In­quié­tudes d’un pa­rent sur une nou­velle école à Gal­way ou Mount Pearl

Le Gaboteur - - NEWS - Da­vid Brake

Je suis pré­oc­cu­pé par la pro­po­si­tion de créer une deuxième école of­frant l'en­sei­gne­ment de la ma­ter­nelle à la 12e an­née à Mount Pearl ou à Gal­way. Je ne crois pas que l'on ait fait la preuve qu'il y a suf­fi­sam­ment d'élèves dans l'ouest de St. John's qui ne fré­quentent pas dé­jà une école pour en rem­plir une nou­velle. Je crains qu'il y ait un risque de pous­ser à la li­mite nos en­sei­gnants et nos autres res­sources. Soit la vie des en­sei­gnants se­ra plus dif­fi­cile s'ils doivent se dé­pla­cer entre les deux éta­blis­se­ments, soit nous de­vrons em­bau­cher plus de per­son­nel pour en­sei­gner au même nombre d'en­fants ou presque. Je crains éga­le­ment que les dé­penses consa­crées à la construc­tion d'une école en­tiè­re­ment nou­velle, à son per­son­nel et aux res­sources que ce­la né­ces­site soient per­çues par le pu­blic terre-neu­vien comme un gas­pillage de res­sources alors que la pro­vince est dans une si­tua­tion fi­nan­cière dif­fi­cile. Je crains que ce pro­jet ac­croisse la ten­sion entre les com­mu­nau­tés an­glo­phone et fran­co­phone.

Nous de­vrions sim­ple­ment es­sayer de né­go­cier un ac­cès per­ma­nent à l'école Ro­cher-du-Nord – je pense que ce­la ne de­vrait pas être trop dif­fi­cile. S'il ad­ven­nait que la de­mande de places au ni­veau pri­maire aug­mente énor­mé­ment, elle pour­rait être sa­tis­faite dans cette école.

Si une école doit être construite, je sug­gé­re­rais qu'elle se trouve à Mount Pearl, car cette ville est plus ac­ces­sible que le dé­ve­lop­pe­ment de Gal­way (qui ne se­ra pro­ba­ble­ment pas des­ser­vi par les trans­ports en com­mun, par exemple).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.