DES PLAQUES BI­LINGUES À SAINT PAUL POUR MIEUX SE RA­CON­TER

De­puis la mi- sep­tembre, on peut voir des plaques his­to­riques bi­lingues ap­pa­raitre à Saint- Paul, au coeur du centre-ville. L’or­ga­nisme « Cham­pions for Change » et ses par­te­naires ont vou­lu com­mé­mo­rer les mo­ments mar­quants de l’his­toire du vil­lage. À la f

Le Franco - - HISTOIRE ET BILINGUISME - CHAN­TAL BRIÈRE

De­puis l’ar­ri­vée du Père La­combe en 1896, ce vil­lage du nord-est de l’Al­ber­ta s’est dé­ve­lop­pé grâce au dé­voue­ment et à la dé­ter­mi­na­tion de ses ha­bi­tants. Saint-Paul est un vil­lage avec une his­toire à ra­con­ter. Lors­qu’on y ha­bite, on per­çoit as­sez ra­pi­de­ment la ri­chesse du pas­sé de cette ré­gion. C’est ce que l’or­ga­nisme « Cham­pions for Change » dé­si­rait cé­lé­brer grâce à la créa­tion et l’ins­tal­la­tion de plaques his­to­riques bi­lingues sur la rue prin­ci­pale du vil­lage.

Im­mor­ta­li­ser, pé­ren­ni­ser, l’his­toire de la ré­gion tel est le but de la créa­tion de ces plaques his­to­riques. Saint-Paul est riche par sa culture et son his­toire. L’idée a pris forme suite à un voyage à Camp­bell Ri­ver, en Co­lom­bie.-Bri­tan­nique par Amil Shap­ka, membre de l’or­ga­nisme « Cham­pions for Change ». Un par­te­na­riat avec le vil­lage de Saint-Paul et le mu­sée s’est très vite éta­bli et a per­mis la pro­duc­tion d’une série de plaques his­to­riques.

L’ACFA ré­gio­nale de Saint-Paul s’est éga­le­ment jointe au projet, ai­dant à la tra­duc­tion des textes et fi­nan­çant la par­tie en fran­çais des plaques. Il était im­por­tant pour la ré­gio­nale d’as­su­rer le bi­lin­guisme des textes, sur­tout suite à l’in­tro­ni­sa­tion du vil­lage de Saint-Paul au Ré­seau Con­cer­to en fé­vrier 2015.

L’ar­tiste lo­cal Her­man Pou­lin est l’au­teur de la concep­tion vi­suelle des plaques his­to­riques. Cha­cune d’entre elle ont la même image de fond, soit le lac «Up­per The­rien » au sud de la Mu­ni­ci­pa­li­té. Chaque plaque his­to­rique pré­sente éga­le­ment un texte en an­glais et en fran­çais, ain­si qu’une image et un code QR per­met­tant d’ac­cé­der à da­van­tage d’information en ligne.

Par exemple, la pre­mière plaque a été inau­gu­rée le 10 sep­tembre, met­tant en ve­dette la fa­mille Mailloux, tou­jours pré­sente à Saint-Paul. On peut y voir une image de la fon­de­rie à ses dé­buts, ain­si qu’un for­ge­ron. La Fon­de­rie de Saint-Paul a été créée en 1909 par Ed­mond Mailloux. À ses dé­buts, la fon­de­rie était une forge. Puis, la fa­mille Mailloux a ce­pen­dant su s’adap­ter à la de­mande de sa clien­tèle et est de­ve­nue un point de vente de ma­té­riel de sou­dure et de ma­chi­ne­rie.

Nous pou­vons lire sur la plaque; « La Fon­de­rie a contri­bué au dé­ve­lop­pe­ment et à l’ache­mi­ne­ment du gaz na­tu­rel dans la ré­gion; c’est elle aus­si qui a ins­tal­lé la ma­jo­ri­té des conduites d’eau pri­vées du ré­seau mo­derne d’ali­men­ta­tion en eau. La Fon­de­rie, qui ap­par­tient tou­jours à la fa­mille Mailloux, de­meure l’un des com­merces les plus an­ciens de Saint-Paul …».

La se­conde plaque qui est ap­pa­rue sur la rue prin­ci­pale du centre-ville de Saint-Paul cé­lèbre l’im­por­tance de la Lé­gion Ca­na­dienne, sec­tion #100, for­mée en 1930. A. J. Tal­bour­det a joué un rôle im­por­tant dans l’or­ga­ni­sa­tion de la sec­tion et en a été le pre­mier pré­sident. Ayant une image de la Lé­gion dans les an­nées 1950 et un sol­dat, la plaque ex­plique la mise en place de la Lé­gion à cette époque.

Cette plaque a été ins­tal­lée près du bâ­ti­ment qui lui a ser­vi de mai­son pen­dant près de soixante ans, l’an­cien im­meuble du « Elite Theatre ». Lors du 75e an­ni­ver­saire de la sec­tion #100 et du 60e an­ni­ver­saire de la fin de la deuxième guerre mon­diale, la Lé­gion de Saint-Paul a dé­mé­na­gé à son em­pla­ce­ment ac­tuel.

Cette belle ini­tia­tive lo­cale re­pré­sente bien l’im­por­tance du pas­sé dans une pe­tite com­mu­nau­té. Le mu­sée du vil­lage de Saint-Paul re­gorge d’in­for­ma­tions sur la ré­gion de­puis ses touts dé­buts. L’or­ga­nisme « Cham­pions for Change » et ses par­te­naires pla­ni­fient d’en ins­tal­ler da­van­tage dans la pro­chaine an­née. Les dif­fé­rents or­ga­nismes se penchent main­te­nant sur le su­jet de St-Paul-des-Me­tis. La plaque ap­pa­rai­tra dans les mois à ve­nir.

PHOTOS : COURTOISIE ACFA ST- PAUL / CHAN­TAL BRIÈRE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.