TOUR­NOI MUL­TI­CUL­TU­REL DE SOC­CER 2016 : UN RE­TOUR RE­MAR­QUÉ

TOUR­NOI MUL­TI­CUL­TU­REL DE SOC­CER ET BAR­BE­CUE FRANCOFUN, UN BON CRU 2016 À CALGARY.

Le Franco - - NEWS -

Quoi de meilleur qu’un tour­noi de soc­cer et qu’un BBQ pour se ras­sem­bler et pro­fi­ter d’un beau sa­me­di en­so­leillé ? Tous les in­gré­dients ont été réu­nis ce sa­me­di 30 juillet pour cé­lé­brer la Fran­co­pho­nie à Calgary et le pu­blic a ré­pon­du pré­sent.

Ce­la fait quelques an­nées que Calgary avait per­du son tour­noi fran­co­phone de soc­cer dis­pu­té pen­dant l’été. Le Por­tail de l’Im­mi­grant As­so­cia­tion (PIA) et le Calgary Olym­pic FC (COFC), club de soc­cer bi­lingue de la mé­tro­pole al­ber­taine, ont per­mis de faire re­vivre cette com­pé­ti­tion ami­cale. «On avait à coeur d’of­frir de nou­veau à la Fran­co­pho­nie son tour­noi d’été», sou­ligne Fran­çois-Xa­vier Jean­net, Vice-Pré­sident du COFC. «Nous pou­vons dire main­te­nant que la com­mu­nau­té fran­co­phone pos­sède deux tour­nois avec ce­lui de Fut­sal (soc­cer in­té­rieur) que nous or­ga­ni­sons en no­vembre,» pour­suit-il. Pro­fi­tant du BBQ FrancoFun, l’autre évè­ne­ment te­nu à quelques mètres du ter­rain, les ren­contres ont at­ti­ré de nom­breux cu­rieux. Un pu­blic et un sou­tien très ap­pré­cié par les joueurs qui ont dû jouer avec des tem­pé­ra­tures éle­vées.

Un tour­noi ou­vert à tous

As­su­rer la pro­mo­tion de la fran­co­pho­nie et sou­li­gner son dy­na­misme, tels sont les maîtres mots des or­ga­ni­sa­teurs du tour­noi. Avec des ren­contres d’une du­rée d’une heure (deux fois 30 mi­nutes de jeu), le tour­noi offre l’op­por­tu­ni­té aux joueurs de re­pré­sen­ter un conti­nent, un pays, ou une pro­vince, le tout dans une im­mer­sion en fran­çais. Cette an­née, la com­pé­ti­tion ac­cueillait trois équipes. Une pre­mière com­po­sée de joueurs is­sus prin­ci­pa­le­ment du Ca­na­da et de la France, les Olym­piens, une se­conde à grande conno­ta­tion afri­caine, l'équipe Mo­saique, et une troi­sième re­pré­sen­tant le Yé­men, la YCU­ni­ted. Dans ces trois équipes, beau­coup de joueurs pré­sents ne par­laient pas le fran­çais. Un ob­jec­tif donc at­teint pour les or­ga­ni­sa­teurs qui sou­hai­taient ain­si dé­ve­lop­per la fran­co­pho­nie en in­té­grant la ma­jo­ri­té an­glo­phone dans son tour­noi. «Il s'agit d'une ex­cel­lente oc­ca­sion pour pro­mou­voir l'image po­si­tive du soc­cer au sein de la com­mu­nau­té. D'autre part c'est une fa­çon pour nous de faire connaître notre pro­jet et d'at­ti­rer les per­sonnes mo­ti­vées et ta­len­tueuses à re­joindre l'aven­ture» ex­plique Fran­çois-Xa­vier Jean­net. Un avis aus­si par­ta­gé par les joueurs eux-mêmes : «re­pré­sen­ter la fran­co­pho­nie ne veut pas dire être en­fer­mé à la fran­co­pho­nie, bien au contraire! Pour da­van­tage faire connaître le fran­çais, il faut faire preuve d’ou­ver­ture. Et quoi de mieux que le soc­cer pour ce­la?» ex­plique Pur­rank Jude Ghia, l’un des joueurs pré­sents.

Une ré­or­ga­ni­sa­tion et une belle cé­lé­bra­tion du sport

Pré­vu à 10h30, le tour­noi a pris un peu de re­tard pour com­men­cer vers 11h. La cha­leur, l’in­ten­si­té des ren­contres et la san­té des joueurs ont obli­gé les or­ga­ni­sa­teurs à chan­ger un peu les règles ini­tia­le­ment éta­blies. Le tour­noi, qui de­vait se jouer avec 22 ac­teurs sur un ter­rain de taille of­fi­cielle, a fi­na­le­ment évo­lué vers des ren­contres 9 contre 9 sur un de­mi-ter­rain pour fa­ci­li­ter les rem­pla­ce­ments en cas de fa­tigue. L’ar­bitre bi­lingue du tour­noi, Mar­tin Lu­ther Mod­jo Ka­meng, vé­ri­table chef d’or­chestre sur le ter­rain, a ré­gu­lé le jeu et as­su­ré la com­pré­hen­sion des règles au­près des ca­pi­taines et joueurs. Sur le ter­rain beau­coup de pas­sion, de tech­nique, et de plai­sir tout en gar­dant un es­prit de com­pé­ti­tion. Pour cette édi­tion 2016, c’est le Yé­men qui a rem­por­té le tro­phée et les 200$ de cer­ti­fi­cats ca­deaux au terme d’une belle fi­nale contre l’équipe Ca­na­da-France. Une très grande joie des Yé­mé­nites res­sen­tie et ap­plau­die par les nom­breux spec­ta­teurs pré­sents ain­si que les fi­na­listes. «Je pense que nous pou­vons être sa­tis­faits de la par­ti­ci­pa­tion et sur­tout de l'am­biance de ce tour­noi. À l'image des vain­queurs, la bonne hu­meur était au ren­dez-vous» sou­ligne Fran­çois-Xa­vier Jean­net. Un tour­noi ex­té­rieur se­ra de nou­veau or­ga­ni­sé l’an­née pro­chaine, «plus gros» nous pro­mettent les or­ga­ni­sa­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.