FAFA : TRANS­METTRE SON HIS­TOIRE

Une ving­taine de per­sonnes ont par­ti­ci­pé, di­manche 25 mars, à l’ate­lier d’écri­ture or­ga­ni­sé par la Fé­dé­ra­tion des aî­nés fran­co-al­ber­tains (FAFA). Une ac­ti­vi­té qui s’ins­crit dans le pro­jet Je me ra­conte – Mon ar­ri­vée en Al­ber­ta qui in­cite les aî­nés à écrir

Le Franco - - LA UNE - LU­CAS PILLERI Correspondant Le Fran­co

C’est grâce au Club de l’ami­tié de Cal­ga­ry que les ap­pren­tis écri­vains ont pu se réunir dans le sous-sol de l’église Sainte-Famille ce di­manche pas­sé. Les per­sonnes pré­sentes étaient gui­dées par Éloi DeG­râce, ar­chi­viste pas­sion­né et bé­né­vole, ve­nu les ai­der dans l’éta­blis­se­ment de leur pro­jet lit­té­raire.

Le di­rec­teur de la FAFA, Yan­nick Frey­chet, ré­sume le but du pro­jet : « Nous vou­lons in­vi­ter les aî­nés à ra­con­ter leur vie ». En ef­fet, c’est pour rendre hom­mage aux se­niors, dont les his­toires sont sou­vent mé­con­nues, que le pro­jet a été lan­cé dans le cadre du 150e an­ni­ver­saire de la Confé­dé­ra­tion avec la par­ti­ci­pa­tion de Pa­tri­moine ca­na­dien.

« NOUS SOMMES TOUS DES EN­FANTS D’IM­MI­GRÉS »

C’est par ces mots que M. Frey­chet ex­plique la thé­ma­tique Mon ar­ri­vée en Al­ber­ta. « On veut faire le lien entre notre clien­tèle tra­di­tion­nelle née en Al­ber­ta et la nou­velle vague de fran­co­phones ori­gi­naire de dif­fé­rents conti­nents et pays », pré­cise le di­rec­teur. Une idée par­tie du constat que « ces deux groupes ne se connaissent pas suf­fi­sam­ment, il y a comme une sé­pa­ra­tion entre eux » d'après lui.

Les aî­nés ont ain­si l’op­por­tu­ni­té de par­ta­ger leurs ré­cits de vie, orien­tés au­tour du thème de l’ar­ri­vée en Al­ber­ta, qu’il s’agisse de la leur, de celle de leurs pa­rents ou de leurs grands-pa­rents, et peuvent s’im­mer­ger dans des uni­vers mé­con­nus. Se­lon Yan­nick Frey­chet, la FAFA es­père ain­si « contri­buer à un rap­pro­che­ment in­ter­gé­né­ra­tion­nel et in­ter­cul­tu­rel ».

RE­CUEILLIR LES RÉ­CITS DE VIE POUR EN­SUITE LES PAR­TA­GER

Les ré­cits de vie se­ront en­suite dif­fu­sés tout au long du dé­rou­le­ment du pro­jet jus­qu’à l’au­tomne. Entre les ar­ticles de jour­naux, les chro­niques ra­dio­pho­niques, les ex­po­si­tions et les mé­dias so­ciaux, les his­toires au­ront belle pu­bli­ci­té ! Une ga­le­rie de por­traits in­ter­ac­tive ain­si qu’un livre sou­ve­nir se­ront éga­le­ment bien­tôt dis­po­nibles. En­fin, un court-mé­trage de 52 mi­nutes en par­te­na­riat avec Unis TV et Far West Pro­duc­tion est en dé­ve­lop­pe­ment.

Le pro­jet Je me ra­conte – Mon ar­ri­vée en Al­ber­ta tient en trois vo­lets. Des ate­liers d’écri­ture, des mu­sées spon­ta­nés, dont ce­lui qui s’était te­nu au Car­na­val des sucres au Fort d’Ed­mon­ton, et des en­tre­tiens in­di­vi­duels. D’autres ate­liers d'écri­ture au­ront lieu dans la pro­vince, no­tam­ment à St-Isi­dore le 25 avril pro­chain. À no­ter éga­le­ment: le pro­chain mu­sée spon­ta­né de la FAFA se tien­dra à Nor­degg pour la Fête fran­co-al­ber­taine du 7 au 9 juillet.

Une ving­taine de per­sonnes ont par­ti­ci­pé à l’ate­lier d’écri­ture or­ga­ni­sé par la Fé­dé­ra­tion des aî­nés fran­co-al­ber­tains . Pho­to FAFA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.