LA SE­MAINE DE LA MODE AFRICAINE DÉ­FILE

Le Franco - - ÉVÈNEMENTS - PAR LU­CAS PILLERI

Les 24 et 25 fé­vrier au Sut­ton Place Ho­tel, 500 per­sonnes ont fait le dé­pla­ce­ment pour as­sis­ter aux dé­fi­lés de la Se­maine de la Mode Africaine. Les spec­ta­teurs ont pu s’émer­veiller des di­verses créa­tions pro­po­sées par les cou­tu­riers afri­cains pré­sents lors de cette 4e édi­tion.

« C’était ma­gni­fique. Nous sommes vrai­ment contents du ré­sul­tat et du sup­port d’Edmonton », a ré­agi Gilles Wouan­ko, fon­da­teur et or­ga­ni­sa­teur de l’évé­ne­ment. Les vi­si­teurs en­chan­tés par les créa­tions des dif­fé­rents cou­tu­riers se sont d’ailleurs rués au­tour des kiosques pour se pro­cu­rer leurs ou­vrages. « Nous avons même eu droit à une stan­ding ova­tion sa­me­di soir. La salle était comble, tout le monde était de­bout et nous étions cou­verts de re­mer­cie­ments », com­mente-t-il.

Les créa­teurs de mode étaient ori­gi­naires de plu­sieurs pays en Afrique : Ni­gé­ria, Ca­me­roun, ou en­core Ou­gan­da. Par­mi les oeuvres qu’ils ont pré­sen­tées, des col­lec­tions ins­pi­rées des cou­leurs afri­caines, mê­lant tra­di­tion et mo­der­ni­té, tis­sus et cuirs, une col­lec­tion de noeuds pa­pillon, une ligne de vê­te­ments plus amples des­ti­nés aux femmes aux courbes gé­né­reuses, du prêt-à-por­ter à la fois dé­con­trac­té et for­mel, et beau­coup d’ac­ces­soires.

UN MANQUE COM­BLÉ IL Y A QUATRE ANS

La Se­maine de la Mode Africaine à Edmonton a été créée en 2013 par Gilles Wouan­ko. Pas­sion­né de mode, ori­gi­naire du Ca­me­roun et ayant vé­cu à Mon­tréal plu­sieurs an­nées, il s’était alors éton­né de l’ab­sence d’un tel évé­ne­ment dans la ca­pi­tale al­ber­taine.

Son ini­tia­tive a de­puis bien évo­lué et rem­porte dé­sor­mais un suc­cès fou. « Au dé­part, on ne se ren­dait pas compte de tout le tra­vail que ça al­lait de­man­der, mais ça en vaut la peine quand on voit tous les gens im­pli­qués et la ré­ponse du pu­blic », ex­plique-t-il.

L’évé­ne­ment est en­tiè­re­ment bé­né­vole et les fonds ré­col­tés grâce aux en­trées per­mettent de cou­vrir les frais d’or­ga­ni­sa­tion. De nombreux spon­sors ont éga­le­ment ré­pon­du pré­sent afin de sou­te­nir le spec­tacle. Cette année, Lexus, Glo­bal TV, Ac­cès Em­ploi, Shaw TV, le Wes­tin Ho­tel, la Na­tio­nal Black Coa­li­tion et CTV News fi­gu­raient par­mi les do­na­teurs.

UNE MODE À LA MODE

La Se­maine de la Mode Africaine n’at­tire pas seule­ment les com­mu­nau­tés afri­caines. Se­lon Gilles Wouan­ko, « la mode africaine est en plein dé­ve­lop­pe­ment, comme l’Afrique elle-même. Elle est au­tant di­ver­si­fiée que ses mul­tiples cultures, ses cou­leurs et ses nombreuses tra­di­tions». De plus en plus de grandes marques, telles que Lou­bou­tin, Guc­ci ou Gi­ven­chy, pro­posent des pro­duits ins­pi­rés du conti­nent noir. « Il y a beau­coup d’op­por­tu­ni­tés. Le mar­ché est en plein es­sor », ajoute l’or­ga­ni­sa­teur.

La mode africaine est aus­si mise en avant grâce au nu­mé­rique, qui fa­ci­lite son ex­po­si­tion et sa dif­fu­sion. « Avec in­ter­net, beau­coup de gens dé­couvrent la mode africaine. Et nous avons en­core beau­coup à dé­cou­vrir et à of­frir », laisse pré­sa­ger le créa­teur de mode.

L'a qua­trième édi­tion de l'Afri­can Fa­shion Week a réuni plus de 500 per­sonnes

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.