POUR QUE LA VIO­LENCE EN­VERS LES FEMMES S’AR­RÊTE !

Du 25 no­vembre au 10 dé­cembre 2016, ont eu lieu les 16 jour­nées d’ac­ti­visme contre la vio­lence faite aux femmes. Si le phé­no­mène de vio­lence en­vers les femmes est pu­bli­que­ment dé­non­cé, il n’en de­meure pas moins qu’il reste en­core trop pré­sent dans nos soc

Le Franco - - RÉGIONS / FRANCOPHONIE - PAR ÈVE RO­BI­DOUX-DESCARY ET MA­THILDE EFFRAY-BÜHL

Quelques faits et chiffres alar­mants…

De­puis deux ans, nous en­ten­dons ré­gu­liè­re­ment des faits d’ac­tua­li­té re­la­tant di­vers abus sur les cam­pus uni­ver­si­taires, et ce, à tra­vers le pays. Se­lon le Lear­ning Net­work, 15 à 20% des femmes qui ont fait des études ont su­bi des vio­lences à ca­rac­tère sexuel. Le 1er no­vembre der­nier, le Groupe d'ac­tions femmes de l'Uni­ver­si­té du Qué­bec à Trois-Ri­vières (UQTR) a te­nu un ras­sem­ble­ment pour sou­te­nir les vic­times, le 18 no­vembre 2016, au Qué­bec, il y a eu le dé­voi­le­ment du mou­ve­ment Qué­bec contre les vio­lences sexuelles, sans comp­ter les en­quêtes en cours aux cam­pus de l’uni­ver­si­té La­val et de Sas­ka­toon. En Al­ber­ta, le gou­ver­ne­ment tra­vaille à mettre à jour les po­li­tiques des ins­ti­tu­tions post­se­con­daires à ce su­jet. Pour ce qui est de la vio­lence conju­gale, la si­tua­tion est alar­mante : au Ca­na­da, 230 cas de vio­lence fa­mi­liale, dont 70% sont des femmes, sont rap­por­tés quo­ti­dien­ne­ment se­lon le ré­cent rap­port de l'ad­mi­nis­tra­teur en chef de la san­té pu­blique sur l'état de la san­té pu­blique au Ca­na­da 2016. Ajou­tons à ce­la le dos­sier des as­sas­si­nats de femmes au­toch­tones qui in­dique clai­re­ment le dés­équi­libre ba­sé non seule­ment sur la race, mais aus­si le sexe d’une per­sonne.

La si­tua­tion est grave, la mo­bi­li­sa­tion doit être gé­né­rale.

La Coa­li­tion des Femmes de l’Al­ber­ta tient à sou­li­gner plu­sieurs ini­tia­tives dont elle a eu vent du­rant le der­nier mois. Cette an­née, le gou­ver­ne­ment ca­na­dien a lan­cé la cam­pagne Vos gestes comptent afin de sen­si­bi­li­ser la po­pu­la­tion aux gestes quo­ti­diens que nous pou­vons ai­sé­ment mo­di­fier afin de faire évo­luer la si­tua­tion en mieux. Les élèves de l’École Mi­chaëlle-Jean ont pu ap­prendre un fait par jour du­rant les 16 jours d’ac­ti­visme afin de par­faire leur édu­ca­tion à ce su­jet. So­phie Ani-Meu­nier, étu­diante en édu­ca­tion, a me­né un vox pop dans la po­pu­la­tion es­tu­dian­tine du Cam­pus Saint-Jean afin de ré­col­ter des té­moi­gnages au su­jet de la vio­lence faite aux femmes. Si cer­taines per­sonnes n’ont ja­mais eu d’ex­pé­rience de ce type, d’autres en souffrent quo­ti­dien­ne­ment. Du­rant ce vox pop, un homme s’est ex­pri­mé pour dé­non­cer le manque de res­sources et d’ap­puis au ni­veau du sys­tème ju­di­ciaire pour les femmes. La Coa­li­tion ré­itère qu’elle est là pour ap­puyer et re­pré­sen­ter les femmes fran­co­phones et fran­co­philes de l’Al­ber­ta et que toutes ac­tions en­tre­prises par elles visent le mieux-être de la gent fé­mi­nine.

Pour le co­mi­té Re­pré­sen­ta­tion po­li­tique et com­mu­nau­taire de la Coa­li­tion des femmes de l’Al­ber­ta.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.