M-12 pour la nou­velle école fran­co­phone à St. John's ?

La dé­ci­sion fi­nale est à ve­nir.

Le Gaboteur - - LA UNE - Ja­cinthe Trem­blay

400 000 $ pour com­men­cer la pla­ni­fi­ca­tion d’une nou­velle école fran­co­phone dans la ré­gion de Saint-Jean. Rien pour ce pro­jet après 2018-2019 dans le plus ré­cent plan quin­quen­nal d’ in­fra­struc­tures de Terre-Neuve-et La­bra­dor, dé­voi­lé le 27 mars, en même temps que le bud­get pro­vin­cial. Faut-ils’ en in­quié­ter?

Dans son dis­cours du bud­get, le gou­ver­ne­ment de Terre-Neu­veet-La­bra­dor a an­non­cé deux nou­veaux pro­jets sco­laires : une nou­velle école fran­co­phone dans la ré­gion de St. John's et le rem­pla­ce­ment de l'école Bay d'Es­poir Aca­de­my.

La somme de 400 000 $ est pré­vue au bud­get 2018-2019 pour « com­men­cer la pla­ni­fi­ca­tion » de la nou­velle école fran­co­phone, se­lon les termes de l'an­nonce gou­ver­ne­men­tale. Au­cune in­ter­ven­tion pour ce pro­jet n'ap­pa­raît tou­te­fois pour les quatre an­née sui­vantes dans le do­cu­ment « A Mul­ti-Year Plan for In­fra­struc­tures In­vest­ments » de la pro­vince, qui pré­sente les in­ves­tis­se­ments jus­qu'en 2022-2023.

Ce trai­te­ment dif­fère de ce­lui ré­ser­vé au rem­pla­ce­ment de l'école Bay D'es­poir Aca­de­my. Dans ce cas, la pro­vince pré­cise qu'elle consa­cre­ra 1 mil­lion de dol­lars en 2018-2019 pour « com­men­cer la pla­ni­fi­ca­tion et lan­cer un ap­pel d'offres pour em­bau­cher des con­sul­tants qui en fe­ront le de­si­gn ». De plus, des in­ter­ven­tions sont clai­re­ment in­di­quées dans le plan quin­quen­nal pour les trois an­nées sui­vantes.

Le Ga­bo­teur a de­man­dé des pré­ci­sions au mi­nis­tère de l'Édu­ca­tion et du Dé­ve­lop­pe­ment de la Pe­tite En­fance sur le tra­vail qui se­ra ac­com­pli au cours des pro­chains mois, ain­si que sur les dif­fé­rences de trai­te­ment entre les deux pro­jets.

M-12 ?

Lors du huis-clos mé­dia­tique pré­cé­dant le dé­voi­le­ment du bud­get, la seule pré­ci­sion don­née par le mi­nistre de l'Édu­ca­tion et du Dé­ve­lop­pe­ment de la Pe­tite En­fance, Dale Kir­by, est que cette nou­velle école se­rait fré­quen­tée par des élèves de la ma­ter­nelle à la dou­zième an­née.

Or, dans la ré­ponse écrite à nos de­mandes de pré­ci­sions ré­di­gées conjoin­te­ment par le MEDPE et le mi­nis­tère des Transports et des Tra­vaux Publics, dé­sor­mais res­pon­sable de tous les pro­jets d' in­fra­struc­tures de la pro­vince, il est écrit : « Le CSFP a fait la de­mande d'une école M-12. Ce­pen­dant, la dé­ci­sion fi­nale sur les ni­veaux of­ferts dans cette école fait par­tie de l'exer­cice de pla­ni­fi­ca­tion pré­vue cette an­née ».

Cet exer­cice consis­te­ra à « com­men­cer à dé­ter­mi­ner le pro­gramme fonc­tion­nel ap­pro­prié pour cette nou­velle école », nous a-t-on éga­le­ment ap­pris. Ce pro­gramme in­clut, entre autres, la ca­pa­ci­té d'ac­cueil, le nombre de salles de classe et le type de lo­caux spé­cia­li­sés et col­lec­tifs.

Où?

Le Ga­bo­teur a aus­si vou­lu en sa­voir plus sur la lo­ca­li­sa­tion en­vi­sa­gée par le gou­ver­ne­ment pour cette fu­ture école. « Il est clai­re­ment écrit St. John’s dans le dis­cours du bud­get et le plan d’ in­fra­struc­tures. Est-ce que ça pour­rait être à Mount Pearl, CBS ou ailleurs ? », avons-nous éga­le­ment de­man­dé. Ré­ponse du MEDEPE : « Le CSFP a in­di­qué que l’ouest de St. John’s était leur sec­teur de pré­fé­rence ».

Le CSFP a ef­fec­ti­ve­ment de­puis long­temps an­non­cé ses cou­leurs sur la lo­ca­li­sa­tion idéale à ses yeux pour ce nou­vel éta­blis­se­ment. À plu­sieurs re­prises, l'ouest de St. John's a été men­tion­née, à la fois pour rap­pro­cher les élèves qui ha­bitent dans le sec­teur ouest de la ca­pi­tale, mais éga­le­ment dans les lo­ca­li­tés de Mount Pearl, Concep­tion Bay South et Pa­ra­dise.

Lors de la plus ré­cente réunion pu­blique du conseil d'ad­mi­nis­tra­tion du conseil, la di­rec­trice gé­né­rale du CSFP Kim Ch­ris­tian­son a in­di­qué avoir com­men­cé à son­der les es­paces dis­po­nibles dans ce sec­teur de St. John's, in­cluant Gal­way, le nou­veau quar­tier de la ca­pi­tale dé­ve­lop­pé par l'an­cien pre­mier mi­nistre Dan­ny Williams. Elle a éga­le­ment fait des coups de sonde dans d'autres lo­ca­li­tés de la ré­gion. « Tous nous veulent! », a-t-elle ré­su­mé.

La dé­ci­sion fi­nale de lo­ca­li­sa­tion se­ra tou­te­fois dé­pen­dante des ré­sul­tats, en­core une fois, de l'exer­cice de pla­ni­fi­ca­tion des pro­chains mois.

Com­bien de places ?

Les pro­jec­tions dé­mo­gra­phiques par sec­teurs de la ré­gion de Saint Jean,

tout au­tant que la fré­quen­ta­tion ac­tuelle des écoles des Grands-Vents et Ro­cher­du-Nord, de­vraient éga­le­ment faire par­tie des études des pro­chains mois qui dé­ter­mi­ne­ront la taille du fu­tur éta­blis­se­ment.

De­puis la ren­trée de sep­tembre 2017, l'École des Grand­sVents ac­cueille, au 65 Ridge, 125 élèves de la ma­ter­nelle à la sixième an­née. L'École Ro­cher-du-Nord, au 7 Ri­cketts (an­cien­ne­ment Ho­ly Cross), est fré­quen­tée par 33 jeunes de la 7e à la 12e an­née.

Lors­qu'une se­conde école ver­ra le jour, une par­tie de la clien­tèle qui fré­quente main­te­nant les Grands-Vents, si on y offre les pro­grammes de la ma­ter­nelle à la 6e an­née. Com­bien ? Quand aux élèves de 7 à 12, le CSFP semble pré­voir qu'ils se­ront tous di­ri­gés vers la nou­velle école. Quels se­ront les im­pacts de ces chan­ge­ments sur les ef­fec­tifs des deux écoles ? L'exer­cice de pla­ni­fi­ca­tion dev­rait aus­si s'in­té­res­ser à ces ques­tions.

Chose cer­taine, le CSFP mise sur le fait que l'offre de salles de classes et de la­bo­ra­toires neufs, adap­tés aux be­soins des élèves de l'in­ter­mé­diaire et du se­con­daire, ain­si que d'un d'un gym­nase ré­pon­dant aux normes pour ces ni­veaux, au­ront un im­pact fa­vo­rable sur la ré­ten­tion jus­qu'à la fin du se­con­daire. Le Conseil vise aus­si, par une lo­ca­li­sa­tion à l'ouest de St. John's, à at­ti­rer des en­fants de pa­rents ayants droit en rap­pro­chant les ni­veaux ma­ter­nelle à quatre de leur lieu de ré­si­dence.

Après 2019 ?

Si au­cune men­tion de tra­vaux et de cré­dits n'ap­pa­raît après 2019 dans le plan d'in­fra­struc­tures dé­voi­lé le 27 mars der­nier, c'est que, nous ré­pond le mi­nis­tère : « Les 400 000 $ in­jec­tés cette an­née ser­vi­ront à four­nir les in­for­ma­tions sur les sommes né­ces­saires pour la pour­suite du pro­jet ».

Les études de pla­ni­fi­ca­tion se­ront di­ri­gées par le mi­nis­tère des Transports et des Tra­vaux publics, en col­la­bo­ra­tion avec le MEDPE et le CSFP.

Du cô­té du CSFP, et éga­le­ment de la Fé­dé­ra­tion des fran­co­phones de Terre-Neuve et du La­bra­dor, les mois qui viennent se­ront éga­le­ment consa­crés à in­vi­ter Ot­ta­wa à ve­nir en ren­fort du pro­jet. (voir l'ar­ticle : Ot­ta­wa en ren­fort pour la deuxième école ?)

Pho­to : Jean-Ch­ris­tophe L'Es­pa­gnol

Pho­to : École Ro­cher-du-Nord Le gym­nase de l’École Ro­cher-du-Nord fait le bon­heur de ses élèves, mais le CSFP de­vra quit­ter les lieux dans quatre pe­tites an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.