UN SOU­TIEN AUX PER­SONNES AIDANTES

Le Franco - - EDMONTON - Alexan­dra de Moor Jour­na­liste Le Fran­co

Pour com­men­cer l'an­née 2017 en beau­té, la Coalition des femmes de l'Al­ber­ta lance un projet en sou­tien aux per­sonnes aidantes, qui sont en ma­jo­ri­té des femmes (80 %). Le projet, ré­par­ti en plu­sieurs vo­lets, tou­che­ra cinq ré­gions de l'Al­ber­ta, sur une pé­riode de deux ans et de­mie.

« On dé­fi­nit une per­sonne aidante comme étant une per­sonne qui aide, 24 heures sur 24, une per­sonne âgée ou quel­qu'un qui a un pro­blème de santé exi­geant de l'aide à lon­gueur de jour­née », ex­plique Hé­lène Guillemette, di­rec­trice de la Coalition des femmes de l'Al­ber­ta. Si l'on ajoute à l'équade tion un tra­vail et des en­fants, le rôle d'une per­sonne aidante peut de­ve­nir tan­tôt stres­sant, tan­tôt épui­sant.

«ON DÉ­FI­NIT UNE PER­SONNE AIDANTE COMME ÉTANT UNE PER­SONNE QUI AIDE, 24 HEURES SUR 24, UNE PER­SONNE ÂGÉE OU QUEL­QU'UN QUI A UN PRO­BLÈME DE SANTÉ EXI­GEANT DE L'AIDE À LA JOUR­NÉE LONGUE»

- HÉ­LÈNE GUILLEMETTE

C'est pour­quoi, dans les dé­buts l'an­née pro­chaine, s'amor­ce­ra le projet « Bras des­sus, bras des­sous : per­sonnes aidantes fran­co­phones de l’Al­ber­ta ou­tillées et en santé ». Il in­ter­vien­dra au­près des cinq mêmes ré­gions que l'ACFA a iden­ti­fiées : Edmonton, Calgary, le Sud, le Nord-Est et le Nord-Ouest. Un lieu com­mun se­ra donc mis en place dans cha­cune des mu­ni­ci­pa­li­tés sé­lec­tion­nées.

Le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la Coalition des femmes a dé­jà en­ta­mé le pro­ces­sus. Ayant dé­jà re­çu des fonds, il crée ac­tuel­le­ment une cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion provinciale. Cette ini­tia­tive consti­tue­ra donc le pre­mier vo­let du projet. Il va s'en­suivre la for­ma­tion de dif­fé­rentes per­sonnes à tra­vers les ré­gions. Ceux-ci de­vien­dront en me­sure d'ap­puyer les per­sonnes aidantes dans les dé­fis qu'elles ren­contrent. Le troi­sième vo­let se­ra la mise en place de groupes de sou­tien. La Coalition crée­ra un mo­dèle de groupe, qu'elle ai­de­ra par la suite à éta­blir dans les ré­gions, pour que les per­sonnes aidantes puissent se réunir entre elles. Pour le qua­trième vo­let, un ré­per­toire pro­vin­cial se­ra mis sur pied, per­met­tant d'iden­ti­fier tous les ser­vices de ré­pit dis­po­nibles pour les per­sonnes aidantes. Le der­nier vo­let se fe­ra en col­la­bo­ra­tion avec une en­tre­prise d'Edmonton qui offre des ser­vices de sou­tien de ce genre. « On s'est aper­çu qu'ils ont plu­sieurs em­ployés qui parlent fran­çais. Donc nous al­lons tra­vailler avec eux pour of­frir un ser­vice de ré­fé­rence », sou­ligne Mme Guillemette. Cette en­tre­prise-là est d'ailleurs en ex­pan­sion et va pro­chai­ne­ment dé­ve­lop­per des centres ailleurs qu'à Edmonton.

Ce projet va ai­der à la prévention de l'épui­se­ment chez les per­sonnes aidantes, comme le men­tionne Mme Guillemette. Elle pré­cise que bien sou­vent, ces per­sonnes ne s'iden­ti­fient pas comme telles; elles font le tra­vail d'une per­sonne aidante sans se rendre compte qu'il s'agit d'un tra­vail en soi.

Il est im­por­tant de consta­ter, se­lon la prin­ci­pale in­té­res­sée, que ces per­sonnes-là ont aus­si be­soin de sou­tien, d'un ré­seau pour les ai­der. Là de­meure l'in­té­rêt du projet « Bras des­sus, bras des­sous ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.