ÉTU­DIANTS, À VOS PLUMES !

Le Franco - - RÉGIONS - PAR LU­CAS PILLERI

Du 2 oc­tobre au 21 dé­cembre, plu­sieurs cen­taines d’étu­diants de la 10e à la 12e an­née au pays par­ti­ci­pe­ront au Con­cours na­tio­nal de ré­dac­tion an­nuel du Fran­çais pour l’ave­nir. À la clé : des bourses d’études pour pour­suivre leur sco­la­ri­té en fran­çais à l’uni­ver­si­té, dont le Cam­pus Saint-Jean et l’Uni­ver­si­té de Le­th­bridge. Une belle fa­çon de pra­ti­quer et de mon­trer son at­ta­che­ment à la langue.

« Avec des moyens illi­mi­tés (temps, ar­gent, ma­té­riel...), comment amé­lio­re­rais-tu le bie­nêtre chez les élèves du se­con­daire ? ». Telle est la ques­tion po­sée aux étu­diants lors de cette édi­tion 2018 du Con­cours na­tio­nal de ré­dac­tion.

LE DÉ­FI DE LA RÉ­TEN­TION

Le con­cours a vu le jour en 2005. De­puis, le nombre d’ins­ti­tu­tions par­te­naires n’a fait qu’aug­men­ter, avec l’an pas­sé près de 600 jeunes participants. « Notre ob­jec­tif est d’en­cou­ra­ger les étu­diants du se­con­daire à gar­der le fran­çais dans leur vie au ni­veau post-se­con­daire », in­dique Va­len­tine Gilloots, co­or­don­na­trice des com­mu­ni­ca­tions au Fran­çais pour l’ave­nir. Les uni­ver­si­tés par­ti­ci­pantes offrent les bourses à condi­tion que les élèves conservent dans leur cur­ri­cu­lum des cours en fran­çais. En Al­ber­ta, le Cam­pus Saint-Jean et l’Uni­ver­si­té de Le­th­bridge sont éli­gibles. « On veut en­cou­ra­ger les étu­diants à conser­ver le fran­çais dans leur vie, à conser­ver les deux langues et les gar­der vi­vantes. C’est comme ça qu’on ar­ri­ve­ra au bi­lin­guisme », es­time l’agente.

Le Cam­pus Saint-Jean par­ti­cipe de­puis 20092010 et ac­cor­de­ra cette an­née quatre bourses de 2 000 $. « C’est une fa­çon de re­cru­ter et de mettre en va­leur les études en fran­çais », re­lève Em­ma Yel­low­bird, chef de ser­vice aux étu­diants. Le con­cours est aus­si un moyen de sou­li­gner les pers­pec­tives d’ave­nir qu’offre la deuxième langue of­fi­cielle du Ca­na­da. « Les étu­diants font la dé­marche eux­mêmes. En pas­sant par un con­cours, ils dé­montrent leur at­ta­che­ment à la langue fran­çaise », constate la res­pon­sable. Des élèves de l’école La Vé­ren­drye à Le­th­bridge par­ti­ci­pe­ront à nou­veau cette an­née. « On pousse les en­fants à le faire de­puis trois ans. Ça leur per­met de dé­ve­lop­per des qua­li­tés ré­dac­tion­nelles », pré­cise la di­rec­trice San­drine Co­ro­nat. Et l’école en­re­gistre de beaux ré­sul­tats : trois élèves re­partent avec une bourse à chaque fois. « C’est un suc­cès phé­no­mé­nal, je suis ra­vie », s’en­thou­siasme Pas­cale Ja­kobs­son, en­sei­gnante. À tel point qu’une cer­taine pres­sion s’est même ins­tal­lée sur les épaules des fu­turs participants. « Ça ré­veille leur es­prit com­pé­ti­tif. Ils sont prêts à re­le­ver le dé­fi ! Je suis ex­cep­tion­nel­le­ment fière d’eux », com­plète-telle.

Du cô­té de la di­rec­tion, l’en­goue­ment est par­ta­gé. « Je trouve que le con­cours a un ex­cellent im­pact. Les en­fants sont très fiers, ça les pousse à se dé­pas­ser en fran­çais. On va conti­nuer à le faire chaque an­née ! », re­joint San­drine Co­ro­nat, en­thou­siaste.

UN JO­LI COUP DE POUCE

En outre, les can­di­dats courent la chance de rem­por­ter l’une des 86 bourses mises en jeu, al­lant de 1 000 à 12 000 dol­lars, de quoi al­lé­ger le far­deau du coût des études. Au to­tal, 267 000 dol­lars se­ront ain­si dis­tri­bués, dont une moi­tié des­ti­née au fran­çais langue pre­mière et l’autre au fran­çais langue se­conde. « C’est une fa­çon in­ci­ta­tive de fi­nan­cer leur par­cours. Avec la bourse, les jeunes peuvent pla­ni­fier un gros bout de leur ave­nir », sou­lève Va­len­tine Gilloots. Les textes des étu­diants se­ront éva­lués par un pa­nel de juges com­po­sé d’une tren­taine de pro­fes­seurs is­sus des quatre coins du pays. De plus, cette an­née, c’est Ma­ga­li Har­vey, joueuse de l'équipe ca­na­dienne de rug­by, qui se­ra la ju­ge­ve­dette du con­cours et au­ra donc l’oc­ca­sion de lire quelques-unes des ré­dac­tions. L’Uni­ver­si­té de Le­th­bridge of­fri­ra quant à elle deux bourses de 2 000 $. Ins­crite au con­cours de­puis cinq ans, l’ini­tia­tive en­cou­rage les étu­diants à pré­pa­rer un bac­ca­lau­réat de fran­çais ou suivre un double cur­sus avec la Fa­cul­té d’édu­ca­tion ou de ges­tion. Pour Mé­la­nie Col­la­do, pro­fes­seure agré­gée, le con­cours est aus­si un moyen de « culti­ver le lien entre les études se­con­daires en fran­çais et les études su­pé­rieures, tout en per­met­tant de pro­mou­voir l’Uni­ver­si­té de Le­th­bridge et son dé­par­te­ment de langues mo­dernes ». Les can­di­dats de­vront sou­mettre leur texte sur le site in­ter­net du Fran­çais

pour l'ave­nir avant le 21 dé­cembre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.