LE RIFA SE RÉORGANISE

Le Franco - - IMMIGRATION - PAR LU­CAS PILLERI

Les tra­vaux de ré­or­ga­ni­sa­tion ont of­fi­ciel­le­ment dé­mar­ré pour le Ré­seau en im­mi­gra­tion fran­co­phone de l’Al­ber­ta (RIFA). Jeu­di 28 juin à la Ci­té fran­co­phone, lors d’une confé­rence, le pré­sident du co­mi­té tran­si­toire, Al­phonse Ahola, en a pré­sen­té les grandes lignes de­vant une tren­taine de per­sonnes.

Le RIFA ne se­ra plus ja­mais comme avant. Sa nou­velle au­to­no­mie an­non­cée en mai 2017 prend vie de fa­çon tan­gible en cette an­née 2018. En mars der­nier, l’or­ga­nisme avait for­mé un groupe de tra­vail, ou co­mi­té tran­si­toire, en vue de son in­dé­pen­dance par rap­port à l’ACFA. C’est ce co­mi­té qui a an­non­cé le 28 juin le lan­ce­ment des « tra­vaux ». Al­phonse Ahola, pré­sident de la Francophonie al­ber­taine plu­rielle (FRAP) et pré­sident du groupe de tra­vail du RIFA, s’est ex­pri­mé face à l’as­sem­blée, heu­reux de lan­cer une nou­velle ap­proche « cen­trée sur les be­soins des clients et de la com­mu­nau­té ». Le res­pon­sable sou­haite ain­si « une pla­te­forme de concer­ta­tion et de col­la­bo­ra­tion com­mu­nau­taire vi­sant le suc­cès in­té­gral de l’im­mi­gra­tion fran­co­phone en Al­ber­ta ». UNE NOU­VELLE VI­SION « Une com­mu­nau­té ou­verte et ac­cueillante », voi­là le but ul­time du RIFA. Jusque-là, les ré­sul­tats de l’im­mi­gra­tion fran­co­phone dans la pro­vince étaient pour le moins mi­ti­gés. Pour Al­phonse Ahola, la struc­ture de gou­ver­nance était en cause, « car elle ne per­met­tait pas une ap­pro­pria­tion ef­fec­tive du RIFA par ses membres et par la com­mu­nau­té ». À par­tir d’au­jourd’hui, il se­ra ques­tion de « va­lo­ri­ser le lea­der­ship com­mu­nau­taire et d’en­cou­ra­ger des col­la­bo­ra­tions à tous les ni­veaux en im­pli­quant les bé­né­fi­ciaires des ser­vices au­tant que pos­sible ».

En outre, l’or­ga­nisme se donne pour man­dat « d’as­su­rer les concer­ta­tions et de faire la pro­mo­tion de par­te­na­riats dans dif­fé­rentes ini­tia­tives vi­sant l’at­trac­tion, l’ac­cueil, l’éta­blis­se­ment, la ré­ten­tion, l’in­clu­sion et l’in­té­gra­tion des nou­veaux ar­ri­vants fran­co­phones ». Le tout en fai­sant la pro­messe de se do­ter d’un cadre « trans­pa­rent et col­la­bo­ra­tif ».

Pour fa­ci­li­ter ce tra­vail, Ida Kamariza, nou­velle coordonnatrice du RIFA, oeu­vre­ra pour « ren­for­cer les ca­pa­ci­tés de dif­fé­rentes struc­tures du RIFA et ca­na­li­ser les ef­forts de la com­mu­nau­té pour une prise en charge ho­lis­tique des im­mi­grants ». UNE AP­PROCHE NOVATRICE Le Ré­seau en im­mi­gra­tion fran­co­phone de l’Al­ber­ta in­nove avec une ap­proche in­édite en mi­lieu mi­no­ri­taire. L’éva­lua­tion des be­soins se fe­ra au ni­veau lo­cal par des co­mi­tés lo­caux, cen­tra­li­sés au­près d’un co­mi­té exé­cu­tif pro­vin­cial qui au­ra la charge d’éta­blir des prio­ri­tés. Ces exigences se­ront en­suite va­li­dées lors d’un fo­rum an­nuel pro­vin­cial. « Cette nou­velle or­ga­ni­sa­tion va per­mettre une meilleure ré­ponse et par­ti­ci­pa­tion des nou­veaux ar­ri­vants aux ac­ti­vi­tés », as­sure Ida Kamariza. La struc­ture se dis­tingue ain­si de celle adop­tée dans bien des pro­vinces au Ca­na­da, avec une gou­ver­nance « réel­le­ment com­mu­nau­taire ».

Ida Kamariza in­dique que les groupes lo­caux se for­me­ront d’abord dans 5 ré­gions prio­ri­taires : Edmonton, Calgary, Grande Prai­rie, Brooks et Fort McMur­ray. Pour le mo­ment, si le RIFA bé­né­fi­cie des ser­vices de l’Ac­cueil fran­co­phone du Ma­ni­to­ba en tant qu’agent fis­cal, il est ques­tion de se do­ter d’un agent ba­sé en Al­ber­ta dans les 6 mois à ve­nir.

Enfin, la nou­velle coordonnatrice in­siste sur le fait que le dos­sier de l’im­mi­gra­tion n’est pas qu’une ques­tion d’aide aux im­mi­grants, mais bel et bien une fa­çon de « contri­buer à la vi­ta­li­té et au ren­for­ce­ment du poids dé­mo­gra­phique des fran­co­phones en si­tua­tion mi­no­ri­taire ».

« [JE SOU­HAITE] UNE PLA­TE­FORME DE CONCER­TA­TION ET DE COL­LA­BO­RA­TION COM­MU­NAU­TAIRE VI­SANT LE SUC­CÈS IN­TÉ­GRAL DE L’IM­MI­GRA­TION FRAN­CO­PHONE EN AL­BER­TA » - AL­PHONSE AHOLA, PRÉ­SIDENT DU GROUPE DE TRA­VAIL DU RIFA

« CETTE NOU­VELLE OR­GA­NI­SA­TION VA PER­METTRE UNE MEILLEURE RÉ­PONSE ET PAR­TI­CI­PA­TION DES NOU­VEAUX AR­RI­VANTS AUX AC­TI­VI­TÉS » - IDA KAMARIZA, NOU­VELLE COORDONNATRICE DU RIFA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.