AC­TI­VI­TÉS EN FA­MILLE AU PARC HÉ­RI­TAGE

Le Franco - - LA UNE -

« ON VEUT CRÉER DES LIENS AVEC CES FA­MILLES-LÀ, C’EST IM­POR­TANT D’AVOIR DES SOR­TIES PLUS INFORMELLES, C’EST CE­LA QUI AMÈNE LES FA­MILLES À PAR­TA­GER »

- LUCE CÔ­TÉ

Plus de vingt fa­milles se sont re­trou­vées au Parc Hé­ri­tage ce ven­dre­di 31 mars. Au pro­gramme pour les en­fants et leurs pa­rents : une chasse au tré­sor en équipes au­tour d’ac­ti­vi­tés va­riées. Une sor­tie or­ga­ni­sée par la So­cié­té de la Pe­tite En­fance et de la Fa­mille du Sud de l’Al­ber­ta (SPEFSA) qui per­met aux fa­milles les plus mo­destes de s’aé­rer avec le re­tour des beaux jours.

Les vingt-sept pa­rents et trente-quatre en­fants pré­sents se sont adon­nés à plu­sieurs épreuves au­tour du parc. Leur ob­jec­tif : ré­col­ter un maxi­mum d’étampes. « Les en­fants al­laient de sta­tion en sta­tion pour faire des ac­ti­vi­tés », té­moigne Luce Cô­té, tra­vailleuse so­ciale à la SPEFSA. Entre la dé­cou­verte du mu­sée de vieilles voi­tures des an­nées 1900, des an­ciennes pompes, et les jeux de bri­co­lage pour les plus pe­tits, les en­fants s’en sont don­né à coeur joie. Outre l’amu­se­ment, les par­ti­ci­pants ont pu se cul­ti­ver : « ils ont vu comment fonc­tion­naient les an­ciens mo­teurs et voir l’évo­lu­tion des voi­tures de 1900 à nos jours », com­mente Luce Cô­té.

UNE AC­TI­VI­TÉ AC­CES­SIBLE À TOUS, EN FRAN­ÇAIS

De 9h30 à 12h30, ce rallye du prin­temps a aus­si per­mis de pra­ti­quer la langue fran­çaise grâce à l’in­ter­ven­tion d’une guide fran­co­phone. «Elle ai­dait à tra­duire les ac­ti­vi­tés, et ai­dait les en­fants dans leur quête, c’était un gros avan­tage », in­dique la tra­vailleuse so­ciale. « Ce genre de sor­ties per­met aux en­fants qui fré­quentent les mi­lieux d’im­mer­sion et les écoles en fran­çais de pra­ti­quer plus la langue », ajou­tet-elle. La ma­ti­née était gra­tuite, comme la grande ma­jo­ri­té des sor­ties or­ga­ni­sées par la So­cié­té de la Pe­tite En­fance. « La plu­part du temps, nos ac­ti­vi­tés sont of­fertes à faibles coûts pour per­mettre aux fa­milles à faibles re­ve­nus de par­ti­ci­per à des évé­ne­ments qu’ils ne pour­raient pas s’of­frir au­tre­ment », pré­cise Luce Cô­té.

UNE OC­CA­SION DE SOCIALISER

La sor­tie était aus­si un pré­texte pour faire ren­con­trer les fa­milles : « On veut créer des liens avec ces fa­milles-là, c’est im­por­tant d’avoir des sor­ties plus informelles, c’est ce­la qui amène les fa­milles à par­ta­ger », sou­ligne Luce Cô­té. Des bé­bés jus­qu’aux ado­les­cents, en pas­sant par les pa­rents, ce genre de ren­contres as­sure une mixi­té so­ciale se­lon elle : « beau­coup de fa­milles sont des nou­veaux ar­ri­vants fran­co­phones qui ne connaissent pas les en­droits et les ac­ti­vi­tés pour leurs en­fants ». Une fois par mois, la SPEFSA or­ga­nise une sor­tie en fa­mille. La pro­chaine se tien­dra le ven­dre­di 28 avril au zoo de Calgary.

Une ving­taine de fa­mille étaient pré­sentes. Les par­ti­ci­pants ont no­tam­ment dé­cou­vert le mu­sée de veilles voi­tures. Pho­to : SPEFSA

Les en­fants pré­sents au Parc Hé­ri­tage ont pu bé­né­fi­cier d'ac­ti­vi­tés en fran­çais, et ain­si pra­ti­quer la langue. Pho­to SPEFSA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.