Le Ga­la­la té­lé de pas­sage en Al­ber­ta

Rap­pe­lez-vous du Ga­la­la, c’est ce concours té­lé­vi­sé qui par­court le pays à la re­cherche de jeunes ta­lents fran­co­phones et fran­co­philes. L’équipe de l’émis­sion ré­em­bauche pour la se­conde édi­tion et se­ra à Air­drie le 18 fé­vrier au Air­drie Koi­nia Ch­ris­tian S

Le Franco - - LA UNE - HÉ­LÈNE LEQUITTE

Un pro­jet d'émis­sion ou le stu­dio bouge et voyage à tra­vers le pays. C'est le concept clé que Da­nièle Ca­loz de Mé­dia­tique et Syl­vie Pel­tier de Red let­ter film ont ima­gi­né en­semble. Au fil des émis­sions et des dé­pla­ce­ments, force est de consta­ter que le ta­lent ca­na­dien fran­co­phone est mul­tiple. Ce concours de jeunes ta­lents per­met de dé­cou­vrir des graines d'ar­tistes doués, mais aus­si de dé­cou­vrir les par­ti­cu­la­ri­tés cultu­relles de la scène ar­tis­tique de chaque pro­vince.

Les ta­lents sont-ils les mêmes ? Bien sûr que non ! « Ce que j'ai re­mar­qué dans l'Ouest, ça danse… sur­tout des danses tra­di­tion- nelles que ce soit, Ukrai­nienne, Ir­lan­daise, Écos­saise » re­marque Na­tha­lie Na­don, pré­sen­ta­trice de l'émis­sion et ar­tiste de for­ma­tion, contrai­re­ment à l'On­ta­rio où l'éner­gie ar­tis­tique met l'ac­cent sur la mu­sique. Cette émis­sion est dif­fu­sée à l'échelle na­tio­nale : « les gens de l'Ouest en ap­prennent un peu plus sur les autres pro­vinces et vice ver­sa » sou­ligne t-elle.

Ce concours s'adresse aux en­fants âgés de 5 à 15 ans. La gé­né­ra­tion ac­tuelle pos­sède dé­jà cette culture des concours comme Star Aca­de­my, et montre une cer­taine ai­sance sur la ma­nière de se pla­cer et de ré­pondre à la ca­mé­ra. Tous les modes d'ex­pres­sion ar­tis­tiques sont re­pré­sen­tés et l'éclec­tisme est de ri­gueur, en pas­sant du chant, à la mu­sique, la danse, le slam, le théâtre, l'humour, l'art ora­toire, le chant cho­ral, les arts mar­tiaux, la ma­gie, le cirque et bien d'autres en­core. La pres­ta­tion peut se faire en groupe ou bien en­core en so­lo.

Tous les ta­lents sont réunis et il est par­fois très dif­fi­cile de faire un choix : « la chose la plus im­por­tante… il faut vrai­ment voir la qua­li­té de la per­for­mance… c'est l‘ élé­ment le plus im­por­tant » pré­cise l'ani­ma­trice. La ma­nière de par­ler et le cos­tume forment un tout et sont des atouts cer­tains pour se dis­tin­guer.

Le Ga­la­la est avant tout une ex­pé­rience : « un che­mi­ne­ment, un rayon­ne­ment » pré­cise Na­tha­lie Na­don. « Ce­la vient so­li­di­fier ta fier­té et ta confiance en tant que fran­co­phone ou fran­co­phile, élève en im­mer­sion fran­çaise » ex­plique t- elle. Cette émis­sion se­lon elle, est un trem­plin pour ali­men­ter le rêve de créer en fran­çais. Le ga­gnant de l'an der­nier s'ap­pe­lait William Coal­lier, chan­teur de Coa­ti­cook. Le nom du pro­chain ga­gnant ne tar­de­ra pas à se faire connaître. Faire de son mieux c'est im­por­tant et comme le sou­ligne Na­tha­lie Na­don : « seul le feu sa­cré im­porte ».

Toutes les in­for­ma­tions et di­rec­tives sont ins­crites sur www.ga­la­la.ca.

PHO­TOS : COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.