MÉDIATION INTERCULTURELLE

Le Franco - - LA UNE - PAR SABINE VERZIER

C’est du 21 au 23 fé­vrier 2018 que la for­ma­tion en médiation interculturelle ap­pro­fon­die s’est dé­rou­lée à la Ci­té des Ro­cheuses à Cal­ga­ry. Cette for­ma­tion, pro­po­sée par l’As­so­cia­tion des ju­ristes d’ex­pres­sion fran­çaise de l’Al­ber­ta (AJEFA) et le Centre Al­ber­tain d’In­for­ma­tion Ju­ri­dique, per­met de mieux com­prendre les fac­teurs in­ter­cul­tu­rels dans les conflits de la vie quo­ti­dienne.

Si­mone Sch­warz-Bart, l’écri­vaine fran­çaise l’a an­non­cé : « Le 21e siècle, c’est le siècle du mé­tis­sage ». Avec le mé­tis­sage vient le mé­lange de cultures et de normes, et ce n’est pas tou­jours évident de ré­soudre un conflit ef­fi­ca­ce­ment lorsque les codes ne sont pas les mêmes. La médiation peut donc s’avé­rer être un bon moyen.

La for­ma­tion en médiation interculturelle ini­tia­le­ment fi­nan­cée par Jus­tice Ca­na­da et pro­po­sée par l’As­so­cia­tion des ju­ristes d’ex­pres­sion fran­çaise de l’On­ta­rio s’est im­por­tée en Al­ber­ta en jan­vier de cette an­née.

Na­ta­lie Tym­chuk, avo­cate de for­ma­tion et spé­cia­li­sée dans les ques­tions in­ter­cul­tu­relles ex­plique, « l’AJEFA a trou­vé qu’il y avait un grand be­soin dans le do­maine de droits de la fa­mille, afin d’avoir re­cours à d’autres moyens que sim­ple­ment al­ler en cour ». Se­lon elle, une per­sonne is­sue de l’im­mi­gra­tion peut se sen­tir désa­van­ta­gée dans le mi­lieu ju­di­ciaire ca­na­dien, la médiation per­met de four­nir une op­tion ac­ces­sible à un plus grand nombre de per­sonnes.

MÉDIATION FA­MI­LIALE DES BE­SOINS IM­POR­TANTS

En ma­tière de médiation fa­mi­liale, la com­mu­nau­té fran­co­phone en Al­ber­ta n’est pas en reste. Comme le sou­ligne Ma­ryse Bermingham, for­ma­trice en édu­ca­tion et en re­la­tions in­ter­cul­tu­relles au­près des ins­ti­tu­tions de langue fran­çaise, « on est tou­jours un peu carencés en ma­tière de res­sources lors­qu’il s’agit d’interculturalité et pour­tant, la fran­co­pho­nie est le groupe en émer­gence qui se dé­ve­loppe le plus pour pa­lier au dé­fi­cit dé­mo­gra­phique des com­mu­nau­tés en si­tua­tion mi­no­ri­taire ».

Se­lon Mme Bermingham, cette for­ma­tion de 3 jours donne ain­si les clefs à ses par­ti­ci­pants quant à l’ap­proche à adop­ter concer­nant les dif­fé­rences cultu­relles et comment in­cor­po­rer ces élé­ments dans la médiation.

« ON EST TOU­JOURS UN PEU CARENCÉS EN MA­TIÈRE DE RES­SOURCES LORS­QU’IL S’AGIT D’INTERCULTURALITÉ »

- MA­RYSE BERMINGHAM, FOR­MA­TRICE EN ÉDU­CA­TION

« Il y au­ra tou­jours plus de gens qui viennent d’autres cultures. Et si nous ne sommes pas prêts à les in­sé­rer, nous ne fe­rons que des mal­heu­reux », re­grette-telle.

UNE IM­POR­TANCE PÉ­DA­GO­GIQUE

Une des par­ti­ci­pantes, Saul­nia La­combe, su­per­vi­seur en in­clu­sion du con­seil Fran­coSud, té­moigne de l’in­té­rêt de cet ate­lier pour son équipe pé­da­go­gique.

« On ren­contre des pa­rents de dif­fé­rentes cultures et il ar­rive qu’on ne com­prenne pas pour­quoi ça ne fonc­tionne pas. On voit qu’il y a un pro­blème et ça nous laisse désem­pa­rés, car nous ne sommes pas ca­pables d’ai­der les élèves et on ne sait pas où ça s’est mal pas­sé ». Sou­cieuse de pou­voir éta­blir une stra­té­gie pour le con­seil sco­laire, Saul­nia La­combe es­père que l’en­semble de l’équipe pé­da­go­gique pour­ra un jour avoir ac­cès à cette for­ma­tion re­con­nue par Médiation fa­mi­liale Ca­na­da.

Cet ate­lier n’est pas seule­ment utile pour ceux dans le mi­lieu de la médiation, mais éga­le­ment pour ceux dé­si­reux de mieux com­prendre comment in­ter­agir avec un en­tou­rage de plus en plus mul­ti­cul­tu­rel. Comme le conclut Ma­ryse Bermingham, « le tra­vail, c’est d’abais­ser les bar­rières. Nous sommes hu­mains et nous avons des pro­blèmes à ré­soudre en­semble ».

« LE TRA­VAIL, C’EST D’ABAIS­SER LES BAR­RIÈRES. NOUS SOMMES HU­MAINS ET NOUS AVONS DES PRO­BLÈMES À RÉ­SOUDRE EN­SEMBLE »

- MA­RYSE BERMINGHAM,

La for­ma­tion en médiation interculturelle est re­con­nue par Médiation fa­mi­liale Ca­na­da.

L'ate­lier se dé­roule sur 3 jours et donne les clefs à ses par­ti­ci­pants quant à l’ap­proche à adop­ter concer­nant les dif­fé­rences cultu­relles

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.