LE MOIS DE L'HISTOIRE DES NOIRS

Una an­nee char­niere

Le Franco - - LA UNE - PAR HÉ­LÈNE LEQUITTE

Pour la 21e an­née consé­cu­tive, le mois de l’histoire des Noirs est cé­lé­bré au Ca­na­da. Plu­sieurs membres de la communauté francophone en Al­ber­ta ont été in­vi­tés, le 6 fé­vrier, au Mu­sée de l’Histoire, à Ga­ti­neau. C’est une pre­mière pour un gou­ver­ne­ment de lan­cer ce type d’ini­tia­tive. Cette an­née, ils ont reconnu le fait de l’im­mi­gra­tion de la communauté noire au Ca­na­da, mais aus­si le fait de la dis­cri­mi­na­tion. Une re­con­nais­sance qui au­ra sans nul doute tou­ché ces in­vi­tés.

Vi­site du par­le­ment, ren­contre avec la sé­na­trice Clau­dette Tar­dif, dis­cus­sion avec la mi­nistre de Pa­tri­moine ca­na­dien Mé­la­nie Jo­ly, rien n’au­ra été omis afin de mettre re­pré­sen­tants et membres du gou­ver­ne­ment à l’aise. C’est donc, sous le signe du dia­logue et de la re­con­nais­sance que ces ren­contres se sont dé­rou­lées. Au to­tal, près de 2000 per­sonnes au­ront été conviées. Par­mi les in­vi­tés, Jeanne Leh­man an­cienne présidente de la Francophonie al­ber­taine plu­rielle (FRAP), Pau­lin Mu­la­tris, Vi­ce­doyen prin­ci­pal et aux études au Cam­pus Saint-Jean ou en­core Fir­min Gué­la­dé d’Afri­ca Centre. « Dans le dis­cours de Jus­tin Tru­deau, le pre­mier mi­nistre a reconnu la dis­cri­mi­na­tion au Ca­na­da. Ce n’est pas un vain mot, c’est une réa­li­té», a re­la­té Pau­lin Mu­la­tris. L’autre as­pect im­por­tant sou­li­gné par le pre­mier mi­nistre du­rant son al­lo­cu­tion est l’ab­sence de re­pré­sen­ta­ti­vi­té politique. « Les bar­rières sont en­core bien pré­sentes, il a ini­tié plu­sieurs ac­ti­vi­tés, plu­sieurs di­rec­tions », dé­ve­loppe M. Mu­la­tris. Se­lon le Vice-doyen, dans le do­maine du lea­der­ship, il est im­por­tant de sou­te­nir les jeunes à oc­cu­per l’es­pace pu­blic. Se­lon ses dires, la prise de conscience en­vers le ra­cisme est en­core très en­dé­mique. Il a donc en­cou­ra­gé tous les di­ri­geants à tra­vailler dans ce sens.

AB­SENCE DE MODÈLE ET PERTE DE LA MÉ­MOIRE COL­LEC­TIVE

Si les États-Unis pos­sèdent des fi­gures em­blé­ma­tiques en ma­tière de chef de file, le der­nier en date étant Ba­rack Oba­ma, le Ca­na­da ne peut pas en dire au­tant. Sur les timbres ac­tuels, l’ef­fi­gie de Mateus da Cos­ta y fi­gure. C’est un hom­mage ren­du au pre­mier Noir pour avoir ac­com­pa­gné Sa­muel de Cham­plain au Qué­bec, et lui avoir ser­vi d’in­ter­prète au­près des au­toch­tones. « Il avait une connais­sance des langues au­toch­tones que de Cham­plain n’avait pas», ex­plique M. Mu­la­tris. Le Vice-doyen connaît bien le su­jet puis­qu’il a ré­di­gé un ar­ticle, voi­là quelques an­nées re­tra­çant son histoire. Un nom qui est pas­sé de­puis in­aper­çu alors que Mateus da Cos­ta a contri­bué in­dé­nia­ble­ment à la réa­li­sa­tion de ce pays. Autre fait mar­quant, un cow-boy du nom John Ware a vé­cu dans la ré­gion de Brooks. Il re­pré­sente une fi­gure très em­blé­ma­tique de l’histoire de la communauté noire au Ca­na­da. Se­lon M. Mu­la­tris, on a beau­coup per­du dans le do­maine de la trans­mis­sion et du pa­tri­moine. La mi­nistre de Pa­tri­moine ca­na­dien, Mé­la­nie Jo­ly, a donc ap­puyé toute cette ini­tia­tive sur la mé­moire col­lec­tive. Plu­sieurs fi­nan­ce­ments sont en­vi­sa­gés et ont été abor­dés, afin de fa­vo­ri­ser un tra­vail de re­cherche re­tra­çant l’histoire de cette communauté. L’histoire d’Am­ber Vil­lage, lieu de vie de la communauté noire, si­tué dans le nord de l’Al­ber­ta est un exemple criant des traces d’un pas­sé ou­blié. De­puis, le vil­lage a été en­tiè­re­ment ra­sé. « À l’époque de la guerre de Sé­ces­sion, les roya­listes de l’époque ont em­me­né des Noirs avec eux, et se sont ins­tal­lés en Nou­velle-Écosse ». En ré­su­mé, il est très fa­cile d’ou­blier l’histoire. Des ini­tia­tives comme le mois de l’histoire des Noirs sont donc im­por­tantes, car elles nous per­mettent de com­prendre et ne pas ou­blier la contri­bu­tion de tous, dans la construc­tion du Ca­na­da d’au­jourd’hui.

La po­pu­la­tion afro-ca­na­dienne a contri­bué à fa­çon­ner le pa­tri­moine et l’iden­ti­té du Ca­na­da de­puis la co­lo­ni­sa­tion..

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.