«GUÉ­RIR» L’HO­MO­SEXUA­LI­TÉ

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - ISA­BELLE HONTEBEYRIE

En­vi­ron 700 000 Amé­ri­cains mi­neurs ont été en­voyés dans des thé­ra­pies de conver­sion. Joel Ed­ger­ton traite de ce su­jet dé­li­cat dans son film avec Ni­cole Kid­man, Rus­sell Crowe et Lu­cas Hedges.

Long mé­trage sur les contro­ver­sées thé­ra­pies de conver­sion, Gar­çon ef­fa­cé est ti­ré d’une his­toire vraie, même si les noms des pro­ta­go­nistes ont été chan­gés. Pre­nant le contre-pied de The Mi­se­du­ca­tion of Ca­me­ron Post (avec Chloë Grace Mo­retz et Sa­sha Lane), sor­ti plus tôt cette an­née et qui condamne sans ap­pel cette pra­tique, le film écrit et réa­li­sé par Joel Ed­ger­ton se veut plus consen­suel, comme si l’Aus­tra­lien s’adres­sait aux pa­rents en vou­lant amor­cer une con­ver­sa­tion au­tour du su­jet.

FA­MILLE CONSER­VA­TRICE

Ja­red Ea­mon (Lu­cas Hedges) est un jeune homme sans his­toires d’une pe­tite ville de l’Ar­kan­sas. Son père, Mar­shall (Rus­sell Crowe), est pré­di­ca­teur bap­tiste en plus d’être conces­sion­naire au­to­mo­bile alors que sa mère Nan­cy (Ni­cole Kid­man) est femme au foyer.

La fa­mille est croyante, les pa­rents sont ai­mants, mais Ja­red est gai… ou plu­tôt, il n’ose pas en­core s’avouer son orien­ta­tion sexuelle. Il se fait agres­ser sexuel­le­ment par un étu­diant de son uni­ver­si­té qui ap­pelle en­suite ses pa­rents pour le sor­tir du pla­card. Af­fo­lé, Mar­shall de­mande con­seil aux « sages » de la congré­ga­tion qui lui sug­gèrent une thé­ra­pie de conver­sion pour son fils.

THÉ­RA­PIE CRUELLE

Me­née par Vic­tor Sykes (Joel Ed­ger­ton), la thé­ra­pie est aus­si hor­rible qu’on l’ima­gine. Les jeunes – on re­marque la pré­sence d’un Xa­vier Do­lan im­pres­sion­nant au sein du groupe et d’un Théo­dore Pel­le­rin par­fait un peu plus loin dans le film – sont in­vi­tés à se ques­tion­ner sur leurs an­té­cé­dents, à être en co­lère, ap­prennent à « de­ve­nir des hommes »... Au contraire de The Mi­se­du­ca­tion of

Ca­me­ron Post, l’his­toire se ter­mine re­la­ti­ve­ment bien, les Ea­mon n’étant pas des pa­rents in­dignes. De plus, Gar­çon

ef­fa­cé prend bien soin d’ex­pli­quer en quoi ces thé­ra­pies sont dom­ma­geables et la ma­nière dont les pa­rents peuvent sou­te­nir leurs en­fants gais.

L’im­por­tance de la fa­mille et la fa­çon dont la foi n’est en rien contra­dic­toire avec l’orien­ta­tion sexuelle font aus­si par­tie des mes­sages de ce long mé­trage dans le­quel le jeu des ac­teurs com­pense un scé­na­rio par­fois un peu gnan­gnan et dé­ci­dé­ment très hol­ly­woo­dien.

Théo­dore Pel­le­rin (Xa­vier) et Lu­cas Hedges (Ja­red)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.