LA NOU­VELLE VIE DE NA­TA­SHA ST-PIER

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - VIC­TOR-LÉON CAR­DI­NAL

Après plu­sieurs an­nées d’ab­sence, Na­ta­sha St-Pier re­vient au Qué­bec nous pré­sen­ter son al­bum Ai­mer c’est tout don­ner, sur le­quel elle in­ter­prète des poèmes de la re­li­gieuse fran­çaise sainte Thé­rèse de Li­sieux, mis en musique. Jon­glant entre son mé­tier de chan­teuse et sa nou­velle pro­fes­sion de pro­fes­seure de yo­ga, l’ar­tiste nous parle de son al­bum et de sa nou­velle vie dans le sud-ouest de la France.

Vi­vant de­puis près de 12 ans en France, Na­ta­sha St-Pier a dé­cou­vert, en 2013, les textes de sainte Thé­rèse de Li­sieux, dé­cé­dée en 1897 à l’âge de 24 ans.

« On m’avait de­man­dé, il y a cinq ans, de por­ter le pro­jet de l’al­bum Thé­rèse, vivre

d’amour, qui est sor­ti en France, mais pas ici. À l’époque, j’igno­rais qui était sainte Thé­rèse de Li­sieux. De fil en ai­guille, j’ai beau­coup ai­mé cette ex­pé­rience. Voi­là pour­quoi j’ai dé­ci­dé de faire à nou­veau ap­pel aux frères Pou­zin, qui avaient mis en chan­son les poèmes du pre­mier al­bum, afin d’en faire un deuxième qui s’in­ti­tule

Ai­mer c’est tout don­ner .» Na­ta­sha St-Pier dé­clare avoir dé­cou­vert, dans les textes de la re­li­gieuse, une forme de spi­ri­tua­li­té ac­ces­sible à tous.

« Même si Thé­rèse est dé­cé­dée il y a plus de 100 ans, ses textes res­tent très ac­tuels. On y parle d’amour uni­ver­sel, de sim­pli­ci­té volontaire et de l’im­por­tance de vivre le mo­ment pré­sent. Pour l’ins­tant, j’ignore si je vais pour­suivre ma car­rière en ne chan­tant que des textes religieux. Une chose est cer­taine, ça me plaît beau­coup. Je pré­vois re­ve­nir en fé­vrier faire une tour­née des églises du Qué­bec, et peut-être du Nou­veau-Bruns­wick, où je chan­te­rai les chan­sons de mon der­nier al­bum ain­si que quelques-uns de mes suc­cès. De plus, j’écris ac­tuel­le­ment un livre sur le bien-être, qui de­vrait sor­tir à la fin 2019, et je com­men­ce­rai bien­tôt à don­ner des confé­rences sur le bon­heur. »

DU YO­GA AU BORD DE L’EAU

Exer­çant son mé­tier de chan­teuse de­puis plus de 20 ans, Na­ta­sha St-Pier a ajou­té ré­cem­ment une nou­velle corde à son arc.

« Je suis en­sei­gnante de yo­ga et j’ai ma propre école. Ça fait près de 15 ans que je fais du yo­ga et j’ai eu en­vie, dans les der­nières an­nées, d’ap­pro­fon­dir ma pra­tique. J’en­seigne dé­sor­mais dans des re­traites de yo­ga qui ont lieu ici et là. J’en ai d’ailleurs une à ve­nir qui se dé­rou­le­ra au Qué­bec. »

De plus, l’ar­tiste vit à pré­sent avec son époux, Gré­go­ry, et son fils de trois ans, Bixente, dans le sud-ouest de la France, près de Biar­ritz. « J’ai gran­di au bord de la mer, au Nou­veau-Bruns­wick, et c’était im­por­tant pour moi que mon fils gran­disse, lui aus­si, au bord de la mer. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.