LE RAJE TOUT EN COU­LEUR

L’hi­ver ap­proche, mais le soleil brillait lors du 17e Ras­sem­ble­ment Jeu­nesse (RaJe) or­ga­ni­sé par Fran­co­pho­nie Jeu­nesse de l’Al­ber­ta. Ce ras­sem­ble­ment a réuni plus de 500 jeunes de la 9e à la 12e an­née ve­nant tant des écoles fran­co­phones, mais aus­si celles

Le Franco - - RASSEMBLEMENT JEUNESSE 2015 - | CO­LIN CHAM­PAGNE Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Voir la vie en rose ou presque ! Cette an­née, les par­ti­ci­pants du RaJe ont re­çu un chandail blanc à l’ef­fi­gie du RaJe, qu’ils ont en­fi­lé l’oc­ca­sion de la ba­taille géante de bal­lons rem­plis d’eau co­lo­rée. C’est Oli­vier Mer­cure, ani­ma­teur de l’émis­sion Oni­va sur les ondes d’ICI Ra­dio-Ca­na­da, qui s’est por­té vo­lon­taire pour être la pre­mière cible.

La foule a en­suite été di­vi­sée en deux et les bal­lons ont été dis­tri­bués. Une fois la ba­taille com­men­cée, il était dif­fi­cile pour ceux qui n’en fai­saient pas par­tie, comme les jour­na­listes, d’évi­ter les pro­jec­tiles qui sif­flaient dans tous les sens.

Mais si les pro­jec­tiles étaient nom­breux, les sou­rires sur les vi­sages des jeunes l’étaient en­core plus. Heu­reu­se­ment, le li­quide co­lo­ré que conte­naient les bal­lons ne lais­sait pas de tache per­ma­nente et pou­vait être en­le­vé avec un bon la­vage. Par la suite, l’or­ga­ni­sa­tion a dis­tri­bué des crayons feutre per­ma­nents pour que les jeunes puissent per­son­na­li­ser leurs chan­dails.

Chaque par­ti­ci­pant en soi est de­ve­nu une oeuvre d’art à l’échelle hu­maine. Mais le cô­té ar­tis­tique du ras­sem­ble­ment ne se ter­mi­nait pas là. Plu­sieurs autres ac­ti­vi­tés de cette an­née étaient axées sur les arts vi­suels, no­tam­ment ce­lui don­né par l’ar­tiste Patricia Lor­tie, qui avait pour but de créer des oeuvres d’art col­lec­tif.

Ce sont d’ailleurs ses créa­tions qui ont rem­pla­cé la Coupe J’en RaJe. Au cours des an­nées pas­sées, la Coupe J’en RaJe était rem­por­tée par la dé­lé­ga­tion d’une école par­ti­ci­pante, dont la per­for­mance était ba­sée sur l’éner­gie, le fran­çais et l’es­prit d’équipe. Les oeuvres d’art, créées dans le cadre de cet ate­lier, ont en­suite été don­nées à chaque conseil sco­laire pour cé­lé­brer la di­ver­si­té et l’uni­té des élèves fran­co­phones en province, mal­gré la dis­tance qui les sé­pare.

Des chan­sons bien « Res­pec­tables »

Les par­ti­ci­pants au RaJe ont aus­si eu droit à trois spec­tacles de mu­sique au cours de la jour­née. Les gagnants de la Chi­cane al­ber­taine, les Sous-So­liens, qui ont mon­té sur scène lors de la 26e Fête fran­co-al­ber­taine, ont joué les pre­miers, sui­vis du groupe mont­réa­lais Ké­be­co. Ké­be­co est com­po­sé de cinq membres de di­verses ori­gines, ce qui est re­flé­té dans sa mu­sique qui peut être dé­crite comme étant un mé­lange de rock, funk et de reggae.

Fi­na­le­ment, la jour­née s’est clô­tu­rée par un spec­tacle as­sez ma­gique, ce­lui du groupe coun­try rock qué­bé­cois Les Res­pec­tables. Les jeunes, qui ne sem­blaient pas connaître le groupe, en ont quand même pro­fi­té pour dan­ser du­rant la per­for­mance.

Plus de jeunes en im­mer­sion dans le fu­tur?

Fran­co­pho­nie Jeu­nesse Al­ber­ta a éta­bli un par­te­na­riat avec Ca­na­dian Pa­rents for French (CPF), cette an­née, ce qui a fait que 50 élèves d’écoles d’im­mer­sion d’Ed­mon­ton ont pu par­ti­ci­per au RaJe. C’est la plus grande co­horte d’élèves en im­mer­sion jus­qu’à pré­sent se­lon Ca­sey Ed­munds, le di­rec­teur gé­né­ral de FJA. « Le RaJe n’est pas seule­ment une his­toire de se ras­sem­bler pour quelques heures. C’est une ques­tion de bri­ser l’iso­le­ment. Notre com­mu­nau­té évolue et change », a-t-il ex­pli­qué.

Ca­sey Ed­munds ne croit pas que cette par­ti­ci­pa­tion des élèves d’im­mer­sion, une sorte de projet pi­lote, au­rait pu être pos­sible sans l’aide de l’or­ga­nisme CPF. « C’est ce genre de par­te­na­riat qui ap­porte l’ex­per­tise et les connais­sances né­ces­saires pour nous per­mettre de créer un évè­ne­ment qui ré­pond aux be­soins et aux di­verses at­tentes de la jeu­nesses », a sou­te­nu le di­rec­teur gé­né­ral.

Plu­sieurs jeunes en im­mer­sion ont ex­pri­mé leur in­té­rêt de re­ve­nir l’an pro­chain. Ils ont sou­te­nu que l’ac­ti­vi­té leur a per­mis de pra­ti­quer leur fran­çais. Ca­sey Ed­munds sou­tient d’ailleurs qu’il se­rait pos­sible de créer un évè­ne­ment à part en­tière pour les jeunes en im­mer­sion fran­çaise, mais il faut mieux com­prendre leurs be­soins d’abord.

Le Raje de cette an­née a at­ti­ré des jeunes fran­co­phones d’un peu par­tout en province, in­cluant Brooks, Air­drie et Jas­per, mais au­cun de la ville de Cal­ga­ry. Le RaJe vou­drait en re­cru­ter da­van­tage dans les an­nées à ve­nir.

PHOTO: CO­LIN CHAM­PAGNE

(de gauche à Droite) Trey Ma­ruya­ma, Jason An­drei Tur­geon, Pi­per Fa­vel, Ed­ward Mun­roe, (Ran­gée du bas) Jake Pal­mer, Evan­ge­lene Do­ring- Lindgren

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.