RI­CAR­DO MI­RAN­DA, CHAM­PION DE LA FRAN­CO­PHO­NIE !

Le Franco - - FRANCOPHONIE POLITIQUE - PAR LU­CAS PILLERI

Ren­dez-vous de la Fran­co­pho­nie, Jour­née in­ter­na­tio­nale de la Fran­co­pho­nie, dis­cours à l’As­sem­blée lé­gis­la­tive… Le mi­nistre de la Culture et du Tou­risme n’a pas chô­mé du­rant ce mois de mars ! Ri­car­do Mi­ran­da avance à grands pas dans l’éta­blis­se­ment d’ini­tia­tives au bé­né­fice de la fran­co­pho­nie al­ber­taine.

Le 20 mars der­nier, le mi­nistre a par­ti­ci­pé à une cé­ré­mo­nie au Pa­lais lé­gis­la­tif à Ed­mon­ton à l’oc­ca­sion de la Jour­née in­ter­na­tio­nale de la Fran­co­pho­nie. « J’ai fait un dis­cours dans la chambre pour re­con­naître les ac­tions ac­com­plies par le gou­ver­ne­ment pour amé­lio­rer les re­la­tions avec la com­mu­nau­té fran­co­phone », confie-t-il au Fran­co.

UNE FIER­TÉ ÉLO­QUENTE

Son dis­cours à l’As­sem­blée a sou­li­gné la longue his­toire des fran­co­phones et a vé­hi­cu­lé sa fier­té à la re­pré­sen­ter. « À mon ar­ri­vée au Ca­na­da, je ne par­lais ni l’an­glais ni le fran­çais. Même si ma langue ma­ter­nelle est l’es­pa­gnol, je suis fier de me consi­dé­rer fran­co-al­ber­tain et je suis très fier de par­ta­ger cette fière tra­di­tion lin­guis­tique et notre hé­ri­tage dans notre pro­vince », s’est-il ex­pri­mé dans la langue de Mo­lière. Ri­car­do Mi­ran­da a pour­sui­vi en dé­cla­rant que : « En tant que mi­nistre res­pon­sable du Se­cré­ta­riat fran­co­phone, je suis fier de tra­vailler aux cô­tés de cette com­mu­nau­té plu­rielle et dy­na­mique sur une pa­no­plie d’en­jeux et d’op­por­tu­ni­tés ».

LES RVF 2017: LE TEMPS DU BI­LAN

Par­mi les en­jeux et op­por­tu­ni­tés fi­gurent les Ren­dez-vous de la Fran­co­pho­nie (RVF), qui ont pris place tout au long du mois de mars, et pour les­quels le mi­nistre a re­çu un prix à Cal­ga­ry. Un prix qui lui a été dé­cer­né en re­con­nais­sance de sa contri­bu­tion : « Pour moi, c’est une source de fier­té, je suis plei­ne­ment ho­no­ré. Mais je ne suis pas le seul res­pon­sable, je suis seule­ment le vi­sage de tous les pro­grammes mis en place. Je re­çois ce prix au nom du gou­ver­ne­ment qui est en train de chan­ger com­plè­te­ment ses re­la­tions avec la com­mu­nau­té », dé­clare-t-il.

Se­lon le mi­nistre, l’édi­tion des Ren­dez-vous de cette an­née a été par­ti­cu­liè­re­ment réus­sie : «J’ai vu que la fier­té de la com­mu­nau­té était par­tout, le ni­veau d’en­ga­ge­ment avec les gou­ver­ne­ments était éle­vé », consta­tet-il. Les RVF ont pris fin mais, pour au­tant, les pro­jets conti­nuent : « Pour moi, l’ob­jec­tif c’est de conti­nuer le tra­vail toute l’an­née, pas seule­ment pen­dant un mois », an­nonce-t-il. Les Ren­dez-vous ont aus­si été mar­qués par la le­vée du dra­peau fran­co-al­ber­tain qui, pour la pre­mière fois, a pu flot­ter de­vant l’As­sem­blée. « C’est un acte sym­bo­lique, de re­con­nais­sance de la contri­bu­tion de la fran­co­pho­nie. Il faut conti­nuer le dia­logue et don­ner le sou­tien né­ces­saire à la com­mu­nau­té », com­mente Ri­car­do Mi­ran­da.

LA PO­LI­TIQUE DE SER­VICES EN FRAN­ÇAIS, LE GRAND DÉ­FI POUR LES AN­NÉES À VE­NIR

« JE SUIS FIER DE TRA­VAILLER AUX CÔ­TÉS DE LA COM­MU­NAU­TÉ FRAN­CO­PHONE PLU­RIELLE ET DY­NA­MIQUE SUR UNE PA­NO­PLIE D’EN­JEUX ET D’OP­POR­TU­NI­TÉ »

- RI­CAR­DO MI­RAN­DA

La par­ti­ci­pa­tion du mi­nistre a été cru­ciale dans l’or­ga­ni­sa­tion des consul­ta­tions com­mu­nau­taires en­ga­gées l’an der­nier afin d’éta­blir une po­li­tique de ser­vices en fran­çais en Al­ber­ta. « En ma­tière de san­té et de jus­tice, l’Al­ber­ta est l’une des deux seules pro­vinces au Ca­na­da sans po­li­tique de ser­vices en fran­çais», re­marque le mi­nistre. Une si­tua­tion à la­quelle il veut re­mé­dier : « Le gou­ver­ne­ment de l’Al­ber­ta pour­suit l’éla­bo­ra­tion d’une po­li­tique en ma­tière de fran­co­pho­nie vi­sant à amé­lio­rer l'ac­cès aux ser­vices gou­ver­ne­men­taux en fran­cais», avait-il ain­si dé­cla­ré of­fi­ciel­le­ment au coeur de l’As­sem­blée lé­gis­la­tive ce 20 mars.

Les RVF main­te­nant ter­mi­nés, le mi­nistre « in­vite tout le monde à conti­nuer l’es­prit de cé­lé­bra­tion toute l’an­née, car il y a beau­coup de choses à cé­lé­brer ».

Le mi­nistre de la Culture et du Tou­risme, Ri­car­do Mi­ran­da, conti­nue sa forte im­pli­ca­tion dans la com­mu­nau­té fran­co­phone. Pho­to :www.fli­ckr.com_ Pre­mier of Al­ber­ta

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.