UN SUS­PENSE PRE­NANT

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA WEEKEND - ISA­BELLE HONTEBEYRIE

Lors du plus ré­cent Fes­ti­val de Cannes, Bur­ning, du réa­li­sa­teur sud-co­réen Lee Chang-dong a ga­gné le prix FRIPESCI dé­cer­né par les cri­tiques de cinéma.

Ce sus­pense dé­bute de ma­nière as­sez nor­male pour en­suite bi­fur­quer et plon­ger le spec­ta­teur dans un épais mystère, peu­plé de per­son­nages tout aus­si énig­ma­tiques.

Jong-soo (Yoo Ah-in) est li­vreur en at­ten­dant de réa­li­ser son rêve d’être écri­vain. Il at­tire le re­gard de Hae-mi (Jeon Jong-seo), qui vend des pro­duits dans la rue. Elle lui ex­plique qu’ils se connaissent de­puis l’école, un fait dont il ne se sou­vient ab­so­lu­ment pas.

AMOUR ET JA­LOU­SIE

Ils couchent en­semble et le jeune homme fi­nit par ac­cep­ter de s’oc­cu­per de son chat lorsque Hae-mi part en Afrique y ef­fec­tuer un sé­jour va­gue­ment spi­ri­tuel. À son re­tour, quand Jong-soo va la cher­cher à l’aé­ro­port, il la trouve en compagnie de Ben (Ste­ven Yeun). Il est riche, beau, conduit une Porsche et ne tra­vaille pas.

La ja­lou­sie s’ins­talle, d’au­tant que Ben ex­plique à Jong-soo que son grand plai­sir est de brû­ler des serres sim­ple­ment afin d’ob­ser­ver les bâ­ti­ments en flammes. Lorsque Hae-mi dis­pa­raît, Jong-soo sus­pecte im­mé­dia­te­ment Ben. S’amorce alors une en­quête.

Adap­ta­tion libre ins­pi­rée des nou­velles Les granges brû­lées de Ha­ru­ki Mu­ra­ka­mi et L’in­cen­diaire de William Faulk­ner, Bur­ning ins­talle ra­pi­de­ment une at­mo­sphère claus­tro­phobe, de l’ap­par­te­ment de la jeune femme à la ferme du père de Jong-soo, les plans de la ca­mé­ra de Lee Chang-dong don­nant un re­lief par­ti­cu­lier à quan­ti­té d’es­paces clos et exi­gus.

Mais Bur­ning n’est pas qu’un sus­pense ; c’est un exa­men de la ja­lou­sie, des rap­ports hu­mains, de la fa­mille et de la ri­chesse.

PHOTO COURTOISIE PINE HOUSE FILM

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.