LE RÊVE POÉ­TIQUE DU CIRQUE S’AMÈNE EN ARÉ­NA

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - RA­PHAEL GENDRON-MAR­TIN Le Jour­nal de Mon­tréal ra­phael.gendron-mar­tin @que­be­cor­me­dia.com

VAN­COU­VER | Après avoir connu une belle exis­tence sous le cha­pi­teau jaune et bleu, le spec­tacle Cor­teo du Cirque du So­leil est de re­tour en aré­na. Pour cette nou­velle ver­sion, les concep­teurs se sont as­su­rés de gar­der le cô­té in­time de la créa­tion ori­gi­nale.

Quelques mé­dias qué­bé­cois ont été in­vi­tés à as­sis­ter à la nou­velle mou­ture de Cor­teo lors du pas­sage du Cirque à Van­cou­ver, il y a quelques se­maines.

La troupe pas­sait alors une se­maine au Pa­ci­fic Co­li­seum, un aré­na qui a no­tam­ment ac­cueilli les com­pé­ti­tions de pa­ti­nage ar­tis­tique et pa­ti­nage de vi­tesse courte piste pour les Jeux olym­piques de 2010.

En mar­chant dans les cor­ri­dors, on y a no­tam­ment re­mar­qué une im­mense pho­to de Joa­nie Rochette après qu’elle a rem­por­té sa fa­meuse mé­daille de bronze dans cette en­ceinte.

Et dès notre en­trée dans les gra­dins, on y a vu la gi­gan­tesque scène de

Cor­teo, qui est po­sée sur la lon­gueur de la pa­ti­noire et qui scinde les gra­dins en deux. Les spec­ta­teurs se trouvent ain­si de chaque cô­té de la scène, ce qui confère un ca­rac­tère très in­time. On n’a pas l’im­pres­sion d’être à un ki­lo­mètre de l’ac­tion.

« C’était l’idée de dé­part lors­qu’il a été ques­tion de re­don­ner le spec­tacle dans les aré­nas, in­dique Mark Shaub, le di­rec­teur ar­tis­tique de Cor­teo, qui était aus­si de l’aven­ture sous cha­pi­teau dès 2005. Per­son­nel­le­ment, j’avais peur que nous per­dions le cô­té in­time en trans­fé­rant le spec­tacle dans un grand es­pace. Mais fi­na­le­ment, la grosse scène do­mine l’aré­na et non l’in­verse. »

CONSER­VER L’ES­SENCE

Lorsque la tour­née sous cha­pi­teau de Cor­teo s’est ter­mi­née, en 2015, l’équipe de créa­tion croyait que le spec­tacle conçu et mis en scène par Da­niele Fin­zi Pas­ca était mort pour de bon.

« Nous étions très tristes, men­tionne Mark Shaub. Il y a eu beau­coup d’émo­tion à la der­nière re­pré­sen­ta­tion. Quand nous avons ap­pris que le Cirque son­geait à le re­don­ner en aré­na, il y a quelques per­sonnes de l’équipe de créa­tion ori­gi­nale qui vou­laient re­ve­nir afin de s’as­su­rer que l’es­sence du spec­tacle ori­gi­nal se­rait conser­vée. »

FÊTE FO­RAINE

Le nom Cor­teo si­gni­fie « cor­tège » en ita­lien. Le spec­tacle se si­tue dans une am­biance de fête fo­raine, alors qu’un clown évoque ses propres fu­né­railles, sous le re­gard d’anges bien­veillants.

La nou­velle ver­sion en aré­na a été res­ser­rée d’une ving­taine de mi­nutes. Deux nu­mé­ros ont aus­si été rem­pla­cés. « Le rythme est meilleur et plus dy­na­mique, re­con­naît Mark Shaub. Dans l’an­cienne ver­sion, il y avait quelques mo­ments plus tran­quilles. »

Cor­teo se­ra pré­sen­té au Centre Vi­déo­tron de Qué­bec, du 6 au 9 dé­cembre. La troupe du Cirque du So­leil s’amè­ne­ra en­suite au Centre Bell de Mon­tréal, du 19 au 30 dé­cembre. Pour les dé­tails : cir­que­du­so­leil.com/fr/cor­teo.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.