SUC­CÈS ET DÉ­FIS DE L'AJEFA

Le Franco - - LA UNE - JUS­TICE & DROIT GÉ­RARD LÉVESQUE

Un nou­veau Cer­ti­fi­cat de com­mon law en fran­çais offre aux étu­diants bi­lingues de nou­velles pos­si­bi­li­tés et élar­git l'ac­cès à des ser­vices ju­ri­diques en fran­çais dans les com­mu­nau­tés fran­co­phones mi­no­ri­taires. Le Cer­ti­fi­cat de com­mon law en fran­çais (CCLF) est main­te­nant of­fert par le biais d'un par­te­na­riat entre le Pro­gramme de com­mon law en fran­çais de l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa et la Fa­cul­té de droit de l’Uni­ver­si­té de la Sas­kat­che­wan. Se­lon Na­tha­lie Des Ro­siers, doyenne de la Sec­tion de com­mon law de la Fa­cul­té de droit de l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa : « il ar­rive sou­vent que des ju­ristes fran­co­phones ayant ef­fec­tué leur Ju­ris Doc­tor (J.D.) en an­glais se sentent mal à l’aise lorsque vient le temps d’of­frir des ser­vices ju­ri­diques en fran­çais s’ils n’ont pas sui­vi une for­ma­tion spé­cia­li­sée en ré­dac­tion ju­ri­dique et en tech­niques de plai­doi­rie en fran­çais. Nous avons donc créé ce cer­ti­fi­cat dans le but de com­plé­ter les pro­grammes de J.D. en an­glais et sommes en­chan­tés que l’Uni­ver­si­té de la Sas­kat­che­wan ait ac­cep­té d’être notre par­te­naire dans le cadre de cette ini­tia­tive tout à fait no­va­trice ». La doyenne de la Fa­cul­té de droit de l’Uni­ver­si­té de la Sas­kat­che­wan, Beth Bil­son, constate pour sa part que « les membres de la com­mu­nau­té fran­co­phone en Sas­kat­che­wan ont jus­qu’à pré­sent été mal des­ser­vis pour ce qui est de l’offre de ser­vices ju­ri­diques dans la langue of­fi­cielle de leur choix. C’est pour­quoi nous sommes fiers de nous as­so­cier avec l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa pour com­men­cer à re­mé­dier à cette la­cune. » La com­mu­nau­té ju­ri­dique fran­sas­koise se ré­jouit de prendre part à cette for­mi­dable ini­tia­tive. « Nous sommes en­thou- siastes d’ai­der les étu­diantes et étu­diants ins­crits au CCLF à trou­ver des men­tors ain­si que d’ex­cel­lents stages en Sas­kat­che­wan », af­firme Fran­cis Pou­lin, pré­sident de l’As­so­cia­tion des ju­ristes d’ex­pres­sion fran­çaise de la Sas­kat­che­wan (AJEFS). Pour bien de fu­turs ju­ristes, le CCLF va être la pre­mière étape vers la pour­suite d’une car­rière en­ri­chis­sante en droit et la pos­si­bi­li­té de ser­vir une clien­tèle dans les deux langues of­fi­cielles. Le Cer­ti­fi­cat de com­mon law en fran­çais de l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa est le pre­mier du genre au Ca­na­da. Et l’Uni­ver­si­té de la Sas­kat­che­wan de­vient la pre­mière ins­ti­tu­tion par­te­naire à of­frir ce nou­veau cer­ti­fi­cat, et ce, à comp­ter de l’au­tomne 2016. Le CCLF offre aux étu­diants ayant des ha­bi­le­tés en fran­çais l’oc­ca­sion unique d’ob­te­nir un Cer­ti­fi­cat de com­mon law en fran­çais de l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa à l’is­sue de leurs trois ans d’études dans le cadre du pro­gramme de J.D. à l’Uni­ver­si­té de la Sas­kat­che­wan. Le pro­gramme va per­mettre à des étu­diants en droit d’ac­qué­rir des com­pé­tences en ma­tière de ré­dac­tion et de plai­doi­rie en fran­çais, ain­si qu’une com­pré­hen­sion ap­pro­fon­die des im­por­tants en­jeux en­tou­rant les droits lin­guis­tiques au Ca­na­da. Les étu­diants vont ef­fec­tuer un échange à Ot­ta­wa et par­ti­ci­per à un concours de plai­doi­rie (tri­bu­nal-école) op­po­sant des équipes pro­ve­nant de par­tout au Ca­na­da. Ils se­ront en outre ju­me­lés avec des men­tors de la pro­fes­sion ju­ri­dique et au­ront la pos­si­bi­li­té d’ef­fec­tuer un stage au­près de ca­bi­nets ju­ri­diques, d’or­ga­ni­sa­tions et de ju­ristes du gou­ver­ne­ment qui oeuvrent en fran­çais. Qui de­vien­dra la deuxième ins­ti­tu­tion par­te­naire à of­frir ce nou­veau cer­ti­fi­cat? L’Uni­ver­si­té de l’Al­ber­ta ? L’Uni­ver­si­té de Cal­ga­ry ? De­puis sep­tembre 2015, la di­rec­tion du Pro­gramme pan­ca­na­dien de com­mon law en fran­çais est as­su­mée par Caroline Mag- nan. La pro­fes­seure Ma­gnan a étu­dié la science po­li­tique à l’Uni­ver­si­té Mc­Gill avant de gra­duer du pro­gramme de com­mon law en fran­çais de l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa en 2006. Boursière du Pro­gramme Ful­bright et de la Fon­da­tion Bax­ter & Al­ma Ri­card, la pro­fes­seure Ma­gnan a com­plé­té sa maî­trise en droit à Har­vard. Elle a en­suite été auxi­liaire ju­ri­dique à la Cour su­prême du Ca­na­da pour le juge Mi­chel Bas­ta­rache. Avant de se joindre à la Fa­cul­té de droit de l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa, la pro­fes­seure Ma­gnan a tra­vaillé comme conseillère ju­ri­dique bi­lingue à la Cour d’ap­pel de l’Al­ber­ta et en droit fis­cal in­ter­na­tio­nal à un ca­bi­net à Cal­ga­ry. En sep­tembre pro­chain, elle va en­sei­gner l’in­tro­duc­tion à la com­mon law en fran­çais à l’Uni­ver­si­té de Cal­ga­ry.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.