LA BELLE CIN­QUAN­TAINE DE HUGH JACKMAN

De­ve­nu une ve­dette grâce au per­son­nage de Wol­ve­rine, l’Aus­tra­lien Hugh Jackman a su im­pri­mer sa griffe dans le pay­sage hol­ly­woo­dien tout en prou­vant qu’il était plus qu’un sexe-sym­bole. Re­tour sur le par­cours de ce­lui qui a cé­lé­bré son 50e an­ni­ver­saire le

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA WEEKEND - VÉ­RO­NIQUE QUIRION

Né à Syd­ney en 1968, le jeune Hugh est éle­vé par un père comp­table qui, très tôt, l’en­cou­rage à faire du théâtre. Jackman prend goût à la co­mé­die, mais choi­sit des études en jour­na­lisme. Rat­tra­pé par son dé­sir de jouer, il s’ins­crit à la Wes­tern Aus­tra­lian Aca­de­my of Per­for­ming Arts, d’où il sort di­plô­mé en 1994. Ra­pi­de­ment re­pé­ré, il ob­tient un rôle dans le feuilleton aus­tra­lien Co­rel­li, ce qui lui per­met de se faire connaître. C’est d’ailleurs sur ce pla­teau qu’il fe­ra la connais­sance de son épouse, De­bor­ra-Lee Fur­ness. Ce­lui qui cu­mule les em­plois dans les res­tau­rants et les sta­tions d’es­sence n’a tou­te­fois qu’une idée en tête. « J’ai ter­mi­né les cours d’art dra­ma­tique à 26 ans et j’ai dé­ci­dé de me don­ner 5 ans pour faire en sorte que mon nom soit un peu connu. Si à 31 ans, je n’avais tou­jours pas per­cé, alors j’au­rais lâ­ché », ex­plique-t-il. Heu­reu­se­ment pour lui, en 1999, sa pres­ta­tion dans la co­mé­die mu­si­cale Ok­la­ho­ma ! at­tire les pro­duc­teurs amé­ri­cains. Il n’en fau­dra pas plus pour que le jeune pro­dige dé­croche le rôle de Wol­ve­rine. Le film rem­porte un im­mense suc­cès, et ce rôle lui ap­porte la consé­cra­tion à 32 ans. Jackman in­car­ne­ra le cé­lèbre mu­tant dans les nom­breuses suites. À la veille de ses 50 ans, l’in­ter­prète de Lo­gan a tou­te­fois avoué se sen­tir dé­sor­mais trop âgé pour ce rôle phy­si­que­ment exi­geant, an­non­çant ain­si la fin de sa contri­bu­tion à la sa­ga X-Men.

TA­LENTS MUL­TIPLES

Du­rant les 15 der­nières an­nées, Jackman

a su va­rier les re­gistres prou­vant qu’il sait tout faire sur scène, jouer, mais aus­si chan­ter et dan­ser.

Ce­lui a été ho­no­ré le 19 no­vembre pour l’en­semble de sa car­rière, au Kirk

Dou­glas Award, a cu­mu­lé les suc­cès : The Boy from Oz, Aus­tra­lia, Van Hel­sing, The Grea­test Show­man, Les mi­sé­rables...

Ma­riés de­puis 22 ans, Hugh Jackman et De­bor­ra-Lee Fur­ness font fi­gure d’ex­cep­tions à Hol­ly­wood. L’ac­teur, qui se ré­jouit d’être avec quel­qu’un qui le connaît par coeur, a en­core des étoiles plein les yeux lors­qu’il parle de sa femme, de 13 ans son aî­née.

« De­bor­ra et moi nous sommes ren­con­trés à mes dé­buts. J’avais 26 ans, je sor­tais à peine de l’école de théâtre. Elle a tou­jours été là pour moi de­puis. »

Il a d’ailleurs confié les se­crets de la longévité de son couple au ma­ga­zine Ga­la.

« La com­mu­ni­ca­tion, c’est la base de tout : par­ler de tout, de ce qui est bien, moins bien, gê­nant, em­bar­ras­sant... Si vous avez be­soin de vous ma­quiller au ré­veil pour l’autre, ce n’est pas bon signe. Contrai­re­ment aux autres pe­tites amies que j’ai eues, avec elle, j’ai su que je pou­vais être moi-même. »

Afin de par­ta­ger son bon­heur, le couple a choi­si d’agran­dir la fa­mille en adop­tant Os­car Maxi­mi­lian (né le 15 mai 2000) et Ava Eliot (née le 10 juillet 2005). LE TEMPS QUI PASSE

Mal­gré les quelques en­nuis de san­té qu’on lui connaît (Hugh Jackman a su­bi six in­ter­ven­tions au cours des cinq der­nières an­nées pour trai­ter un can­cer de la peau), l’ac­teur aborde la cin­quan­taine du bon pied.

« Plus j’ap­proche de la cin­quan­taine, plus les gens au­tour de moi me parlent du temps qui passe. Oui, le temps est pré­cieux, les en­fants gran­dissent... Mon fils me le rap­pelle cons­tam­ment du haut de ses 18 ans. Non, je ne tra­verse pas une crise du de­mi-siècle ; au contraire, j’es­saie d’en­vi­sa­ger ce pas­sage obli­gé avec le plus de sa­gesse pos­sible. »

Hugh Jackman et Ch­ris­tian Bale dans Le pres­tige Hugh Jackman et son épouse De­bor­ra-Lee Fur­ness

PHO­TOS D’ARCHIVES WENN, COURTOISIE, MAR­VEL

Hugh Jackman dans son rôle de Wol­ve­rine

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.