RAJE 2018

Le Franco - - LA UNE - PAR FUAT SEKER

La Fran­co­pho­nie jeu­nesse de l’Al­ber­ta (FJA) a fait un car­ton ven­dre­di 12 oc­tobre avec 850 élèves par­ti­ci­pant à l’édi­tion 2018 du Rassemblement jeu­nesse (RAJE). Or­ga­ni­sé au Col­lège Red Deer, l’évè­ne­ment a vu pour la pre­mière fois la par­ti­ci­pa­tion des écoles d’im­mer­sion au même titre que ce­lui des écoles fran­co­phones.

« Le but du Rassemblement jeu­nesse (RAJE) est de ras­sem­bler le maxi­mum de jeunes al­ber­tains qui parlent le fran­çais afin de leur don­ner la chance de se ren­con­trer, et de dé­ve­lop­per un sen­ti­ment d’ap­par­te­nance à la fran­co­pho­nie », nous ex­plique Mar­tin Krei­ner, président de la Fran­co­pho­nie jeu­nesse de l’Al­ber­ta (FJA).

Près de 850 jeunes fran­co-al­ber­tains (chiffres of­fi­ciels du FJA), de la 7e à la 12e an­née, et is­sus de 30 écoles dif­fé­rentes pro­ve­nant de toute la pro­vince se sont ain­si re­trou­vés à Red Deer pour une jour­née de ren­contre, de par­tage et de découverte. Sous le thème du graf­fi­ti cette an­née, ce grand rassemblement a éga­le­ment per­mis aux jeunes de s’ini­tier à d’autres ac­ti­vi­tés telles que la danse, la mu­sique, le des­sin, l’es­cape room, le dé­bat, le jour­na­lisme, les jeux vi­déos, etc… CRÉER DES LIENS Alors que Do­mi­nic Pla­mon­don de l’école Beau­sé­jour nous confie que « le RAJE est sy­no­nyme de com­mu­nau­té », Ma­nuel­la Ken­dy de l’école Mau­rice La­val­lée ra­conte qu’elle est « très contente d’avoir par­ti­ci­pé au RAJE », car elle s’est « fait plein de nou­veaux amis », elle a « l’im­pres­sion d’être comme dans une grande fa­mille ».

Si le RAJE est d’abord un évé­ne­ment vi­sant à mettre en contact des jeunes qui nor­ma­le­ment ne se ren­con­tre­raient pas, car ils sont, se­lon Mar­tin Krei­ner « pour cer­tains dans des ré­gions ru­rales iso­lées », l’ac­ti­vi­té a aus­si d’autres buts. Grâce aux col­la­bo­ra­tions avec les écoles, la FJA a pu faire rayon­ner des ar­tistes fran­co­phones tout en per­met­tant à ses ani­ma­teurs de pour­suivre leur tra­vail de sen­si­bi­li­sa­tion et de pro­mo­tion de la langue fran­çaise. NOU­VEAU­TÉS « La nou­veau­té cette an­née vient sur­tout de la par­ti­ci­pa­tion des écoles d’im­mer­sions », nous ex­plique le président du FJA qui sou­haite sou­li­gner au pas­sage l’am­pleur que prend l’évè­ne­ment au fur et à me­sure des an­nées. Sa­tis­fait du ré­sul­tat pour un pre­mier RAJE sous sa pré­si­dence, il confie que l’évè­ne­ment a en­core de belles an­nées de­vant lui.

« Ce que l’on a pré­fé­ré, c’était le spec­tacle d’hyp­nose », nous livre Ma­nuel­la et Do­mi­nic sans hé­si­ta­tion. Ve­nu tout droit du Qué­bec pour l’évè­ne­ment, l'hyp­no­ti­seur Sté­phane Du­mais au­ra sans doute mar­qué la qua­si-to­ta­li­té des jeunes pré­sents. Im­pres­sion­nant sur scène, il au­ra même réus­si à convaincre les plus pes­si­mistes.

À tra­vers un spec­tacle en­tiè­re­ment en fran­çais, le qué­bé­cois a al­ter­né mo­ment de fou rire et stu­pé­fac­tion en ma­ni­pu­lant les élèves ré­cep­tifs. Un spec­tacle réus­si pour la plus grande joie de tous.

Stè­phane Du­mais, un hyp­no­ti­seur ve­nu tout spé­cia­le­ment du Qué­bec, a ani­mé la pre­mière du RAJE.

L’ar­tiste mu­ra­liste fran­co-on­ta­rienne d’ori­gine mé­tis, Mique Mi­chelle a im­pro­vi­sé une créa­tion mu­rale lors du RAJE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.