L'AR­TISTE SYL­VIE PINARD EX­POSE À JASPER

Le Franco - - LA UNE - LUCAS PILLERI Correspondant Le Fran­co

Treize oeuvres abs­traites réa­li­sées par Syl­vie Pinard sont ex­po­sées en ce mo­ment à la ga­le­rie d’art de Jasper. Une ex­po­si­tion pro­lon­gée jus­qu’au 20 fé­vrier qui fait en­trer les vi­si­teurs dans un monde de cou­leurs, de formes et de tex­tures.

Les toiles de l’ar­tiste-peintre Syl­vie Pinard, ex­po­sées de­puis le 19 jan­vier, sont des oeuvres abs­traites mê­lant jeux de cou­leurs et tex­tures. « Chaque toile est une ex­pé­rience, je com­mence tou­jours avec une toile vierge, sans idée préconçue, puis j’ex­plore jus­qu’à ce que j’ob­tienne un en­semble co­hé­rent », ex­plique l’ar­tiste.

Un tra­vail par­fois de longue ha­leine comme en at­teste sa toile Une Danse En­voû­tante qui a pris des mois avant d’être fi­na­li­sée, après maintes re­touches, ré­vi­sions, pré­ci­sions, des­ti­nées à créer un en­semble co­hé­rent. Le titre de l’ex­po­si­tion est d’ailleurs bien trou­vé : il s’agit bel et bien d’un cheminement, de sen­tiers in­con­nus ar­pen­tés par la peintre jus­qu’à la dé­cou­verte d’un coin har­mo­nieux. « C’est une aven­ture », ré­sume Syl­vie Pinard. « Un monde fa­bri­qué certes, mais nou­veau, qui pro­voque une ré­ac­tion, pro­pose une cer­taine at­mo­sphère, pos­sède un cer­tain équi­libre », pré­cise-t-elle.

UN MONDE RECRÉÉ EN DEUX DIMENSIONS

Des toiles grand for­mat aux plus pe­tites, l’ob­jec­tif de l’ex­po­si­tion est d’ins­pi­rer le vi­si­teur. Se­lon Syl­vie Pinard, «Nous vi­vons dans un monde dé­fi­ni par les cou­leurs et les tex­tures, ce monde-là change conti­nuel­le­ment, évo­lue ra­pi­de­ment. Ce que j’es­saie de faire, c’est d’at­teindre un équi­libre sem­blable ». De la même ma­nière que nous vi­vons dans un monde fait d’al­té­ri­tés et d’im­per­fec­tions, la peintre cherche à consti­tuer un en­semble co­hé­rent : « Même s’il y a des en­droits chao­tiques, dans l’en­semble mes ta­bleaux fonc­tionnent », ex­prime-t-elle. Pour y par­ve­nir, elle uti­lise cou­teaux et truelles, ja­mais de pin­ceaux, de la pâte à sculp­ter, et beau­coup de tex­tures. Cer­taines toiles sont d’ailleurs com­po­sées de grains de ca­fé ou de sable.

La plu­part des toiles de Syl­vie Pinard n’ont pas de nom. « J’ai lais­sé des pe­tits pa­piers à l’ex­po­si­tion pour que les gens puissent écrire quelle ex­pé­rience ils vivent et qu’ils sug­gèrent un titre », pré­cise-telle. Si elle n’en donne pas de prime abord, c’est pour ne pas in­fluen­cer la ma­nière dont est per­çu son tra­vail. « Les gens voient des choses dif­fé­rentes, on a tous une in­ter­pré­ta­tion mul­tiple, des vé­cus dif­fé­rents».

UNE AR­TISTE AU PRO­FIL ATYPIQUE

« CHAQUE TOILE EST UNE EX­PÉ­RIENCE, JE COM­MENCE TOU­JOURS AVEC UNE TOILE VIERGE, SANS IDÉE PRÉCONÇUE »

- SYL­VIE PINARD

Syl­vie Pinard est membre de la ga­le­rie et connaît bien Jasper. « La ville m’ins­pire, j’aime son at­mo­sphère, les mon­tagnes », dit-elle avec en­thou­siasme. Si l’ar­tiste aime plus par­ti­cu­liè­re­ment les mon­tagnes, c’est parce qu’elle est en fait géo­logue de for­ma­tion. Un ba­gage qui lui fait re­gar­der la na­ture dif­fé­rem­ment : « Je com­prends les dif­fé­rents types de roches, je com­prends l’histoire qu’il y a der­rière, l’évo­lu­tion de la Terre. On pense que les mon­tagnes vont exis­ter pour tou­jours, mais non, le temps de l’Homme n’est pas ce­lui de la na­ture ». Si la spé­cia­liste en géo­lo­gie s’est lan­cée dans la pein­ture en 2002, c’est par pas­sion. «J’ai tou­jours été fas­ci­née par les cou­leurs. La pein­ture abs­traite me per­met d’être moins scien­ti­fique, plus ou­verte, plus épa­nouie », ré­sume-t-elle.

L’ex­po­si­tion est pro­lon­gée d’une se­maine et per­met­tra donc à tous ceux de pas­sage à Jasper à l’oc­ca­sion du Jour de la Fa­mille d’être em­por­té par le monde abs­trait de Syl­vie Pinard. La ga­le­rie a été ré­no­vée et se trouve dé­sor­mais dans un nou­vel em­pla­ce­ment au sein du centre cultu­rel.

Les toiles de Syl­vie Pinard sont ex­po­sées à la ga­le­rie d'art de Jasper jus­qu'au 20 fé­vrier 2017. Pho­to : gra­cieu­se­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.