CONCERT BÉ­NÉ­FICE POUR LES RÉ­FU­GIÉS SY­RIENS

UN CONCERT POUR LA CAUSE DES RÉ­FU­GIÉS SY­RIENS

Le Franco - - LA UNE - HÉ­LÈNE LEQUITTE Ré­dac­trice en chef Ed­mon­ton

Ce pro­jet a dé­bu­té en no­vembre 2015 et la pa­roisse SaintT­ho­mas-d’Aquin est à l’ori­gine de cette ini­tia­tive. « Ce se­ra une fa­mille de trois per­sonnes, qui s’en vient, on ne sait, pas quand, on at­tend après le gou­ver­ne­ment », ex­plique Fran­çois Cla­vel, l’un des co­or­di­na­teurs du Pro­jet aux Sy­riens. Il y a en­vi­ron un an, l’église Saint-Tho­mas-d’Aquin avait dé­jà pris le re­lais pour par­rai­ner une pre­mière fa­mille. L’église Saint Tho­mas Moore à Mon­tréal, en re­ce­vant en­vi­ron 18 fa­milles, avait alors sol­li­ci­té l’aide de l’église Saint-Tho­mas-d’Aquin à Ed­mon­ton afin de s’oc­cu­per de l’ac­cueil de l’une d’entre elles. « On était dé­jà or­ga­ni­sé », sou­ligne Fran­çois Cla­vel. Le co­or­di­na­teur du Pro­jet aux Sy­riens ex­plique que près de vingt per­sonnes s’étaient ras­sem­blées, puis di­vi­sées en deux groupes. Le pre­mier groupe était char­gé de l’ac­cueil des fa­milles, et le se­cond de l’as­pect fi­nan­cier. La pre­mière fa­mille qu’ils avaient alors par­rai­née était une fa­mille de quatre per­sonnes ne pos­sé­dant que six va­lises. C’est l’or­ga­nisme So­cial Ca­tho­lic Ser­vices qui éta­blit un ordre de prio­ri­tés et de­mande donc aux églises ce qu’elles peuvent faire. Se­lon le co­or­di­na­teur du pro­jet, cet ordre de prio­ri­tés est éta­bli en fonc­tion des si­tua­tions. « Cer­taines per­sonnes ont tout per­du », sou­ligne M.Cla­vel.

L’OBLI­GA­TION FI­NAN­CIÈRE

Au­jourd’hui, l’église Saint-Tho­mas-d’Aquin pour­suit ce par­rai­nage en col­la­bo­ra­tion avec So­cial Ca­tho­lic ser­vices. Un or­ga­nisme clé qui fait le pont entre le gou- ver­ne­ment, les pays et le Ca­na­da. « La pa­roisse est res­pon­sable pour chaque fa­mille qu’elle par­raine pour un an, ce­la in­clut la nour­ri­ture, le lo­ge­ment, le té­lé­phone, etc. », ex­plique Mar­tin Blan­chet, éga­le­ment co­or­don­na­teur du pro­jet. Se­lon ses dires, cette obli­ga­tion fi­nan­cière s’élève aux alen­tours de 35 000 $, puisque la pa­roisse doit faire un pré­lè­ve­ment de fonds de ce mon­tant. « C’est l’ob­jec­tif que nous fixe le gou­ver­ne­ment pour re­ce­voir une fa­mille et ce mon­tant est ba­sé sur la So­li­da­ri­té so­ciale », pré­cise M. Cla­vel. Le concert-bé­né­fice ser­vi­ra donc à com­bler une par­tie de ce bud­get. « Le but de ce concert est de re­joindre toute la com­mu­nau­té fran­co­phone et toute la com­mu­nau­té en gé­né­ral », sou­ligne Mar­tin Blan­chet. La deuxième fa­mille a dé­jà un ap­par­te­ment meu­blé à Ed­mon­ton. Près de 230 per­sonnes sont at­ten­dues pour ce concert. Les billets sont en vente à la pa­roisse et au Centre d’ac­cueil et d’éta­blis­se­ment de la Ci­té fran­co­phone à Ed­mon­ton.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.