TRAVERSÉE DU CA­NA­DA EN FRAN­ÇAIS, UN PARI RÉUS­SI !

AVENTURES D’UN FRAN­CO­PHONE EN TERRE AL­BER­TAINE

Le Franco - - RÉGIONS - PAR AMY VACHON-CHABOT

Ori­gi­naire de Drum­mond­ville au Qué­bec, Jim­my Chabot, you­tu­beur connu sous le nom de Jim­chab, a quit­té sa ville na­tale le 1er juillet 2018 pour se rendre au Yu­kon et en Arc­tique sur le pouce, et ce sans ar­gent ni cel­lu­laire. Un dé­fi en soi, agré­men­té d’un obs­tacle sup­plé­men­taire : voya­ger seule­ment en fran­çais.

Pour Jim­chab, tra­ver­ser le Ca­na­da sur le pouce sans ar­gent ni cel­lu­laire n’était pas suf­fi­sant. Il dé­si­rait avant tout mettre en va­leur les com­mu­nau­tés fran­co­phones du pays. « Étant don­né que je com­men­çais à avoir un peu plus de gens qui me sui­vaient sur YouTube en sol qué­bé­cois, mon but était de mon­trer qu’il y a des fran­co­phones qui vivent par­tout au Ca­na­da. C’était ça l’im­por­tance de tra­ver­ser le pays uni­que­ment en fran­çais », a-t-il ex­pli­qué. La dé­ci­sion de par­tir à l’aven­ture a aus­si été sus­ci­tée par un autre fac­teur : la san­té men­tale. À son re­tour d’Afrique en mai der­nier, Jim­chab a fait une dé­pres­sion. Il ve­nait no­tam­ment de ren­con­trer plu­sieurs échecs sur le plan pro­fes­sion­nel et était de re­tour chez ses pa­rents. Il a donc choi­si de faire ce pé­riple pour « sor­tir de sa zone de confort », lui qui était « pris dans un cercle vi­cieux ». Un choix qui en a fait dou­ter plus d’un. « On m’a tel­le­ment dit que je ne se­rais pas ca­pable en 2018 de faire du pouce, sou­ligne Jim­chab. Je pense que ça m’a vrai­ment re­don­né foi en l’hu­ma­ni­té. Je pense qu’il y a de bonnes per­sonnes par­tout au pays ». 35 jours plus tard, le you­tu­beur a réa­li­sé son pari et des di­zaines de gens ont contri­bué à sa réus­site, no­tam­ment des Fran­coAl­ber­tains. UN SÉJOUR DANS LE NORD-OUEST DE LA PRO­VINCE Lors de son tra­jet pour se rendre au Yu­kon, Jim­chab n’avait pas eu la chance de faire dé­cou­vrir la com­mu­nau­té fran­coal­ber­taine, puis­qu’il avait été en me­sure de trou­ver un ca­mion­neur avec qui il a fait le tra­jet Ma­ni­to­ba-Yu­kon. Ain­si, il était de pas­sage dans la pro­vince à son re­tour, qui fut no­tam­ment des plus dif­fi­ciles en rai­son d’une ex­tinc­tion de voix et des si­tua­tions qui l’ont pla­cé en « mode de sur­vie ». Tout de même, son aven­ture a été agré­men­tée par l’ac­cueil qu’il a re­çu de la part des fa­milles fran­co-al­ber­taines. La fa­mille Ber­ge­ron (Na­ta­sha, Ma­thieu, Ja­cinthe et Alain) a été la pre­mière à hé­ber­ger Jim­chab, et ce pen­dant deux jours. Elle lui a entre autres fait dé­cou­vrir la « meilleure pou­tine à l’ex­té­rieur du Qué­bec ». Jo­hanne Trem­blay-Cô­té, se­cré­taire de l’école Nou­velle Fron­tière, a par le plus grand des ha­sards vé­hi­cu­lé Jim­chab à Wan­ham sur son che­min pour se rendre jus­qu’à Ri­vière-la-Paix. Ma­thieu et La­val Ber­ge­ron ont par la suite ac­cueilli le you­tu­beur sur leur ferme de ca­no­la à St-Isi­dore. Pas­co et Anick Dé­chène ont pris le re­lais, avant que la fa­mille Si­mon à Fal­her (Ma­ryse, Pa­trick, An­toine et Océanne) n’amène Jim­chab pê­cher et vi­si­ter un api­cul­teur. Fi­na­le­ment, son par­cours s’est ter­mi­né à Edmonton, où il a été hé­ber­gé par la fa­mille de Pa­trick Hen­ri. « L’af­faire que j’aime c’est que les pe­tits vil­lages s’en­traident beau­coup… C’est ça la beau­té de la francophonie. J’avais tel­le­ment de points en com­mun avec ces per­sonnes-là. Même si je suis un Qué­bé­cois, je com­prends leurs réa­li­tés. Puis c’est ça la beau­té de la francophonie al­ber­taine, elle est tel­le­ment tis­sée ser­rée », ter­mine-t-il. ET POUR LA SUITE ? Jim­chab est à la conquête du monde et sou­haite se rendre en Aus­tra­lie sur le pouce et sans ar­gent. Il a quit­té Edmonton, le di­manche 26 août, et est ac­tuel­le­ment en che­min vers Van­cou­ver. « Je re­cherche ac­ti­ve­ment un ba­teau pour me faire tra­ver­ser l’océan Pa­ci­fique. Ma stra­té­gie se­rait de lon­ger la côte Ouest pour de­man­der à chaque port si un ba­teau part vers l’Asie ou l’Aus­tra­lie », re­trouve-ton sur sa page Fa­ce­book. En at­ten­dant de voir les pro­chaines pé­ri­pé­ties de son aven­ture, vous pou­vez vi­sion­ner son do­cu­men­taire Le Ca­na­da sur le pouce sur sa chaîne YouTube « Jim­chab vlogs » pour voir sa traversée du Ca­na­da. Cré­dit pho­tos : Jim­chab

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.