TER­RO­RISME ET EF­FET PA­PILLON

Le Franco - - ÉDITORIAL -

Près de quinze ans après l’at­ten­tat du 11 sep­tembre, un autre at­ten­tat s’est ré­cem­ment pro­duit à New York. Si l’am­pleur des dé­gâts n’est pas com­pa­rable, la vue de notre écran ra­vive cer­tains sou­ve­nirs, cer­taines émo­tions. Plu­sieurs spé­cia­listes y voient un ef­fet pa­pillon des mé­dias.

L’ef­fet pa­pillon, connais­sez-vous ? La ma­jo­ri­té des per­sonnes en a au moins une fois en­ten­du par­ler. Il dé­crit une chaîne d’évè­ne­ments qui se suivent les uns à la suite des autres. Si le pre­mier in­ci­dent est in­si­gni­fiant, la suite des évè­ne­ments en­traî­ne­ra une ré­ac­tion en chaîne pour ar­ri­ver à une vraie ca­tas­trophe. Pour les mé­dias, c’est un peu la même chose.

Der­niè­re­ment, à la lu­mière de l’ac­tua­li­té, le té­lé­spec­ta­teur au­ra ré­gu­liè­re­ment été ex­po­sé à une in­for­ma­tion re­la­tant des faits de na­ture ter­ro­riste. Cette ali­men­ta­tion mé­dia­tique n’est pas ano­dine, quant à l’im­pact que de telles images ont sur le quo­ti­dien d’une per­sonne. Le quo­ti­dien ! Les ter­ro­ristes y comptent énor­mé­ment, no­tam­ment en cher­chant à at­teindre les per­sonnes au coeur de … leur quo­ti­dien.

Cer­tains spé­cia­listes s’ac­cordent à dire qu’il existe donc un ef­fet pa­pillon des mé­dias. En l’es­pace de quelques jours, de quelques se­maines ou de quelques mois, les mé­dias au­ront re­layé une in­for­ma­tion ré­cur­rente. Cet été, après l’at­taque de Nice en juillet, c’est au tour de la Tur­quie en août de ne pas échap­per à la règle. Un jeune ka­mi­kaze de 14 ans se don­ne­ra alors la mort lors d’un ma­riage, au centre de la ville. Der­niè­re­ment, l’at­taque d’un homme au Min­ne­so­ta au­ra dé­frayé la chronique en poi­gnar­dant neuf per­sonnes au nom de l’État is­la­mique. Tout comme la Bel­gique et la Suisse, qui es­suie­ront une at­taque dans les trans­ports en com­mun par un in­di­vi­du iso­lé, ar­mé et frap­pant au ha­sard.

Puis vient New York, qui est de nou­veau frap­pée quelques jours après la com­mé­mo­ra­tion du 11 sep­tembre. En pa­ral­lèle en France, une cé­ré­mo­nie pour les vic­times du Ba­ta­clan se­ra don­née et re­trans­mise. Les fa­milles s’ex­priment, le pré­sident aus­si. En somme, tous les in­gré­dients y sont pour don­ner au spec­ta­teur un sen­ti­ment de co­lère, de tris­tesse, de doute, de peur, voir de ter­reur. Bref, on baigne de­dans constam­ment. Est-ce le fruit du ha­sard ? On sait bien que non. Mais bel et bien le fruit d’une stra­té­gie bien hui­lée : celle de cris­tal­li­ser les émo­tions, afin d’y exer­cer une forme de con­trôle in­di­recte dans les es­prits de ceux qui re­gardent.

L’im­pres­sion de dé­jà vu, la ré­pé­ti­tion des mêmes ca­tas­trophes, s’in­si­nue peu à peu. C’est un sché­ma vou­lu, cal­cu­lé. Le but se ré­sume en trois étapes : mo­bi­li­ser, mo­no­po­li­ser, hyp­no­ti­ser. C’est l’ef­fet pa­pillon de l’af­fect. Les spé­cia­listes s’ac­cordent à dire que “les af­fects sont des émo­tions que l'on res­sent et qui se trans­mettent à l'autre ».

Se­lon le psy­cho­so­cio­logue Ciom­pi, “Cette éner­gie, par­ta­gée par beau­coup de per­sonnes, en ar­rive à conver­ger vers un fleuve col­lec­tif d'une ex­trême puis­sance… cet ef­fet pa­pillon d'ad­di­tion et de conver­gence des émo­tions sus­cite des ef­fets mo­bi­li­sa­teurs et struc­tu­rants sur la pen­sée, sur l'action et sur les ré­ac­tions so­ciales ». Il y parle des rails des com­por­te­ments, d'émo­tions et de pen­sées.

La bonne nou­velle, c’est que ces rails ne sont pas les seuls. L’édu­ca­tion est pri­mor­diale de nos jours, non pas seule­ment pour être ar­mé sur le mar­ché du tra­vail. Mais aus­si pour en­sei­gner des va­leurs de to­lé­rance, de dia­logue et de res­pect entre les fu­tures gé­né­ra­tions et les dif­fé­rentes cultures.

L’ef­fet pa­pillon des af­fects peut donc aus­si conver­ger vers l’har­mo­nie ! Ciom­pi L, Af­fects as cen­tral or­ga­ni­zing and in­te­gra­ting fac­tors. A new psy­cho­so­cial/bio­lo­gi­cal mo­del of the psyche, The Bri­tish Jour­nal of Psy­chia­try (1991) 159: 97-105

HÉ­LÈNE LEQUITTE Ré­dac­trice en chef Le Fran­co

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.