BALUCHON ALZ­HEI­MER, BIEN­TÔT DANS L'OUEST?

Le Franco - - LA UNE - PAR HÉ­LÈNE LEQUITTE

Le 31 jan­vier, une pré­sen­ta­tion a eu lieu dans les lo­caux de l'ACFA pro­vin­ciale con­cer­nant la pos­si­bi­li­té d'im­plan­ter dans l'Ouest l'ini­tia­tive d'un pro­gramme d'ap­pui pour les per­sonnes ai­dantes à do­mi­cile : le Baluchon Alz­hei­mer. Pour mettre en place un tel pro­jet, une sub­ven­tion du Se­cré­ta­riat aux af­faires in­ter­gou­ver­ne­men­tales ca­na­diennes (SAIC) per­met­tra d'al­ler à la ren­contre de ces per­sonnes, afin de connaître une réa­li­té sou­vent mé­con­nue.

Si l’Ouest ca­na­dien de­meure pion­nier dans le do­maine de l’aide à do­mi­cile en fran­çais, les be­soins sont bel et bien là : « Il y a des ef­fets né­fastes sur les per­sonnes ai­dantes », ex­plique la consul­tante Agathe Gau­lin, res­pon­sable pour les aî­nés en Sas­kat­che­wan et pour les femmes. Par le pas­sé, Mme Gau­lin était elle-même de ce cô­té-ci de la bar­rière et connaît bien l’exi­gence et les dé­fis qui en­tourent ces per­sonnes. Pre­mier constat se­lon elle : la re­con­nais­sance pour les per­sonnes ai­dantes, une ma­jo­ri­té de femmes, est qua­si in­exis­tante. Au­jourd’hui, afin d’im­plan­ter ce ser­vice de ré­pit, il faut s’in­ter­ro­ger sur les ac­tions à en­tre­prendre afin d’adres­ser les pro­blèmes que ren­contrent les per­sonnes ai­dantes à do­mi­cile. Bien sou­vent, l’un des membres de la fa­mille se dé­voue pour s’oc­cu­per d’un pa­rent ma­lade ou vieillis­sant. Bien qu’il existe ac­tuel­le­ment peu de don­nées sur la si­tua­tion éco­no­mique des per­sonnes ai­dantes, « le but du pro­jet est de leur don­ner la pa­role et que ces per­sonnes nous content leurs his­toires », ex­plique Agathe Gau­lin. Le prin­cipe du ba­lu­cho­nage prend en compte les par­ti­cu­la­ri­tés des per­sonnes. La per­sonne ai­dante au­ra par exemple le même ac­cent et vien­dra du même coin géo­gra­phique que le proche ai­dé afin de fa­ci­li­ter les soins. Ce pro­gramme existe dé­jà de­puis de nom­breuses an­nées au Qué­bec et si cette première étape s’avère concluante, le Baluchon Alz­hei­mer de Mon­tréal pour­rait ve­nir ap­puyer l’im­plan­ta­tion du ba­lu­cho­nage en Al­ber­ta. La pro­chaine étape se­ra donc de créer un groupe de tra­vail pour iden­ti­fier des per­sonnes qui vou­dront bien té­moi­gner de leur réa­li­té. Avis aux in­té­res­sés : vous pou­vez contac­ter la Fé­dé­ra­tion des aî­nés de l’Al­ber­ta (FAFA).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.