UN BBQ RÉUSSI À L’IN­TEN­TION DE LA RA­DIO COM­MU­NAU­TAIRE

Le Franco - - EDMONTON - PAR ALEXAN­DRA DE MOOR

Toute la com­mu­nau­té s’est ras­sem­blée, le 8 sep­tembre dernier, à un BBQ convi­vial au pro­fit de la fu­ture ra­dio com­mu­nau­taire d’Edmonton. Le noyau de la ra­dio, consti­tué de son pré­sident Jean Patenaude et de ses col­lègues, était pré­sent afin de ré­pondre aux ques­tions de tout un cha­cun. C’est à La Ci­té fran­co­phone que le dî­ner s’est dé­rou­lé, ac­cueillant une tren­taine de personnes ve­nues ap­por­ter leur sou­tien à la ra­dio.

L'évé­ne­ment a été or­ga­ni­sé dans le but de sen­si­bi­li­ser les gens, mais sur­tout dans une op­tique de vi­si­bi­li­té. Dans des pro­jets comme ce­lui-ci, le pré­sident de la ra­dio sou­ligne l’im­por­tance de se mon­trer pré­sent. «C’est donc ça l’im­por­tance du BBQ au­jourd’hui, être pré­sent au­près de la com­mu­nau­té. Pour que les gens com­mencent à en par­ler, il faut être vi­sible; il faut les te­nir au cou­rant en ré­pon­dant à leurs ques­tions», pré­cise M. Patenaude. C’est en 2008, avec l’ini­tia­tive de l’ACFA ré­gio­nale, que tout a com­men­cé. L’or­ga­ni­sa­tion est al­lée cher­cher des personnes clés qui, selon elle, pour­raient faire de ce pro­jet un suc­cès. Au­jourd’hui, mal­gré les hauts et les bas de cette aven­ture, l’équipe qui est au coeur de la ra­dio ne pour­rait être plus im­pli­quée et en­thou­siaste à la venue du jour J. «Les gens qu’on a pré­sen­te­ment dans le co­mi­té, ce sont des gens ex­trê­me­ment mo­ti­vés qui n'aban­donnent pas et qui vont être là jus­qu’au mo­ment où nous se­rons en onde. C’est pour ça que je suis en me­sure de dire que oui, on va l’avoir notre ra­dio», sou­tient fiè­re­ment le pré­sident.

Dans les mains du CRTC

En vue des au­diences avec le Conseil de la ra­dio­dif­fu­sion et des té­lé­com­mu­ni­ca­tions ca­na­diennes, qui au­ront lieu le 27 sep­tembre pro­chain, l’équipe de la ra­dio com­mu­nau­taire se sent fin prête à com­pa­raître. Le Conseil ayant déjà toutes les in­for­ma­tions né­ces­saires en main, il ne reste que cette der­nière étape à fran­chir. Il va s’agir d’une courte pré­sen­ta­tion de 20 mi­nutes pendant la­quelle les membres de la ra­dio dé­ve­lop­pe­ront sur leur pro­jet. «On a une seule oc­ca­sion pour al­ler com­pa­raître. Il faut donc tou­cher à tous les as­pects lors de la ré­vi­sion. Plus on est pré­pa­rés, mieux c’est. Le cô­té mo­né­taire est pro­ba­ble­ment quelque chose qui va ré­son­ner avec le CRTC », men­tionne M. Patenaude.

« L'IM­POR­TANCE DU BBQ AU­JOURD'HUI, C'EST D'ÊTRE PRÉ­SENT AU­PRÈS DE LA COM­MU­NAU­TÉ.»

Op­ti­miste, l’équipe du conseil a déjà pré­pa­ré une pro­gram­ma­tion pour les pre­mières dif­fu­sions en onde. Aus­si­tôt que le feu vert se­ra ac­cor­dé, les pro­jets qui sont déjà en at­tente pour­ront en­fin se concré­ti­ser. Le pré­sident de la ra­dio est em­bal­lé par l’as­pect de com­mu­nau­té : «Ce qui est ex­tra­or­di­naire, c’est que tout le monde va pou­voir s’im­pli­quer. On a les nou­veaux ar­ri­vants, les jeunes, les écoles, les personnes du troi­sième âge, ça se­ra la ra­dio de tout le monde.» Les par­ti­ci­pants du BBQ par­tagent d’ailleurs cet avis. “Je suis venu au BBQ pour sou­te­nir la ra­dio com­mu­nau­taire, car elle est très im­por­tante pour ali­men­ter la culture. Ça ap­porte aus­si beaucoup à la jeu­nesse d’en­tendre des dis­cus­sions et de la mu­sique fran­çaise », af­firme Ken Shields, l’un des vi­si­teurs de l’évé­ne­ment. Il ne reste plus qu’à es­pé­rer une ré­ponse po­si­tive de la part du CRTC !

- JEAN PATENAUDE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.