UNE FRAN­CO­PHO­NIE SO­LI­DAIRE

Jeu­di 3 sep­tembre, une confé­rence de presse s’est te­nue au sa­lon des étu­diants du Cam­pus Saint-Jean afin de pré­sen­ter les grandes lignes du Congrès an­nuel de la fran­co­pho­nie al­ber­taine. Cette an­née, le Fran­co­thon ré­ci­dive pour la se­conde fois et es­père at

Le Franco - - FRANCOPHONIE ALBERTAINE - HÉ­LÈNE LEQUITTE Ré­dac­trice en chef Ed­mon­ton

L’union fait la force ! C’est dans cet état d’es­prit que la com­mu­nau­té se mo­bi­lise lors du Fran­co­thon qui au­ra lieu le 16 oc­tobre pro­chain, au centre de confé­rence Shaw d’Ed­mon­ton.

Mis sur pied l’an der­nier, en Al­ber­ta, le Fran­co­thon a été lan­cé il y a tout juste un an. « De­puis long­temps, on re­gar­dait nos col­lègues des pro­vinces avoi­si­nantes. Chaque an­née, ils or­ga­ni­saient un Fran­co­thon. En Al­ber­ta, on n’avait ja­mais pris une ini­tia­tive de ce genre alors c’est une fa­çon de contri­buer fi­nan­ciè­re­ment à l’es­sor de la com­mu­nau­té ».

Cette an­née, les or­ga­nismes par­te­naires tels que la Fon­da­tion fran­co-al­ber­taine (FFA), le Re­grou­pe­ment ar­tis­tique fran­co­phone de l’Al­ber­ta (RA­FA), l’ACFA et Ici Ra­dio- Ca­na­da ac- cueillent un nou­veau par­te­naire, le Cam­pus Saint-Jean. L’an der­nier, le RA­FA a re­çu une par­tie des fonds amas­sés. Cette an­née, ce se­ra au tour du Cam­pus SaintJean.« Les fonds ré­col­tés lors du Fran­co­thon amé­lio­re­ront la vie des étu­diants », ex­plique le doyen du Cam­pus Saint-Jean, Pierre-Yves Moc­quais.

Cet ar­gent pour­rait, par exemple, contri­buer à amé­lio­rer les in­fra­struc­tures du Cam­pus et per­mettre de fi­nan­cer des pro­jets na­tio­naux et in­ter­na­tio­naux comme des échanges étu­diants et le Projet Afrique. Ce sou­tien fi­nan­cier sup­plé­men­taire pour­rait aus­si fa­vo­ri­ser la créa­tion de stages pro­fes­sion­nels pour des pro­grammes autres que ceux dé­jà exis­tants.

L’ar­gent c’est le nerf de la guerre. Et c’est dans cette pers­pec­tive que le Fran­co­thon a été créé. Isabelle Dé­chène Guay, pré­si­dente du co­mi­té d’or­ga­ni­sa­tion du Fran­co­thon dé­crit très bien la si­tua­tion : « La Fon­da­tion fran­co-al­ber­taine vise à per­mettre aux or­ga­nismes et aux gens qui ont une cause qui leur est chère de trou­ver des fonds pour la fran­co­pho­nie. C’est d’as­su­rer son dy­na­misme et d’avoir d’autres sources de re­ve­nus que le gou­ver­ne­ment parce qu’on sait qu’il coupe un peu par­tout ».

Cette an­née, les mu­ni­ci­pa­li­tés de Cal­ga­ry et de Fort McMur­ray s’ajoutent à celles d’Ed­mon­ton et de Saint-Isi­dore, qui fai­saient dé­jà par­tie de la fête l’an der­nier. À Fort McMur­ray, l’ACFA ré­gio­nale de Wood Buf­fa­lo or­ga­nise une ac­ti­vi­té bière et pou­tine au centre com­mu­nau­taire Bo­réal. À Cal­ga­ry, les gens sont in­vi­tés à un cock­tail ani­mé au Vil­lage Bre­we­ry.

Dans le cadre de cette chaîne de la so­li­da­ri­té, cha­cun tient un rôle bien dé­fi­ni. Ici Ra­dio- Ca­na­da as­su­re­ra donc la réa­li­sa­tion et la dif­fu­sion du Fran­co­thon.

Plu­sieurs ar­tistes fe­ront éga­le­ment par­tie de la fête. Le Fran­co- thon pour­ra no­tam­ment comp­ter sur la pré­sence de la poète Pier­rette Re­quier et de l’au­teure Sté­pha­nie Bour­gault-Dal­laire.

Da­vid Eg­gen, le nou­veau mi­nistre res­pon­sable du Se­cré­ta­riat fran­co­phone de l’Al­ber­ta a as­su­ré qu’il se­rait present lors de cet évè­ne­ment.

La fran­co­pho­nie se serre les coudes et il est d’ores et dé­jà pos­sible de faire un don à l’adresse : www.fon­da­tion­fa.ca.

PHOTOS: COURTOISIE JOËL LA­VOIE (FFA)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.