Un vi­sage fa­mi­lier à la di­rec­tion

Le Centre de dé­ve­lop­pe­ment mu­si­cal (CDM), en 20 ans d’exis­tence, n’a ces­sé de prendre de l’ex­pan­sion pour mieux ser­vir la com­mu­nau­té mu­si­cale fran­co­phone de l’Al­ber­ta. Pour pour­suivre cette évo­lu­tion, c’est Mat­thieu Da­mer qui a été choi­si comme nou­veau di

Le Franco - - Centre de développement musical -

Le choix de Mat­thieu Da­mer comme nou­veau di­rec­teur gé­né­ral sem­blait presque cou­ler de source, lui qui connaît le CDM de­puis son ado­les­cence. « J’ai bé­né­ci­fié de ses ser­vices de­puis ma dixième an­née, et ça fait huit ans que je suis for­ma­teur des cours cré­di­tés dans les écoles », ex­plique le nou­veau di­rec­teur gé­né­ral. Ce­pen­dant, le cô­té ad­mi­nis­tra­tif du poste lui était moins fa­mi­lier et il ap­pri­voise en­core ses ré­centes fonc­tions. « L’or­ga­nisme semble dé­jà en ordre; j’es­père pour­suivre dans la même veine », ajoute-t-il.

Mat­thieu Da­mer a bon es­poir de conti­nuer à développer les pro­grammes of­ferts du Centre de dé­ve­lop­pe­ment mu­si­cal. Il donne d’ailleurs en exemple Po­ly­fo­nik, pris en charge par l’or­ga­nisme de­puis deux ans. Ce­pen­dant, les dé­fis sont nom­breux à l’ho­ri­zon : « On réus­sit à en faire beau­coup avec des res­sources as­sez mi­nimes. Or, on fait de plus en plus d’ac­ti­vi­tés avec le même mon­tant de res­sources. » Il cite en­core Po­ly­fo­nik, qui a bé­né­fi­cié de fi­nan­ce­ment pen­dant ses 24 pre­mières an­nées d’exis­tence. Lorsque le CDM a re­pris le flam­beau de la ges­tion de l’évé­ne­ment, l’aide fi­nan­cière n’a pas sui­vi. « Mais on a quand même réus­si à le faire avec de bons ré­sul­tats pen­dant deux ans », rap­pelle tout de même M. Da­mer.

Il ajoute que le pro­gramme conti­nue à se développer : « C’est quelque chose d’hy­per im­por­tant, et on cherche des ma­nières d’of­frir des ser­vices pour vrai­ment ap­puyer les ar­tistes qui en ont be­soin. » Mais après Po­ly­fo­nik, qu’est-ce qu’il y a?, se ques­tionne à voix haute Mat­thieu Da­mer. « On veut res­ser­rer ça, car on tra­vaille beau­coup avec la jeu­nesse, mais notre man­dat est plus large : alors, qu’est-ce qu’on peut faire de plus pour ap­puyer les pro­fes­sion­nels ? » Des ques­tions aux­quelles le CDM cherche à of­frir une ré­ponse pour l’ave­nir.

D’hier à au­jourd’hui

Le Centre existe de­puis 20 ans main­te­nant, et Mat­thieu Da­mer le connaît de­puis plus de 15 ans. Il se sou­vient en­core de ses dé­buts. « C’était la pre­mière an­née où le CDM of­frait les cours cré­di­tés dans les écoles se­con­daires. L’an­née sui­vante, c’était la pre­mière Chi­cane al­ber­taine. Mon groupe a ga­gné, mais comme nous n’étions que trois groupes, di­sons que la com­pé­ti­tion n’était pas très fé­roce! » Mat­thieu Da­mer rap­pelle que main­te­nant, la Chi­cane al­ber­taine at­tire ra­re­ment moins de 10 groupes à chaque an­née. Le di­rec­teur se sou­vient aus­si d’avoir vu naître plu­sieurs pro­grammes, dont le Ga­la­la, « qui a gran­di et qu’on re­trouve main­te­nant par­tout en province ».

Au­jourd’hui, comme di­rec­teur, il es­père « as­su­rer la pé­ré­ni­té » des pro­grames of­ferts au CDM, dans l’op­tique de conti­nuer à pous­ser les ar­tistes fran­co-al­ber­tains jus­qu’où ils veulent al­ler dans leur car­rière. « Il faut res­ser­rer les maillons de la chaîne de dé­ve­lop­pe­ment », illustre-t-il, men­tion­nant qu’il tra­vaille avec son équipe sur un plan de dé­ve­lop­pe­ment pour les trois pro­chaines an­nées. Ce­ci de­vrait in­clure un re­cen­se­ment plus des membres, alors que le sui­vi sur le « mem­ber­ship » n’a pas été prio­ri­sé ces der­nières an­nées, de l’aveu de M. Da­mer.

Pour le fu­tur, le CDM pense ou­vrir de nou­veau plus de places pour les groupes en im­mer­sion, quelque chose qui avait dé­jà été ex­plo­ré par le pas­sé.

Re­nou­veau dans l’équipe

Outre Mat­thieu Da­mer, le Centre de dé­ve­lop­pe­ment mu­si­cal ac­cueille un nouvel em­ployé : Isaël Huard, comme ad­joint ad­mi­nis­tra­tif. « Isaël était dé­jà un de nos for­ma­teurs et il a fait Po­ly­fo­nik aus­si. Je suis heu­reux d’avoir quel­qu’un qui s’est im­pli­qué et connaît dé­jà nos pro­grammes », as­sure le di­rec­teur. En poste de­puis plu­sieurs an­nées, la co­or­don­na­trice de pro­jets Marie-Jo­sée Oui­met per­met de gar­der un élé­ment stable au mi­lieu de ce re­nou­veau.

M. Da­mer tra­vaille­ra au CDM of­fi­ciel­le­ment à temps plein à comp­ter de sep­tembre, et conti­nue d’ici là à ap­pri­voi­ser ses dos­siers pour trou­ver des fa­çons d’amé­lio­rer les ser­vices de l’or­ga­nisme.

Oli­vier Dé­nom­mée

Photo: courtoisie

Mathieu Da­mer

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.