PAS DE FLAMME OLYM­PIQUE POUR CAL­GA­RY

Le Franco - - LA UNE - PAR LU­CAS PILLERI

Le choix des Cal­ga­riens est tom­bé : ils ne veulent pas des Jeux olym­piques d’hi­ver en 2026. Choix lo­gique pour cer­tains, oc­ca­sion man­quée pour d’autres, cette dé­ci­sion au­ra un im­pact. No­tam­ment sur la fran­co­pho­nie lo­cale qui n’a ja­mais été consul­tée pen­dant le pro­ces­sus.

Le ré­fé­ren­dum a eu lieu le 13 no­vembre à Cal­ga­ry. La ques­tion était simple : « Êtes-vous pour ou êtes-vous contre l’or­ga­ni­sa­tion des Jeux olym­piques et pa­ra­lym­piques d’hi­ver de 2026 ? » Par­mi les quelque 305 000 vo­tants, 56 % ont op­té pour le « non ». Les 171 000 per­sonnes op­po­sées à la te­nue des Jeux pointent du doigt leurs coûts fa­ra­mi­neux : plus de 5 mil­liards de dol­lars au­raient été né­ces­saires. La ville de Cal­ga­ry au­rait contri­bué à hau­teur de 390 mil­lions, la pro­vince au­rait don­né 700 mil­lions et le fé­dé­ral 1,45 mil­liard. La ma­jo­ri­té des vo­tants a re­fu­sé d’ap­puyer ce qu’elle consi­dère comme un évé­ne­ment dé­fi­ci­taire, as­so­cié à une hausse des taxes. Un luxe que les Cal­ga­riens n’étaient pas prêts à s’of­frir.

B­TIR SUR L’EX­PÉ­RIENCE DES JEUX DE 1988

Ville hôte en 1988 des Jeux d’hi­ver, Cal­ga­ry a hé­ri­té de nom­breuses ins­tal­la­tions spor­tives qui au­raient bé­né­fi­cié d’un ra­jeu­nis­se­ment éva­lué à 500 mil­lions de dol­lars. Deux nou­veaux sites spor­tifs, un stade in­té­rieur et une pa­ti­noire de 5 000 places étaient éga­le­ment pré­vus.

Pour les par­ti­sans du « oui », cette ex­pé­rience pas­sée consti­tuait un socle fa­vo­rable pour faire de l’évé­ne­ment une réus­site. « Il y a beau­coup de fausses ru­meurs sur les Jeux olym­piques, com­mente Ch­ris­ti­na Smith, cham­pionne de bobs­leigh ayant par­ti­ci­pé aux Jeux d’hi­ver de Salt Lake Ci­ty en 2002. Cal­ga­ry en 1988 a été l’une des pre­mières villes hôtes à ga­gner de l’ar­gent. Nous avons ap­pris à ti­rer pro­fit de cet évé­ne­ment. » En outre, elle note que la ré­no­va­tion des ins­tal­la­tions spor­tives au­rait pro­fi­té aux per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite puisque les Jeux pa­ra­lym­piques fai­saient par­tie du lot.

UNE OC­CA­SION MAN­QUÉE ?

L’olym­pienne, am­bas­sa­drice pour la cam­pagne Yes Cal­ga­ry 2026, est très dé­çue. « C’était une op­por­tu­ni­té in­croyable. Le ré­sul­tat fait mal au coeur. Les gens qui ont vo­té ‘non’ n’ont pas de vi­sion, ils ne voient pas l’ef­fet que ça au­rait eu sur le fu­tur de notre ville », avan­cet-elle.

L’an­cienne spor­tive sou­ligne la perte de ter­rain fa­vo­rable dont au­raient bé­né­fi­cié les ath­lètes lo­caux. « On a l’avan­tage quand on est dans sa propre ré­gion, avec son peuple, ses fans, sa fa­mille, tout son sou­tien, et même sa tem­pé­ra­ture. C’est l’avan­tage de concou­rir à do­mi­cile et on a per­du cet avan­tage. »

Ch­ris­ti­na Smith avait pour­tant oeu­vré pour par­ta­ger son en­thou­siasme avec la po­pu­la­tion de Cal­ga­ry. « Les Jeux per­mettent de mo­bi­li­ser l’éner­gie d’un peuple, de créer une au­ra pour la ville. Ça aide aus­si à uni­fier et cé­lé­brer les di­verses cul­tures pré­sentes. »

LES FRAN­CO­PHONES PAS CONSUL­TÉS

En par­lant de di­ver­si­té, si la po­pu­la­tion a été consul­tée par voie de ré­fé­ren­dum, au­cune at­ten­tion n’a été por­tée en­vers la com­mu­nau­té fran­coal­ber­taine. « La com­mis­sion de Cal­ga­ry 2026 ne nous a ja­mais ap­pro­chés, note Cé­line Du­may, di­rec­trice gé­né­rale de la Fé­dé­ra­tion du sport fran­co­phone de l’Al­ber­ta. On est tout pe­tits pour eux. »

Avec les Jeux, des ath­lètes de tous ho­ri­zons au­raient élu do­mi­cile à Cal­ga­ry pour un temps, dont des fran­co­phones. « On au­rait es­sayé d’avoir une pré­sence pour par­ler de la fran­co­pho­nie al­ber­taine et de nos ath­lètes fran­co­phones », confie la res­pon­sable.

Su­zanne de Cour­ville Ni­col, pré­si­dente du Bu­reau de vi­si­bi­li­té de Cal­ga­ry, est plus amère. Si d'après elle les Jeux of­fraient une belle vi­si­bi­li­té à la ville, elle dé­plore le manque de consul­ta­tion : « On a consul­té les gens d’af­faires, les an­glo­phones, les au­toch­tones, mais pas un mot avec les or­ga­nismes fran­co­phones. »

La Cal­ga­rienne se sou­vient com­ment, en 1988, l’en­ga­ge­ment des deux chefs de file de la fran­co­pho­nie al­ber­taine De­nis Tar­dif et Ro­ger La­londe avait été dé­ter­mi­nant dans l’in­clu­sion des fran­co­phones. « C’est grâce à eux no­tam­ment que l’on a ces pan­cartes de bien­ve­nue bi­lingues à l’en­trée de la ville », note-t-elle. Un contraste fla­grant avec 2018 : « Ça me dé­passe qu’il n’y ait per­sonne qui nous ait in­vi­tés à la table, c’est re­gret­table. C’est un manque de res­pect pour les fran­co­phones. » Pour le di­rec­teur gé­né­ral de la Ci­té des Ro­cheuses, point de re­père pour la fran­co­pho­nie de Cal­ga­ry, le ré­sul­tat est re­gret­table mais com­pré­hen­sible. « Beau­coup de vo­tants ont ré­flé­chi sur l’in­té­rêt d’in­ves­tir de telles sommes pour une au­ra in­ter­na­tio­nale si éphé­mère », ana­lyse Her­vé Sté­cle­bout. D’au­tant plus que l’im­pact sur les taxes n’était pas né­gli­geable : « J’ai en­ten­du des ana­lyses don­ner une four­chette entre 2 000 et 11 000 dol­lars d’aug­men­ta­tion par foyer. On est tous conscients de l’op­por­tu­ni­té de faire rayon­ner Cal­ga­ry, mais à quel prix ? »

En plus de l’ab­sence de consul­ta­tion, Su­zanne de Cour­ville Ni­col constate que sa salle de vote n’était pas mu­nie d’un ser­vice en fran­çais, alors même que des pan­cartes se tar­guaient de pro­po­ser 6 à 7 langues. « C’est tou­jours l’éter­nel pro­blème, re­joint Her­vé Sté­cle­bout. On trouve un ser­vice en pun­ja­bi ou en man­da­rin, mais pas en fran­çais. Je trouve ça in­dé­cent. »

La flamme olym­pique semble bel et bien éteinte pour Cal­ga­ry. Car la pro­vince, co­fi­nan­ceur im­por­tant du pro­jet, avait pré­ve­nu qu’elle se re­ti­re­rait en cas de vic­toire du « non ». Il reste donc deux can­di­dats en lice pour ac­cueillir les Jeux olym­piques d’hi­ver de 2026 : Stock­holm en Suède et Mi­lan/ Cor­ti­na d’Am­pez­zo en Ita­lie. La ville hôte se­ra choi­sie d’ici juin 2019.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.