PRESSE FRANCOPHONE: L’EX­CEL­LENCE À TOUT PRIX!

40e GA­LA DES PRIX D’EX­CEL­LENCE

Le Franco - - ACTUALITES - ÉMILIE PEL­LE­TIER Jour­na­liste Ed­mon­ton

« À PRÉ­SENT, C’EST AUX MÉ­DIAS FRAN­CO­PHONES QU’IL RE­VIENT DE CONTI­NUER À ÉCRIRE L’HIS­TOIRE»

En tout, ce sont 22 jour­naux pro­ve­nant de l’On­ta­rio, de l’At­lan­tique, des Prai­ries et des Ter­ri­toires du Nord-Ouest qui sont unis au sein d’une As­so­cia­tion cé­lé­brant ses 40 ans de pé­ren­ni­té, d’in­for­ma­tion et de Fran­co­pho­nie. Jour après jour, ce sont des jour­na­listes, édi­teurs, gra­phistes, pho­to­graphes, ven­deurs, et en­core tel­le­ment plus, qui consacrent leur vie à four­nir du conte­nu de qua­li­té aux Fran­co­phones et aux Fran­co­philes de par­tout au pays. Fran­cis So­nier, pré­sident de l’APF, s’est dit heu- reux d’as­sis­ter à la re­con­nais­sance des ef­forts d’un ré­seau qui se main­tient mal­gré la mou­vance mé­dia­tique. « Ce soir, le mo­ment que nous par­ta­geons est la preuve que le ré­seau de jour­naux de l’APF reste fort, so­li­daire et re­con­nu », a-til dé­cla­ré.

L’autre belle pro­vince

C’est en Al­ber­ta, pro­vince hôte du ga­la cette an­née, que la Fran­co­pho­nie connait la plus haute crois­sance au Ca­na­da. Entre 2006 et 2011, le nombre de per­sonnes s’ex­pri­mant en fran­çais à la mai­son est pas­sé de 23 515 à 32 400. Hé­lène Le­quitte, édi­trice et ré­dac­trice en chef du jour­nal Le Fran­co, se consi­dère fière de contri­buer et de faire par­tie d’un tel épa­nouis­se­ment lin­guis­tique. « Faire vivre et dé­ve­lop­per le fran­çais en Al­ber­ta et au Ca­na­da est un dé­fi de tous les jours, mais un dé­fi ô com­bien va­lo­ri­sant », a-t-elle cla­mé, fière d’avoir pu re­ce­voir les membres de l’APF cette an­née. Iré­ni­dice Mo­rin, dé­lé­guée aux par­te­na­riats pour Unis TV, était pré­sente lors de la soi­rée. Par­te­naire of­fi­ciel de l’APF, Unis TV tra­vaille à of­frir une pro­gram­ma­tion qui ras­semble dix mil­lions de fran­co­phones et fran­co­philes de par­tout au Ca­na­da. Ma­rie-Philippe Bou­chard, pré­si­dente- di­rec­trice gé­né­rale de TV5 Qué­bec Ca­na­da, af­firme que « les mé­dias fran­co­phones peuvent être fiers de ce qu’ils ac­com­plissent quo­ti­dien­ne­ment. Grâce à eux, tous les Ca­na­diens ont la chance de dé­cou­vrir l’uni­vers des fran­co­phones de chacune des pro­vinces et des ter­ri­toires ».

Prix d’ex­cel­lence gé­né­rale

Par­mi les ré­ci­pien­daires, le jour­nal La Li­ber­té, du Ma­ni­to­ba, a été cou­ron­né jour­nal de l’an­née dans la ca­té­go­rie des Prix d’ex­cel­lence gé­né­rale, pour une deuxième an­née consé­cu­tive. La Li­ber­té, l’un des plus an­ciens membres de l’APF, avait d’ailleurs dé­jà re­çu cette dis­tinc­tion en 2012, ra­flant au pas­sage un to­tal de huit Prix d’ex­cel­lence et de cinq pre­mières men­tions. « La Li­ber­té est très fière d'être le jour­nal de l'an­née. Je suis ra­vie de voir que plu­sieurs autres jour­naux ont été ré­com­pen­sés pour leur tra­vail as­si­du. La va­rié­té des ré­ci­pien­daires dé­montre la vi­ta­li­té et la qua­li­té des jour­naux fran­co­phones en si­tua­tion mi­no­ri­taire. », a par­ta­gé Ly­siane Romain, co­or­di­na­trice des pro­jets spé­ciaux et ré­dac­trice ad­jointe du jour­nal LaLi­ber­té. En ce qui concerne la qua­li­té du fran­çais, c’est L’Aqui­lon, des Ter­ri­toires du Nord-Ouest, qui a rem­por­té les éloges. Les juges ont conclu que « l’équipe de ré­dac­tion du jour­nal L’Aqui­lon fait preuve d’une grande maî­trise de la langue fran­çaise. Au fil de la lec­ture des ar­ticles, le lec­teur sent que les jour­na­listes et chro­ni­queurs se sou­cient de tou­jours uti­li­ser le mot juste à un ni­veau ac­ces­sible à un grand lec­to­rat ». Le Prix d’ex­cel­lence gé­né­rale pour la ré­dac­tion jour­na­lis­tique a été re­mis à l’Aca­die Nou­velle, jour­nal quo­ti­dien néo-bruns­wi­ckois. Le do­sage du conte­nu, la lon­gueur des pa­ra­graphes, l’ai­sance de lec­ture, la qua­li­té des cha­peaux et la connais­sance de son pu­blic cible fai­saient entre autres par­tie des cri­tères de sé­lec­tion. De son cô­té, Le Cour­rier de la Nou­velle-Écosse est ce­lui qui s’est dé­mar­qué dans cette ca­té­go­rie pour la qua­li­té gra­phique. Se­lon le ju­ry, le jour­nal ar­bore « une ‘’une’’ écla­tante et vi­brante. Un peu de type ma­ga­zine. Il y a une har­mo­nie des cou­leurs, même avec les pu­bli­ci­tés ».

Prix d’ex­cel­lence

Outre la ca­té­go­rie des Prix d’ex­cel­lence gé­né­rale, neuf Prix d’ex­cel­lence ont éga­le­ment été at­tri­bués. Les ga­gnants : L’Aqui­lon, pour l’ar­ticle com­mu­nau­taire de l’an­née, La Li­ber­té, pour le meilleur ca­hier spé­cial, Le Fran­co, pour la pho­to­gra­phie de l’an­née, Le Ga­bo­teur, pour l’édi­to­rial de l’an­née et pour le meilleur pro­jet (type ma­ga­zine) de l’an­née, l’Aca­die Nou­velle, pour la meilleure an­nonce fa­bri­quée « mai­son » et pour le meilleur ar­ticle d’ac­tua­li­té, Agri­com, pour la « Une » de l’an­née et La Voix aca­dienne pour le meilleur ar­ticle en arts et culture. En une an­née, tel­le­ment de choses peuvent ar­ri­ver, sur­tout dans le monde des mé­dias, un monde en per­pé­tuel mouvement. Même après 40 ans d’exis­tence, la presse francophone en mi­lieu mi­no­ri­taire conti­nue à faire va­loir sa lé­gi­ti­mi­té et son im­por­tance au­près des com­mu­nau­tés. Qu’ad­vien­dra t-il de cette pé­ren­ni­té? À pré­sent, c’est aux mé­dias fran­co­phones qu’il re­vient de conti­nuer à écrire l’his­toire. Pour le clas­se­ment par ca­té­go­rie, vi­si­tez le www.apf.ca.

Cré­dit­pho­to:Ma­rie-Hé­lè­neBi­lo­deau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.