KARA LEVIS : «NOUS VI­SONS À GA­GNER L'ÉLEC­TION»

Avant les élec­tions pro­vin­ciales du 16 avril, Le Fran­co s'est en­tre­te­nu avec chaque par­ti en lice. Que pro­posent-ils à la com­mu­nau­té fran­co-al­ber­taine ? En­tre­tien avec Kara Levis, can­di­date dans la cir­cons­crip­tion de Calgary-Klein pour le Par­ti al­ber­tain

Le Franco - - PARTI ALBERTAIN - PAR LU­CAS PILLERI

LE FRAN­CO : QUELLES ME­SURES PRÉ­VOYEZ-VOUS POUR LES FRAN­CO­PHONES DE L'AL­BER­TA ?

Kara Levis : Nous avons une po­li­tique de fran­co­pho­nie qui a été an­non­cée la se­maine der­nière. On y trouve un sou­tien et une cé­lé­bra­tion des droits de la fran­co­pho­nie. La po­li­tique sou­ligne que nous sou­te­nons l’édu­ca­tion en fran­çais pour les fran­co­phones. Aus­si, nous sou­te­nons une aug­men­ta­tion des ser­vices pour l’im­mi­gra­tion en fran­çais. Nous re­con­nais­sons qu’il y a beau­coup d’im­mi­grants qui parlent le fran­çais comme langue pre­mière et qui viennent en Al­ber­ta, et on veut aug­men­ter les ser­vices en fran­çais pour mieux in­té­grer ces im­mi­grants dans la com­mu­nau­té. Avec le sou­tien ap­pro­prié, on peut aug­men­ter la di­ver­si­té.

LF : QUELLE DIF­FÉ­RENCE Y A-TIL ENTRE VOUS ET LES AUTRES PAR­TIS CONCER­NANT LA FRAN­CO­PHO­NIE ?

KL : Je n’ai pas en­ten­du beau­coup de po­li­tiques de fran­co­pho­nie chez les autres par­tis. Nous avons un en­ga­ge­ment clair pour les fran­co­phones. Le Par­ti al­ber­tain re­pré­sente une voie in­ter­mé­diaire pour l’Al­ber­ta qui in­clut la di­ver­si­té lin­guis­tique. On a une ap­proche à la fois de res­pon­sa­bi­li­té fis­cale et de sou­tien aux Al­ber­tains vul­né­rables, no­tam­ment la com­mu­nau­té LGBT. Nous ne voyons pas vrai­ment les res­pon­sa­bi­li­tés fis­cales chez le NPD et les soutiens pour les communautés chez les conser­va­teurs.

LF : POUR­QUOI EST-CE IM­POR­TANT POUR VOUS DE SOU­TE­NIR LA COM­MU­NAU­TÉ FRAN­CO-AL­BER­TAINE ?

KL : C’est im­por­tant parce que c’est une grande com­mu­nau­té. En­vi­ron 10 % des Al­ber­tains ont des origines fran­co­phones. C’est une par­tie du Ca­na­da, nous avons deux langues of­fi­cielles. La com­mu­nau­té fran­co­phone en­ri­chit notre pro­vince. C’est bien d’ac­cueillir toute la di­ver­si­té qui in­clut la fran­co­pho­nie en Al­ber­ta. Et c’est im­por­tant aus­si pour notre lea­der Stephen Man­del qui a ga­gné le prix d’ex­cel­lence de l’ACFA en 2009 quand il était maire d’Ed­mon­ton.

LF : GLO­BA­LE­MENT, QUELS SONT LES POINTS FORTS DE VOTRE PRO­GRAMME PO­LI­TIQUE ?

KL : Le Par­ti al­ber­tain a le plan le plus am­bi­tieux pour sti­mu­ler l'em­ploi et l'in­ves­tis­se­ment. Nous al­lons dou­bler la dé­duc­tion pour les pe­tites en­tre­prises, ré­duire les taux d'im­pôts sur les so­cié­tés, et don­ner des exemp­tions sur les coûts en ca­pi­tal. Notre plan pro­jette une aug­men­ta­tion de l'économie de 16 mil­liards de dol­lars et de 65 000 em­plois. Le Par­ti al­ber­tain offre aus­si le plan le plus com­pré­hen­sif sur la garde d'en­fants, qui cou­vre­ra les coûts de gar­de­rie jus­qu'à 100 % et qui s’ap­plique au ser­vice de garde dans les centres de pe­tite en­fance et les gar­de­ries ac­cré­di­tées à la mai­son. Le Par­ti al­ber­tain va aus­si créer un pro­gramme de soins den­taires pour tous les en­fants de moins de 12 ans. Der­niè­re­ment, nous al­lons amé­lio­rer l'ac­cès aux mar­chés in­ter­na­tio­naux pour les pro­duits et res­sources al­ber­taines.

LF : COM­BIEN DE DÉ­PU­TÉS VISEZVOUS ?

KL : Nous vi­sons à ga­gner l'élec­tion. Nous avons des can­di­dats di­vers et ta­len­tueux dans toutes les 87 cir­cons­crip­tions. Nos can­di­dats re­pré­sentent bien l'Al­ber­ta et notre pla­te­forme po­li­tique cen­triste re­flète l'Al­ber­ta mo­derne. *Le pro­gramme po­li­tique com­plet du par­ti est dis­po­nible sur la pla­te­forme du site internet du Par­ti Al­ber­tain

Kara Levis, can­di­date du Par­ti Al­ber­tain pour Calgary-Klein. Cré­dit pho­to de Jon Yee

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.