Une ca­bane au Boutte du Cap en 1984

Le Gaboteur - - La Une - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR MA­RI­LYNN GUAY RA­CI­COT PHO­TOS COUR­TOI­SIE DE MAR­TINE LA­LANDE

La vi­site du Ga­bo­teur sur la pé­nin­sule de Port-au-Port en no­vembre der­nier a ra­vi­vé bien des sou­ve­nirs chez la Qué­bé­coise Mar­tine La­lande, une an­cienne par­ti­ci­pante du pro­gramme Ka­ti­ma­vik. De­puis plus de 40 ans, ce pro­gramme fé­dé­ral per­met à des jeunes Ca­na­diens de vivre une ex­pé­rience de voyage im­mer­sive et lin­guis­tique dans trois pro­vinces dif­fé­rentes en échange de tra­vail bé­né­vole dans les com­mu­nau­tés qui les ac­cueillent. Re­tour en ar­rière avec Mar­tine La­lande, qui a eu la chance de vivre trois mois à Cap-Saint-Georges en 1984.

Mer­ci à Mar­tine La­lande, qui a fouillé dans ses ar­chives per­son­nelles pour ali­men­ter ce pho­to­re­por­tage. Elle pos­sède d’ailleurs un mor­ceau d’an­tho­lo­gie : une cou­pure de jour­nal du tout pre­mier nu­mé­ro du da­tant du 5 oc­tobre 1984, dans le­quel on fai­sait men­tion du pas­sage de son groupe Ka­ti­ma­vik dans la pé­nin­sule. Mal­heu­reu­se­ment, les fon­da­tions sont les seuls ves­tiges de la fa­meuse ca­bane en bois, nous a in­for­mé une source de la ré­gion.

« Notre pre­mière tâche consis­tait à po­ser des clô­tures au parc com­mu­nau­taire du Boutte du Cap. En­suite, nous avons construit une ca­bane en bois rond dans la fo­rêt près du pe­tit lac pour les jeunes scouts de la ré­gion. À l’époque, il n’y avait pas de route qui tra­ver­sait la mon­tagne. Alors, nous mar­chions tous les jours pen­dant une heure al­ler pour nous rendre sur notre lieu de tra­vail. »

« Nous dé­bar­quons à l’aé­ro­port de Ste­phen­ville le 16 août 1984. J’ai 19 ans et je fais par­tie du groupe Ka­ti­ma­vik. Avec notre agente de groupe, Sand Nor­thrup, nous pre­nons la route vers Cap-Saint-Georges. Nous sommes un groupe de 12 jeunes de 17 à 21 ans ve­nant de dif­fé­rentes pro­vinces du Ca­na­da. Nous for­mons le deuxième groupe Ka­ti­ma­vik à s’ins­tal­ler à Cap-St-George. Nous y sé­jour­ne­rons trois mois. » | De gauche à droite : Ch­ris­tine Tay­lor, Be­cky Stuve, Mar­tine La­lande, An­dré Mo­nette, San­dra Sebz­da.

« Nous avons dû dé­fri­cher la fo­rêt, cou­per les arbres et re­ti­rer l’écorce afin d’éri­ger notre fa­meuse ca­bane. Nous de­vions aus­si trans­por­ter des planches jusque dans la fo­rêt pour construire le pla­fond ou le plan­cher. C’était lourd! »

« Cette mai­son était prê­tée au groupe Ka­ti­ma­vik pour la du­rée du pro­jet. Pen­dant deux se­maines, tou­te­fois, nous de­vions de­meu­rer chez une fa­mille du vil­lage. Pour ma part, je lo­geais avec un autre fran­co­phone de mon groupe chez ma­dame Léo­na Chias­son et son fils Ali. Une autre fa­mille que nous ai­mions beau­coup était celle de ma­dame Lu­cie Si­mon, à qui nous avons conti­nué de rendre vi­site du­rant tout notre sé­jour. J’ai d’ailleurs cor­res­pon­du avec cette dame pen­dant quelques an­nées après notre ren­contre. »

« Dé­jà 34 ans de­puis mon pas­sage sur la pé­nin­sule de Port-au-Port, à Terre-Neuve. J’en garde le sou­ve­nir en­core très vif de mer­veilleux pay­sages ain­si que de gens ac­cueillants. Bon­jour aux gens de Cap-Saint-Georges, je ne vous ai ja­mais ou­blié! »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.