Ca­rol Au­to Ford : 50 ans à La­bra­dor Ci­ty!

Le Gaboteur - - La Une - Éric Cyr

Ca­rol Au­to­mo­bile Ford de La­bra­dor Ci­ty cé­lé­brait son cin­quan­tième an­ni­ver­saire, le 4 oc­tobre der­nier, en pré­sence de plu­sieurs di­gni­taires. Les em­ployés, dont le doyen ac­tuel qui cu­mule 35 ans de loyaux ser­vices, To­ny White, étaient aus­si réunis pour l’oc­ca­sion.

Un haut pla­cé de Ford Ca­na­da, des dé­lé­gués de com­pa­gnies mi­nières, le dé­pu­té li­bé­ral pro­vin­cial du La­bra­dor Ouest, Gra­ham Let­to, des élus mu­ni­ci­paux et un prêtre ca­tho­lique, le père Joy, se sont joints à plu­sieurs membres et amis de la fa­mille Cayouette pour cé­lé­brer les 50 ans de la plus im­por­tante en­tre­prise fa­mi­liale fran­co­phone du La­bra­dor.

Un dia­po­ra­ma de l'évo­lu­tion his­to­rique de ce dé­po­si­taire Ford a été pré­sen­té du­rant les al­lo­cu­tions et un buf­fet a été ser­vi avant l'ap­pa­ri­tion de la mas­cotte, l'ours po­laire Blair, au grand bon­heur des en­fants. Le 49e an­ni­ver­saire de ma­riage de Char­lotte Les­sard et de Ro­ger Cayouette, l'un des trois frères qui ont dé­mar­ré l'en­tre­prise, a été sou­li­gné en pré­sence de leur fils Vincent, qui est aus­si à l'em­ploi du com­merce. Un hom­mage a été ren­du au mé­ca­ni­cien Jacques « Co­co » Pel­le­tier, qui a tra­vaillé chez Ca­rol Au­to du­rant plus de 43 ans, avant son dé­cès le 24 août der­nier.

Vi­sion­naire

Le conces­sion­naire au­to­mo­bile a vu le jour grâce à la vi­sion du Bel­le­chas­sois feu Ro­bert Cayouette, sur­nom­mé af­fec­tueu­se­ment « le chef », qui a concré­ti­sé son rêve d'im­plan­ter une fran­chise du construc­teur au­to­mo­bile Ford au La­bra­dor Ouest en 1968.

À cette époque, le La­bra­dor était seule­ment ac­ces­sible par train ou par avion, il n'y avait pas de route pour se rendre au La­bra­dor et Fer­mont n'exis­tait pas en­core. Il fal­lait donc de l'au­dace pour son­ger à éta­blir une fran­chise de Ford dans cette ré­gion mi­nière iso­lée.

Les dé­buts de cet am­bi­tieux pro­jet ont été fa­çon­nés es­sen­tiel­le­ment par cet homme te­nace qui a su re­cru­ter des per­sonnes de confiance afin de les in­ci­ter à se joindre à lui dans cette grande aven­ture qui exi­geait un to­tal dé­ra­ci­ne­ment. Ses frères Clé­ment et Ro­ger se sont lais­sés convaincre de le suivre pour l'épau­ler dans cette en­tre­prise.

Des dé­buts mo­destes

Après avoir loué un es­pace com­mer­cial, au­jourd'hui oc­cu­pé par Ci­ty Tire, les trois frères achètent l'em­pla­ce­ment ac­tuel à un homme d'af­faires lo­cal, mon­sieur Tar­rant, un ga­rage de quatre portes, ves­tige d'une ten­ta­tive avor­tée d'im­plan­ta­tion em­bryon­naire et éphé­mère d'une ban­nière Ford.

Les trois mous­que­taires dé­ter­mi­nés sont bien dé­ci­dés à réus­sir là où leurs pré­cur­seurs ont préa­la­ble­ment échoué. Clé­ment, qui avait ap­pris l'an­glais lors de son ser­vice mi­li­taire, fai­sait l'in­ter­prète alors que les deux autres fran­gins ont ra­pi­de­ment dû ap­prendre cette langue. Le trio fra­ter­nel s'est ad­joint un as­so­cié, le mé­ca­ni­cien Gil­bert Bou­tin qui ai­de­rait Ro­ger, et ils ont ha­bi­té dans une mo­deste mai­son mo­bile de quatre chambres au parc de rou­lottes de La­bra­dor Ci­ty. Tous de­vaient don­ner les bou­chées doubles afin d'as­su­rer le suc­cès de la dé­marche. Un pre­mier ven­deur de voi­tures, Ser­to Cyr, s'ajoute à l'équipe et, en 1973, on pro­cède à la construc­tion d'un agran­dis­se­ment du ga­rage au­quel une porte se­ra ajou­tée.

Une sta­tion-ser­vice gé­rée par l'Aca­dien Al­phonse Maillet est ad­ja­cente au bâ­ti­ment et un es­pace va­cant à l'étage in­fé­rieur est loué aux co­as­so­ciés An­dré Al­lard et Ghis­lain Boi­ly, qui y tiennent un ate­lier de dé­bos­se­lage. C'est à cet en­droit où, en 1975, se dé­clenche un in­cen­die qui cause des dom­mages im­por­tants. Une ré­fec­tion, qui du­re­ra six mois, est alors amor­cée juste avant l'ar­ri­vée du ven­deur Jacques Lebel qui

Ca­rol Au­to Ford : un de­mi-siècle au ser­vice des consom­ma­teurs

rem­place son pré­dé­ces­seur en 1976, pro­pul­sant les ventes vers des som­mets in­éga­lés.

Dé­ter­mi­na­tion et op­ti­misme

Le fils de Ro­bert, Mi­chel, se sou­vient avec émo­tion d'un épi­sode où son père, ayant dû se rendre au ga­rage à la der­nière mi­nute pour ré­gler un dos­sier juste avant de par­tir en va­cances, a dû cou­rir der­rière le train en marche afin de rat­tra­per de jus­tesse sa fa­mille qui était à bord.

Très croyant, Ro­ger Cayouette ne s'est ja­mais lais­sé abattre du­rant les mo­ments dif­fi­ciles, comme la ré­ces­sion éco­no­mique du dé­but des an­nées 1980 qu'il a réus­si à sur­mon­ter tout en pour­sui­vant ses ac­ti­vi­tés. D'ailleurs, Ca­rol Au­to Ford est le seul conces­sion­naire lo­cal à avoir of­fert un ser­vice conti­nu de­puis sa fon­da­tion. GM ayant dû in­ter­rompre ses ac­ti­vi­tés du­rant

cette crise et Ch­rys­ler n'y a pas sur­vé­cu.

Troi­sième gé­né­ra­tion

En 1993, le fon­da­teur prend sa re­traite et cède ses ac­tifs à deux de ses fils, Mi­chel et Ma­rio, qui gèrent de­puis l'en­tre­prise fa­mi­liale. Ces der­niers en­tre­prennent un agran­dis­se­ment du bâ­ti­ment qui est ter­mi­né en 2010 juste avant le dé­cès de leur père en sep­tembre 2011. Ma­thew, le fils de Mi­chel et Marc, le fils Ma­rio, tra­vaillent ac­tuel­le­ment au sein de la com­pa­gnie en at­ten­dant d'éven­tuel­le­ment re­prendre le flam­beau.

Le conces­sion­naire qui a tou­jours of­fert un ser­vice de qua­li­té en fran­çais et qui a ob­te­nu de nom­breuses re­con­nais­sances na­tio­nales de Ford Ca­na­da est « un ex­cellent ci­toyen cor­po­ra­tif » se­lon le dé­pu­té Let­to. Ca­rol Au­to s'est de plus tou­jours im­pli­qué dans les com­mu­nau­tés lo­cales en contri­buant à en­cou­ra­ger de nom­breuses ac­ti­vi­tés cultu­relles, so­ciales et spor­tives dans la ré­gion.

Pho­to : Cour­toi­sie de Mi­chel Cayouette

Le trio des fon­da­teurs, Ro­ger, Ro­bert et Clé­ment Cayouette lors des cé­lé­bra­tions du 20e an­ni­ver­saire de Ca­rol Au­to Ford, en 1988.

Pho­to : Éric Cyr

Ma­rio et Mi­chel Cayouette en­tou­rés des em­ployés de Ca­rol Au­to Ford.

Pho­to : Cour­toi­sie de Ca­role Au­to Ford

Ca­rol Au­to Ford à ses dé­buts en 1968.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.