Of­frir des livres du monde en­tier aux en­fants d'ici

Ex­pli­ca­tions de cette ini­tia­tive par celle qui en a eu l’idée, notre col­la­bo­ra­trice Pra­j­wa­la Dixit.

Le Gaboteur - - News - Pour sou­te­nir #DiyasForDiversity et com­man­der votre propre diya peinte à la main, écri­vez à diyasfordiversity@gmail.com. Pra­j­wa­la Dixit

Do­ter les bi­blio­thèques pu­bliques de Terre-Neuve-et-La­bra­dor la pro­vince de livres pour en­fants ve­nant des quatre coins du monde : tel est l’ob­jec­tif de la cam­pagne de fi­nan­ce­ment #DiyasForDiversity - des Diyas pour la di­ver­si­té, lan­cée le 30 sep­tembre der­nier sur Twit­ter par la mai­resse ad­jointe de St. John’s, Shei­la O’Lea­ry.

Pour cer­tains d'entre nous, les livres rem­plis de mots et d'images ont été nos pre­miers amis d'en­fance. Pour la plu­part d'entre nous, ils ont été nos pre­miers ou­tils de connais­sance. Les avan­tages de l'al­pha­bé­ti­sa­tion pré­coce sont bien connus, mais com­bien d'entre nous ont eu ac­cès, alors que nous étions pe­tits et ou­verts à la dé­cou­verte, à une gamme di­ver­si­fiée d'his­toires des quatre coins du monde?

Or, tous les en­fants de la pro­vince - quelles que soient leurs ca­pa­ci­tés et leur si­tua­tion fi­nan­cière, mé­ritent d'avoir ac­cès à la meilleure lit­té­ra­ture jeu­nesse du monde. Les bi­blio­thèques pu­bliques sont une ex­cel­lente res­source, mais elles ont leurs propres li­mites. Et c'est là qu'in­ter­vient #DiyasForDiversity des Diyas pour la di­ver­si­té.

#DiyasForDiversity est une cam­pagne de fi­nan­ce­ment qui vise à ajou­ter des livres en plu­sieurs langues et en braille, des écrits au­toch­tones et des livres au­dio des quatre coins du monde dans les col­lec­tions des bi­blio­thèques pu­bliques de Terre-Neuve et du La­bra­dor.

Di­wa­li et diyas

Di­wa­li, la fête in­dienne des lu­mières, est cé­lé­brée pour mar­quer la vic­toire du sa­voir sur l'igno­rance. Elle est sou­li­gnée avec faste en Inde et ailleurs dans le monde. À cette oc­ca­sion, on al­lume des lampes, des bou­gies, des diyas, etc. À St. John's, des fa­milles in­do-ca­na­diennes se ras­semblent pour pré­pa­rer des plats dé­li­cieux, échan­ger des plai­san­te­ries et ter­mi­ner la soi­rée avec des feux d'ar­ti­fice et des feux de Ben­gale. Cette an­née, Di­wa­li a lieu les 6, 7 et 8 no­vembre et on y al­lu­me­ra, entre autres, des diyas ven­dues dans le cadre de la cam­pagne #DiyasForDiversity et dont les re­ve­nus ser­vi­ront à ajou­ter des livres pour en­fants aux bi­blio­thèques pu­bliques de la pro­vince.

L'ob­jec­tif ini­tial de la cam­pagne était d'amas­ser 1001 dol­lars en un mois. Cet ob­jec­tif a été dé­pas­sé en 10 jours. Des gens sont ve­nus d'aus­si loin que Fer­ry­land pour sou­te­nir cette cause, contri­buant à amas­ser près de 1200 dol­lars en un peu plus d'une se­maine, grâce à la vente de 228 diyas. La cam­pagne a de­puis pris un élan consi­dé­rable. Elle a entre autres bé­né­fi­cié du sou­tien d'or­ga­ni­sa­tions et en­tre­prises lo­cales telles que l'Of­fice de l'im­mi­gra­tion et du mul­ti­cul­tu­ra­lisme, la Wri­ters' Al­liance of New­found­land, la New­found­land Cho­co­late Com­pa­ny, le Mok­sha Yo­ga et Break­wa­ter Books.

Mark Critch, de This Hour Has 22 mi­nutes, a non seule­ment fait une gé­né­reuse contri­bu­tion à cette cause mais il a éga­le­ment si­gné 16 diyas. Des diyas por­tant la si­gna­ture des En­nis Sis­ters ont aus­si trou­vé pre­neurs.

Pho­to : Pra­j­wa­la Dixit

Diyas au­to­gra­phiées par Mark Critch, de This Hour has 22 Mi­nutes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.