BIEN­TÔT LA REN­TRÉE POUR SHER­WOOD PARK.

Le Franco - - FRANCOPHONIE - PAR HÉ­LÈNE LEQUITTE

Les élèves de l’école fran­co­phone de Sher­wood Park pour­ront bien­tôt dé­cou­vrir leur nou­veau bâ­ti­ment. Si la ren­trée dans les nou­veaux lo­caux a été dif­fé­rée, les élèves n’ont ja­mais été aus­si prêts d’avoir en­fin leur propre école. Il y a près d’un an l’école de Sher­wood Park dé­mé­na­geait à la Ci­té fran­co­phone. Au­jourd’hui, c’est un nou­vel éta­blis­se­ment avec un nou­veau nom que les élèves s'ap­prêtent à fou­ler : l’école Clau­dette-et-De­nis Tar­dif. « L’école est vrai­ment presque prête, comme n’im­porte quel pro­jet de construc­tion, il y a tou­jours de la fi­ni­tion à faire et les der­nières ins­pec­tions », ex­plique le di­rec­teur de l’école Mi­chel La­pointe. Cette an­née la ren­trée of­fi­cielle au­ra lieu le 6 sep­tembre. Se­lon les ap­proxi­ma­tions de M. La­pointe, d’ici deux à trois se­maines, les tra­vaux de­vraient être en­tiè­re­ment ache­vés. En at­ten­dant, l’école voi­sine, New Ho­ri­zons, vien­dra ai­der les élèves pour la ren­trée en leur per­met­tant d’uti­li­ser cinq salles de classe. « On va com­men­cer à dé­mé­na­ger les tables et les chaises dans cette par­tie-là, juste le mi­ni­mum dont on a be­soin pour sep­tembre», ex­plique le di­rec­teur. De son cô­té, l’école de New Ho­ri­zons sou­tient de son mieux cette tran­si­tion en met­tant à l’aise ses vi­si­teurs tem­po­raires. « Hier j’ai re­çu les clés, on a fait la vi­site, ils nous pré­parent une pe­tite fête quand on va ar­ri­ver pour le per­son­nel. Ils nous offrent de l’aide si on a be­soin de quoi que ce soit comme ma­té­riaux. On est vrai­ment choyés de leur ac­cueil », té­moigne le di­rec­teur.

Une école fran­co­phone, un vrai be­soin

« L’an­née der­nière, on avait 46 élèves, et main­te­nant on ap­proche les 80 ins­crits pour la ren­trée sco­laire, » sou­ligne M. La­pointe. Une ca­pa­ci­té ac­crue qui pour­rait en­core aug­men­ter, car cer­tains pa­rents ne sont pas en­core au cou­rant de cette bonne nou­velle. « Nous ac­cep­tons toutes les ins­crip­tions. Après on s’ajuste. Il faut sen­si­bi­li­ser les fa­milles. Elles ne sont pas cer­tains ou bien elles ont dé­jà com­men­cé dans un sys­tème, soit an­glo­phone ou d’im­mer­sion dans le ré­gion de Sher­wood Park, ou à Fort Sas­kat­che­wan », re­late M. La­pointe. Se­lon lui, ce n’est que jus­qu’à très ré­cem­ment qu’une ma­man ve­nait d’en­tendre par­ler de la nou­velle école, alors que ce­la fai­sait près de deux ans que sa fille de­meu­rait en im­mer­sion à Fort Sas­kat­che­wan. L’école ira de la ma­ter­nelle à la 6e an­née. Une classe de ma­ter­nelle de 21 élèves et une pré­ma­ter­nelle d’en­vi­ron 10 en­fants sont dé­jà en place.

Sher­wood Park un em­pla­ce­ment per­ti­nent

Quand le Conseil sco­laire Centre Nord a fait son étude au ni­veau de Sher­wood Park, il a été de­man­dé aux fa­milles ins­cri­vant leurs en­fants si elles étaient des ayants droit. Près de 600 élèves ont été alors iden­ti­fiés. Se­lon Mi­chel La­pointe, c’était sans comp­ter les élèves fran­co­phones al­lant dé­jà à Sainte-Jean­ned’Arc à Père-La­combe, ou à l’école Ga­brielle-Roy. L’ou­ver­ture im­mi­nente des portes de l’école Clau­dette-et-De­nis-Tar­dif an­nonce une an­née sco­laire sous de bons aus­pices. « Ça di­mi­nue le temps de trans­port pour eux, c’est une école dans leur com­mu­nau­té, avec leurs amis de cette même com­mu­nau­té, donc c’est un avan­tage pour tout le monde », conclut le di­rec­teur tout sou­rire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.