Vers un centre sco­laire et com­mu­nau­taire à La­bra­dor Ci­ty ?

Le Gaboteur - - LA UNE - Éric Cyr

Une tren­taine de per­sonnes ont par­ti­ci­pé, le 7 mars der­nier, à une consul­ta­tion pu­blique por­tant sur un éven­tuel agran­dis­se­ment du Centre édu­ca­tif l’EN­VOL, de La­bra­dor Ci­ty, en vue de sa trans­for­ma­tion en centre sco­laire et com­mu­nau­taire. Cette consul­ta­tion était me­née dans le cadre d’une étude de fai­sa­bi­li­té com­man­dée par la Fé­dé­ra­tion des fran­co­phones de Terre-Neuve et du La­bra­dor (FFTNL) et fi­nan­cée par Pa­tri­moine ca­na­dien à hau­teur de 43 550 $.

La consul­ta­tion était me­née par une dé­lé­ga­tion com­po­sée de deux re­pré­sen­tantes du Con­seil sco­laire fran­co­phone pro­vin­cial (CSFP) et de deux re­pré­sen­tantes de la FFTNL qui se sont dé­pla­cées de St. John's pour pré­sen­ter le pro­jet. Elles étaient ac­com­pa­gnées de deux in­gé­nieurs de la firme SNC-La­va­lin en At­lan­tique, à qui a été confiée la res­pon­sa­bi­li­té de pro­duire un rap­port tech­nique.

Fait à no­ter, la dé­lé­ga­tion a pris l'ini­tia­tive de ren­con­trer le maire et les conseillers mu­ni­ci­paux de La­bra­dor Ci­ty en ma­ti­née afin de leur ex­po­ser le pro­jet avant même de le dé­voi­ler aux prin­ci­paux in­té­res­sés. Se­lon les re­pré­sen­tantes de ces deux or­ga­nismes, le con­seil mu­ni­ci­pal lo­cal va ap­puyer cette dé­marche.

Pré­sen­ta­tion

Dans leur pré­sen­ta­tion, Kim Ch­ris­tian­son, di­rec­trice gé­né­rale du CSFP, et Sté­pha­nie Bo­wring, vice-pré­si­dente in­terne de la FFTNL, ont d'abord ex­pli­qué qu'une consul­ta­tion avait dé­jà eu lieu au préa­lable en no­vembre 2016 dans le cadre de l'étude sur la gou­ver­nance com­mu­nau­taire au cours de la­quelle les par­ti­ci­pants à La­bra­dor Ci­tyune di­zaine se­lon les don­nées ob­te­nues par Le Ga­bo­teur à la suite d'une de­mande d'ac­cès à l'in­for­ma­tion, avaient ma­ni­fes­té le dé­sir d'un tel centre. Il a aus­si été spé­ci­fié que ce genre de concept a dé­jà fait ses preuves dans d'autres lo­ca­li­tés aca­diennes et fran­co­phones mi­no­ri­taires au pays.

Il a de plus été men­tion­né que bien que la po­pu­la­tion fran­co­phone du La­bra­dor Ouest ait aug­men­té se­lon les deux der­niers re­cen­se­ments pas­sant de 280 à 315, soit un ac­crois­se­ment de 14 % de 2006 à 2011 et de 12,5 % de 2011 à 2016, il existe ac­tuel­le­ment des dif­fi­cul­tés de ré­ten­tion des élèves fran­co­phones lors de la tran­si­tion vers le se­con­daire. Le fait que le gym­nase ac­tuel de l'EN­VOL est trop pe­tit pour les be­soins a éga­le­ment été sou­li­gné. L'ob­jec­tif du pro­jet pré­sen­té le 7 mars est de re­grou­per l'école et les or­ga­nismes sco­laires et com­mu­nau­taires fran­co­phones sous un même toit. Le nou­vel amé­na­ge­ment de­vrait éga­le­ment ac­cueillir d'autres or­ga­ni­sa­tions fran­co­phones à but non lu­cra­tif.

Pro­po­si­tions

Il n'y a pas eu de réelle op­po­si­tion au pro­jet au sein de la ving­taine de membres de la com­mu­nau­té fran­co­phone lo­cale qui se sont dé­pla­cés pour l'oc­ca­sion, mais on ne sen­tait pas non plus de grand en­thou­siasme. Ces der­niers ont d'abord écou­té la pré­sen­ta­tion avant d'être in­vi­tés à po­ser des ques­tions et don­ner leurs avis et sug­ges­tions.

Une fois les dis­cus­sions amor­cées, un large éven­tail de pos­si­bi­li­tés a été en­vi­sa­gé. Les per­sonnes ayant pris part à l'exer­cice ont fait plu­sieurs sug­ges­tions in­cluant : l'ajout de lo­caux com­mu­nau­taires in­cluant une gar­de­rie et des bu­reaux, no­tam­ment pour lo­ger des or­ga­nismes fran­co­phones sans but lu­cra­tif tels le Ré­seau de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et d'em­ploya­bi­li­té (RDÉE), les Femmes fran­co­phones de l'Ouest du La­bra­dor (FFOL) et la ra­dio com­mu­nau­taire CJRM FM, qui pour­rait de­ve­nir un ou­til pé­da­go­gique pour les en­fants. Les nou­veaux es­paces pour­raient aus­si ser­vir à don­ner des cours de fran­çais qui sont en forte de­mande.

L'agran­dis­se­ment de la scène pour­rait fa­vo­ri­ser de l'im­pro­vi­sa­tion, du théâtre, des spec­tacles, une cho­rale. L'ex­pan­sion du gym­nase, qui de­vien­drait mul­ti­fonc­tion­nel, contri­bue­rait à ac­cueillir plu­sieurs dis­ci­plines spor­tives.

Bé­mols

Pearl Lee, une des pion­nières de la vie com­mu­nau­taire fran­co­phone à La­bra­dor Ci­ty et membre du pre­mier con­seil d'ad­mi­nis­tra­tion du CSFP, en 1997, a sou­le­vé un point im­por­tant pen­dant ces échanges : le sta­tut ac­tuel du bâ­ti­ment de l'EN­VOL (l'an­cienne école McMa­nus) de­meure in­cer­tain et il y a confu­sion à sa­voir à qui ap­par­tient la bâ­tisse. « L'école et le ter­rain n'ap­par­tiennent pas au CSFP et ont été loués au dé­part ex­clu­si­ve­ment à des fins sco­laires. Il va fal­loir éclair­cir ce point im­por­tant au préa­lable », a fait re­mar­quer ma­dame Lee.

D'autres per­sonnes pré­sentes, no­tam­ment le di­rec­teur gé­né­ral de l'As­so­cia­tion fran­co­phone du La­bra­dor, Mi­chel Bour­beau, ont ex­pri­mé leur at­ta­che­ment à la forte sym­bo­lique de l'édi­fice ac­tuel­le­ment oc­cu­pé par l'AFL au 380 Hud­son Drive, dont les membres sont pro­prié­taires et qui a se­lon eux une va­leur his­to­rique. Se­lon mon­sieur Bour­beau, les membres consi­dèrent que cet édi­fice de­vrait être exemp­té de cette dé­marche en de­meu­rant à son em­pla­ce­ment stra­té­gique ac­tuel en face de l'hô­tel de ville de La­bra­dor Ci­ty, et que l'AFL oc­cupe de­puis plus de quatre dé­cen­nies.

Une autre membre de l'AFL, Ju­lie Cayouette, s'est pour sa part mon­trée fa­vo­rable à l'idée d'un nou­veau centre et consi­dère que plu­sieurs as­pects se­raient bé­né­fiques à la com­mu­nau­té, mais a éga­le­ment ma­ni­fes­té son ma­laise à ce que les ra­cines de l'AFL, qui consti­tuent les fon­de­ments de la pe­tite col­lec­ti­vi­té fran­co­phone d'ori­gine qué­bé­coise et aca­dienne de­puis 1973, et même dans une cer­taine me­sure celles de la FFTNL, soient re­plan­tées ailleurs.

Se­lon ma­dame Cayouette, l'AFL est très bien si­tuée et il faut conser­ver la lo­ca­li­sa­tion ac­tuelle et faire at­ten­tion à ne pas tendre vers une ghet­toï­sa­tion des fran­co­phones en les écar­tant de la so­cié­té qui les en­toure. « Un tel centre pour­rait par­fai­te­ment bien avoir plus d'une adresse », a-t-elle avan­cée.

Pho­to : Éric Cyr

Sur la pho­to : l’agente de pro­jet de CSFP Éve­line Ross-Pha­neuf, la di­rec­trice de l’EN­VOL Ma­rie-Jo­sée Mur­ray, l’agente de pro­jet de la FFTNL Les­lie Quen­ne­hen, le DG de l’AFL Mi­chel Bour­beau, la vice-pré­si­dente in­terne de la FFTNL Sté­pha­nie Bo­wring, le...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.