LA CROIX ROUGE EN FRAN­ÇAIS

Le Franco - - LA UNE - PAR SA­BINE VERZIER

Di­manche 17 dé­cembre se dé­rou­lait la for­ma­tion « Gar­diens Aver­tis » or­ga­ni­sée par la Croix-Rouge ca­na­dienne. C’est au Centre d’ap­pui pa­ren­tal de la So­cié­té de la pe­tite en­fance et de la fa­mille du sud de l’Al­ber­ta (SPEFSA) à la Ci­té des Ro­cheuses que sept jeunes de 11 à 15 ans ont pu ap­prendre les gestes de pre­miers se­cours ain­si que les bases de la garde d’en­fants.

C’est une pre­mière à Cal­ga­ry. De­puis sep­tembre, les for­ma­tions de pre­miers se­cours ont com­men­cé à être of­fertes en fran­çais aux jeunes fran­co­phones. Les ate­liers exis­taient dé­jà pour les adultes de­puis plu­sieurs an­nées, mais étaient tou­jours te­nus par des in­ter­ve­nants ex­té­rieurs. Dé­sor­mais, la SPEFSA fait ap­pel à ses propres ani­ma­teurs, for­més par la Croix-Rouge ca­na­dienne afin de don­ner ces ate­liers dans

la langue de Mo­lière. C’est avec un ma­nuel tra­duit par l’or­ga­nisme hu­ma­ni­taire en mars 2017 que les en­fants ont sui­vi cet ap­pren­tis­sage. Mê­lant à la fois la pra­tique et la théo­rie, les si­tua­tions d’ur­gences sont abor­dées par des scé­na­rios qui per­mettent ain­si aux jeunes de vi­sua­li­ser quels sont les gestes à faire en prio­ri­té. Les fa­milles fran­co­phones peuvent y ins­crire leurs en­fants tous les trois mois. Dans un se­cond vo­let, l’ate­lier « Gar­diensA­ver­tis » se spé­cia­lise aus­si dans la garde d’en­fants, et aborde la ques­tion des at­ten­tions par­ti­cu­lières à por­ter aux jeunes nour­ris­sons. Le but prin­ci­pal est de res­pon­sa­bi­li­ser les jeunes ado­les­cents et de leur ap­prendre à faire preuve de bon sens et de ma­tu­ri­té dès le plus jeune âge. Ain­si, à ce­la s’ajoutent la ré­dac­tion de CV et des conseils dans la re­cherche de pe­tits bou­lots en garde d’en­fants. À la fin de chaque for­ma­tion, lorsque le jeune a fait preuve de maî­trise sur les points abor­dés, un cer­ti­fi­cat lui est re­mis pour at­tes­ter de sa par­ti­ci­pa­tion.

RÉ­PONDRE À UN RÉEL BE­SOIN

Ces ate­liers ré­pondent à une de­mande des fa­milles fran­co­phones, ori­gi­naires à la fois du Qué­bec et de la France. Fabiena Dos San­tos, l’ani­ma­trice tra­vaillant à la SPEFSA, a été for­mée par la Croix-Rouge ca­na­dienne afin de for­mer à son tour les par­ti­ci­pants. « C’est une fier­té pour les fa­milles fran­co­phones de pou­voir dis­po­ser de ce genre de ser­vices dans leur langue ma­ter­nelle », dé­clare t-elle. « Ce type de ser­vices est of­fert pour 55 $ contre 70 $ dans des ser­vices sem­blables en an­glais. Les groupes sont li­mi­tés à 12 per­sonnes afin de pou­voir s’as­su­rer que cha­cun ait le temps d’ap­prendre à son propre rythme », pré­cise Mme Dos San­tos.

À no­ter que d’autres for­ma­tions sont or­ga­ni­sées, comme « Prêts à Res­ter Seuls », of­fertes aux en­fants à par­tir de 9 ans, et des for­ma­tions pour les adultes vi­sant à ob­te­nir le cer­ti­fi­cat de se­cou­risme gé­né­ral.

Le ca­len­drier des pro­chaines for­ma­tions est dé­jà dis­po­nible jus­qu’en juin 2018.

« C’EST UNE FIER­TÉ POUR LES FA­MILLES FRAN­CO­PHONES DE POU­VOIR DIS­PO­SER DE CE GENRE DE SER­VICES DANS LEUR LANGUE MA­TER­NELLE »

- FABIENA DOS SAN­TOS, ANI­MA­TRICE DE LA SPEFSA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.