VOI­CI MES TROIS ÉTOILES

Le Franco - - SPORTS - MA­RIO GI­GUÈRE

1. LA JEU­NESSE L’EM­PORTE

Le sa­me­di 21 jan­vier à l’aré­na com­mu­nau­taire de la Place Ro­gers, de­vant une très belle foule, les Cen­tu­rions ont vain­cu les An­ciens pour rem­por­ter leur deuxième Coupe Saint-Jean. C’était la sixième édi­tion de la Clas­sique Hé­ri­tage.

Les or­ga­ni­sa­teurs ont dé­ci­dé de main­te­nir le for­mat de deux matchs que l’on a vu l’an pas­sé. Les Cen­tu­rions ont rem­por­té le pre­mier match par la marque de 6 à 4. Vu qu’ils ont rem­por­té le pre­mier match, les Cen­tu­rions ont dé­bu­té le deuxième avec une avance de 1-0 au poin­tage.

Au ban­quet tra­di­tion­nel, Na­than Kerr (quatre buts et une passe) et Za­vier Ber­ti (deux buts) des Cen­tu­rions ont été sé­lec­tion­nés par leurs ad­ver­saires comme les joueurs de matchs. Du cô­té des An­ciens, ce sont le ca­pi­taine Jean-Daniel Trem­blay (un but) et Joël Le­febvre (un but) qui ont été ho­no­rés. Un évè­ne­ment in­ou­bliable.

2. UN RE­GROU­PE­MENT DE GRANDE VE­DETTES COM­MU­NAU­TAIRES

En plus des par­ties de ho­ckey, quelques autres évè­ne­ments ont contri­bué au grand suc­cès de la Clas­sique Hé­ri­tage 2017.

Le Fes­ti­val hi­ver­nal de l’As­so­cia­tion uni­ver­si­taire de la Fa­cul­té Saint-Jean (AUFSJ), te­nu le ven­dre­di soir, a vu de nom­breuses per­for­mances mu­si­cales, dont le groupe Post Script, ain­si que de la tour­tière, de la pou­tine et de la tire d’érable sur la neige.

Le nou­veau Dé­jeu­ner aux crêpes des joueurs, te­nu le sa­me­di ma­tin, a dé­pas­sé les at­tentes. Il fau­dra donc com­man­der plus de ba­con l’an pro­chain.

En plus d’ac­cueillir les joueurs et leurs fa­milles, le ban­quet tra­di­tion­nel a re­çu de nom­breux in­vi­tés, dont Ran­dy Bois­son­nault, qui est le dé­pu­té d’Ed­mon­ton-Centre et le Conseiller spécial du pre­mier mi­nistre sur les en­jeux liés à la com­mu­nau­té LGBTQ2. Bois­son­nault est un an­cien du Cam­pus Saint­Jean, au­tant comme étu­diant que comme char­gé de cours. Il a li­vré un dis­cours en­vers notre com­mu­nau­té qui était à la fois per­ti­nent et ins­pi­rant.

Les or­ga­ni­sa­teurs ont ou­vert les portes de la Salle his­to­rique du Cam­pus Saint-Jean et ils ont dé­voi­lé les cinq nou­velles pan­cartes qui ra­content l’his­toire de chaque édi­tion de la Clas­sique Hé­ri­tage. Un beau geste qui ancre l’évè­ne­ment dans la mé­moire col­lec­tive des Fran­co-Al­ber­tains.

3. LES CROIS­SANTS OU « FILLES FACKERS »

Un as­pect de l’his­toire du ho­ckey à Saint-Jean qui est cu­rieu­se­ment ab­sent de la Clas­sique Hé­ri­tage ou la Salle his­to­rique, ce sont les équipes de femmes.

Bien que les femmes ont tou­jours été ac­cueillis au sein des équipes de Cen­tu­rions (ils ont l’ha­bi­tude d’in­clure une ou plu­sieurs femmes dans leur ali­gne­ment), on n’en­tend pas sou­vent par­ler des équipes ré­ser­vées aux femmes, dont les Fron­te­nacs Filles des an­nées 2000 ou, plus ré­cem­ment, les Crois­sants. J’en ai d’ailleurs pris connais­sance cette an­née en conver­sant avec Ali Tod, une joueuse des Cen­tu­rions, au ban­quet tra­di­tion­nel.

Comme les Cen­tu­rions l’ont fait avec les Fron­te­nacs en 20072008, les Crois­sants ont re­par­tit un club de ho­ckey qui s’était es­souf­flé au fil des ans. Même si l’équipe s’est re­for­mé en sep­tembre 2014, le club of­fi­ciel a été of­fi­cia­li­sé en jan­vier 2016 par Emi­ly Croy et Kate Da­ni­lo­va.

Les Crois­sants par­ti­cipent dans la ligue des femmes de l’Uni­ver­si­té de l’Al­ber­ta. Comme les Cen­tu­rions, il y a deux équipes, ou l’une est com­pé­ti­tive et l’autre est ré­créa­tive. La ma­jo­ri­té des joueuses sur l’équipe com­pé­ti­tive ont joué au ho­ckey toute leur vie. Elle sont tel­le­ment fortes qu’elle ont mé­ri­té la pre­mière place au clas­se­ment lors des deux der­nières an­nées pré­cé­dentes.

« Un des ar­bitres nous a dit qu’on de­vrait joindre la ligue des hommes », ra­conte Emi­ly Croy, la Pré­si­dente du club.

Croy sou­ligne éga­le­ment la phi­lo­so­phie in­clu­sive de l’équipe. Les Crois­sants veulent d’of­frir à toutes les étu­diantes de Saint-Jean la chance de jouer au ho­ckey et de créer un es­pace pour s’amu­ser en fran­çais. Même si la ma­jo­ri­té des joueuses sont ori­gi­naires de l’Al­ber­ta, plu­sieurs ar­rivent de la Co­lom­bie-Bri­tan­nique et de la Sas­kat­che­wan. N’ou­blions pas les deux joueuses de la France ain­si que celle de l’Es­pagne.

[Pho­to : Une pho­to de groupe sui­vant le deuxième match de la Clas­sique Hé­ri­tage de Saint-Jean 2017 (cré­dit : Kay­la Pel­le­tier / Cam­pus Saint-Jean)].

Dans le cadre des pro­chaines Clas­siques Hé­ri­tages de Saint-Jean, j’es­père que nous pour­rons re­con­naitre l’im­por­tante contri­bu­tion de ces femmes dans la riche his­toire de ho­ckey à Saint-Jean.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.