CAÉ : PRE­MIERS DÉ­PARTS !

Le Franco - - LA UNE - PAR HÉ­LÈNE LEQUITTE

Le Centre d’ac­cueil et d’éta­blis­se­ment (CAE) se voit dans l’obli­ga­tion d’ef­fec­tuer à par­tir du 14 dé­cembre une pre­mière vague de mises à pied, suite à la lettre du 18 oc­tobre an­non­çant la fin de l’en­tente de contri­bu­tion d’IRCC au 31 mars 2019, au lieu du 31 mars 2020. À quelques jours des fêtes de fin d’an­née, le coeur n’est pas vrai­ment aux fes­ti­vi­tés au sein de l’or­ga­nisme.

Le compte à re­bours a com­men­cé. « On nous a de­man­dé d’en­ta­mer une ré­duc­tion pro­gres­sive de nos ser­vices. Ré­duire les ser­vices va avec la perte de notre per­son­nel… Il nous a fal­lu in­for­mer cha­cun que dans les mois à ve­nir, il ou elle fi­ni­rait par perdre son em­ploi », ex­plique Bé­da Ka­ji-Ngu­lu, di­rec­teur gé­né­ral du Centre. Faut-il y voir une me­sure pré­ci­pi­tée, puisque le contrat se ter­mi­nait fin mars 2019 ? « Il suf­fit de lire la lettre, pour voir que ce­la a été de­man­dé », pré­cise ce der­nier. Se­lon le di­rec­teur, en­vi­ron deux se­maines après avoir re­çu la mis­sive du gou­ver­ne­ment, un agent d’Im­mi­gra­tion, Ré­fu­giés et de Ci­toyen­ne­té Ca­na­da (IRCC) est ve­nu afin de pré­sen­ter un plan dé­fi­ni. « Voi­ci com­ment nous en­ten­dons pro­cé­der avec cette ré­duc­tion pro­gres­sive », au­rait in­di­qué l’agent. « Sa ve­nue avait bien été pré­ci­sée dans la lettre », ajoute le di­rec­teur du Centre. Des pour­par­lers avaient été préa­la­ble­ment en­ta­més entre le Co­mi­té de ges­tion et le gou­ver­ne­ment pro­vin­cial, afin de voir si les em­ployés ac­tuels du Centre pou­vaient res­ter. IRCC a ma­ni­fes­te­ment tran­ché sur cette ques­tion. Rap­pe­lons que l’élec­tion d’un nou­veau conseil d’ad­mi­nis­tra­tion lors d’une AGE fin no­vembre s’est te­nue. « Et ce­la dans le res­pect de nos sta­tuts, afin que l’or­ga­nisme se dote d’un nou­veau conseil », ex­plique Bé­da Ka­ji–Ngu­lu. Le but était aus­si de re­nouer un contact avec le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral. De son cô­té, la nou­velle pré­si­dente, Dr. Sa­rah Ale­ba MD a pré­fé­ré at­tendre avant de s’ex­pri­mer. En dé­fi­ni­tive, près de cinq em­ployés quit­te­ront le 14 dé­cembre les bu­reaux du CAE à Edmonton. Des dé­parts sont aus­si à pré­voir à Fort McMur­ray pour cette même date, et d’autres sui­vront en fé­vrier et en mars.

Les em­ployés du CAÉ réunis en 2018 lors de l'AGA de 2018.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.