dé­pu­tée néo-dé­mo­crate. Elle men­tionne aus­si que son par­ti se­rait plus col­la­bo­ra­tif avec les pro­vinces pour mieux connaître leurs be­soins.

Du cô­té du Par­ti conser­va­teur, les nom­breuses an­nonces de­puis le dé­but de l’an­née, in­cluent une nette di­mi­nu- tion des trans­ferts fé­dé­raux en san­té, mais aus­si une nou­velle ré­gle­men­ta­tion par rap­port à un éti­que­tage plus clair sur les mé­di­ca­ments. Son der­nier re­vers contre la Cour su­prême au su­jet des formes sous les­quelles le can­na­bis mé­di­cal peut être consom­mé, risque cette fois de fa­vo­ri­ser le Par­ti li­bé­ral, dé­jà ou­ver­te­ment en fa­veur de sa lé­ga­li­sa­tion. Les thèmes prin­ci­paux de l’élec­tion ne sont pas en­core dé­fi­nis, mais les dé­bats s’an­noncent riches du cô­té de la san­té.

Photo: pe­nu­ries­de­me­di­ca­ments.ca

Un pe­tit ex­trait de la liste des pé­nu­ries de mé­di­ca­ments.

Photo: courtoisie

Mme Djaoui­da Sel­lah, dé­pu­tée de Saint- Bru­no– Saint- Hubert, avait pré­sen­té le dé­funt projet de loi C-523.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.