ÉCLAIR DE LUNE

Des dé­lices à pe­tits prix

Le Franco - - PÂTISSERIES FRANÇAISES DE CALGARY - MEGHANN DIONNE

Entre deux clients, Phi­lippe Pon­cet, le pâ­tis­sier et pro­prié­taire d’Éclair de Lune, au nord-ouest de Cal­ga­ry, ac­cueille Le Fran­co à bras ou­verts. Nous lui avions de­man­dé de nous faire goû­ter la spé­cia­li­té de la mai­son, la pâ­tis­se­rie la plus po­pu­laire ven­due au quo­ti­dien dans sa pe­tite en­tre­prise. Sans hé­si­ta­tion, la crème brû­lée est la grande ga­gnante. Dans la pâ­tis­se­rie de Phi­lippe Pon­cet, elle est peut-être pré­pa­rée à l’avance, mais son des­sus est brû­lé à la torche en cui­sine au mo­ment où le client l’achète.

La pre­mière bou­chée est un suc­cès ins­tan­ta­né, dif­fi­cile de s’ar­rê­ter de la man­ger pour gar­der de la place pour les autres pâ­tis­se­ries à goû­ter. La tex­ture est un mé­lange de crème an­glaise et pâ­tis­sière, qui fond presque dans la bouche avec, à la toute fin, une touche crous­tillante à cause de la fine croûte de ca­ra­mel sur le des­sus. Le seul dé­tail qui per­met­trait au des­sert d’at­teindre presque la per­fec­tion est l’as­siette d’alu­mi­nium dans le­quel il est ser­vi. Le pro­prié­taire en­vi­sage ache­ter des ra­me­quins, ces ré­ci­pients en por­ce­laine ou en verre pou­vant al­ler au four, que les clients pour­raient soit re­tour­ner en échange d’ar­gent, soit gar­der. La crème brû­lée se vend 4,95$ chez Éclair de Lune, et en vaut am­ple­ment la peine.

Un se­cret bien gar­dé

Les comp­toirs de la pe­tite pâ­tis­se­rie, qui vient tout juste de se re­faire une beau­té et qui sert main­te­nant du ca­fé et des breu­vages hauts de gamme, sont bien gar­nis. Crois­sants, tartes, gâ­teaux, il y en a pour tous les goûts, becs su­crés et sa­lés.

Phi­lippe Pon­cet s’est aus­si lan­cé dans la fa­bri­ca­tion de ma­ca­rons. La sé­lec­tion est plu­tôt li­mi­tée pour le mo­ment, il es­père l’agran­dir dans les deux ou trois pro­chains mois. « Il y a pos­si­bi­li­té d’en faire une ving­taine de dif­fé­rentes sortes. C’est in­té­res­sant d’avoir des sa­veurs exo­tiques. Le ma­ca­ron est la spé­cia­li­té de l’une de nos chefs, et je veux lui don­ner la li­ber­té de créer », ex­plique-t-il.

Les pe­tits bis­cuits ronds, faits no­tam­ment avec de la pâte d’amandes et des blancs d’oeufs, sont fa­bri­qués une fois par se­maine, juste avant le dé­but de la fin de se­maine. La pâ­tis­se­rie tente d’uti­li­ser des in­gré­dients na­tu­rels seule­ment. Le Fran­co a goû­té à quatre dif­fé­rentes sa­veurs: au cho­co­lat et à la fram­boise, aux noi­settes pra­li­nées, aux pis­taches et au citron et à la lime. Notre coup de coeur: le ma­ca­ron aux noi­settes pra­li­nées puis­qu’il est non seule­ment tendre et moel­leux, mais fi­nit avec un pe­tit goût cro­quant grâce aux noi­settes ca­ra­mé­li­sées qui sont sau­pou­drées sur le des­sus du bis­cuit. Prix à l’uni­té: 2,50$. Boîte de six: 12,50$.

Des ma­ca­rons d’Éclair de Lune

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.