Six mois plus tard, les mé­moires sont tou­jours vives

Un peu plus de six mois après l’at­ten­tat ter­ro­riste contre le jour­nal sa­ti­rique Char­lie Heb­do à Paris, les Cal­ga­riens se sou­viennent. Plus de 150 per­sonnes en ont pro­fi­té pour com­mé­mo­rer les tristes évè­ne­ments lors la Fête de la Bas­tille, le 14 juillet, a

Le Franco - - L’Attentat contre Charlie Hebdo -

Le consul ho­no­raire de France à Cal­ga­ry, Roy Klas­sen, ve­nait tout juste de com­men­cer son man­dat lorsque les frères Ch­ré­rif et Saïd Koua­chi ont tué deux po­li­ciers et huit col­la­bo­ra­teurs du jour­nal sa­ti­rique Char­lie Heb­do, le 7 jan­vier.

« C’est quelque chose que je n’avais pas pré­vu évi­dem­ment, en ac­cep­tant le rôle de consul ho­no­raire, mais qui fait par­tie de la nou­velle réa­li­té. Je pense qu’il ne faut pas ou­blier cet évè­ne­ment là mais, en même temps, il ne faut pas ou­blier de vivre et de cé­lé­brer la fête na­tio­nale de la France. C’est un peu l’idée, mal­heu­reu­se­ment, dans ces actes hai­neux, d’em­pê­cher les gens de vivre leurs vies, de s’ex­pri­mer et d’être qui ils sont », ex­plique Roy Klas­sen.

Le consul ho­no­raire a re­çu de nom­breux ap­pels de ci­toyens in­quiets le jour de l’at­ten­tat ter­ro­riste. « Pour moi, c’était per­tur­bant parce que, comme nou­veau consul ho­no­raire, on m’a de­man­dé quelles me­sures j’al­lais prendre pour pro­té­ger la po­pu­la­tion fran­çaise, no­tam­ment dans les écoles et les ins­ti­tu­tions fran­çaises », dit-il.

Six mois plus tard, les mé­moires sont tou­jours vives. George Cou­ture, un re­trai­té des Forces ca­na­diennes qui a ser­vi dans plu­sieurs pays, dont la France, du­rant le dé­bar­que­ment de Nor­man­die, n’en re­vient tou­jours pas. « Je ne sais pas où s’en va le monde, on ne peut plus faire confiance à per- sonne de nos jours », se dé­sole t-il. Pour lui, il était par­ti­cu­liè­re­ment im­por­tant, cette an­née, de ve­nir mon­trer son sou­tien au peuple fran­çais.

George Cou­ture n’était d’ailleurs pas le seul, plus de 150 per­sonnes ont eu la même idée que lui. « Je pense que ça dé­montre la force des liens entre les Ca­na­diens et les Fran­çais. Plu­sieurs Ca­na­diens ont cru bon d’ex­pri­mer leur so­li­da­ri­té en­vers les Fran­çais en ce jour im­por­tant. Nous nous ren­dons compte que nous sommes tous un peu vul­né­rables », croit le consul ho­no­raire de France à Cal­ga­ry.

Roy Klas­sen es­time que plus de deux mille Fran­çais sont éta­blis à Cal­ga­ry, et entre mille et mille cinq cents à Ed­mon­ton.

Meghann Dionne

Photos : Meghann Dionne

Ras­sem­ble­ment de plus de 150 per­sonnes au mu­sée mi­li­taire de Cal­ga­ry à l’oc­ca­sion de la Fête de la Bas­tille.

Vé­té­rans de l’ar­mée ca­na­dienne ho­no­rés lors de la Fête de la Bas­tille à Cal­ga­ry, le 14 juillet. En com­pa­gnie de la lieu­te­nante- gou­ver­neure de l’Al­ber­ta, Lois Mit­chell, et du consul ho­no­raire de France à Cal­ga­ry, Roy Klas­sen.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.