TEN­DANCES TÉ­LÉ DE L’HI­VER

Nou­velle sai­son, nouvelles émis­sions. Voi­ci quelques ten­dances qui se dé­gagent de la pro­gram­ma­tion té­lé­vi­suelle de cet hi­ver.

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION | WEEKEND - EM­MA­NUELLE PLANTE Col­la­bo­ra­tion spé­ciale em­ma­nuelle.plante @que­be­cor­me­dia.com

1. DÉPEINDRE DES MI­LIEUX MOINS FAVORISÉS

Les classes fa­vo­ri­sées font rê­ver. Avec la ri­chesse ne vient pas né­ces­sai­re­ment le bon­heur, et ça, on l’a dé­peint de­puis long­temps dans les sé­ries té­lé. Pen­sons aux soaps amé­ri­cains, à Dal­las et Dy­nas­tie ,à La mai­son Des­chênes ou L’or du temps chez nous. Le plus sou­vent, c’est la classe moyenne qui est en ve­dette dans nos sé­ries. Ra­re­ment, mis à part dans des oeuvres his­to­riques ou dans Les Bou­gon, l’ac­tion d’une sé­rie s’est dé­rou­lée dans un mi­lieu pré­caire. On sent ce vent de chan­ge­ment chez nos voi­sins avec des sé­ries comme On

My Block. Dans cette re­cherche et cette vo­lon­té de vé­ra­ci­té et de di­ver­si­té, il est temps que des sé­ries nous montrent une réa­li­té moins douce.

M’EN­TENDS-TU ?

Cette co­mé­die dra­ma­tique de Flo­rence Long­pré (Like-moi !) ar­rive à point. On y re­trouve trois amies écor­chées qui vivent dans un quar­tier dé­fa­vo­ri­sé de Mon­tréal et tentent tant bien que mal de joindre les deux bouts, tout en trou­vant un sens à leur vie et en es­pé­rant être ai­mées. Il y a Ada (Flo­rence) qui vit de l’aide so­ciale avec sa mère et qui consulte pour des troubles d’agres­si­vi­té. Puis, Ca­ro­lanne (Ève Lan­dry), la dis­crète, qui fuit une vio­lence qui a tein­té son exis­tence et qui l’a sans doute em­pê­chée de s’épa­nouir. Et il y a Fa­bio­la (Mé­lis­sa Bé­dard) qui tra­vaille dans un

fast-food pour sub­ve­nir aux be­soins de sa fa­mille, une fille gé­né­reuse dont on abuse sou­vent. Une sé­rie douce-amère, osée et bien écrite.

Dès le 16 jan­vier 22 h à Té­lé-Qué­bec

2. LES SE­CRETS DE FA­MILLE

La fa­mille est sou­vent au centre de nos sé­ries et, cette sai­son, des se­crets bien en­fouis vont re­muer les nou­veaux per­son­nages avec les­quels nous fe­rons connais­sance.

LES HO­NO­RABLES

Ce thril­ler nous en­traîne au coeur de la dé­tresse d’une fa­mille de ju­ristes confron­tée à la mort de l’un des leurs. Pa­pa et ma­man (Patrick Huard et Ma­cha Gre­non) sont juges, l’aî­née, avo­cate. Le fré­rot a moins bien tour­né. Et la pe­tite der­nière, pro­mise à une car­rière olym­pique, s’est re­trou­vée au bout du cou­teau d’un homme désaxé qui n’est pas tout à fait in­con­nu de la fa­mille. Ce drame fa­mi­lial nous fait voir que tout n’est ni noir ni blanc même quand on suit les règles à la lettre et que la loi a ses propres li­mites. Vous ver­rez que même les meilleures fa­milles peuvent ca­cher un cô­té sombre.

Dif­fu­sé sur Club illi­co

5e RANG

Les au­teurs Sylvie Lussier et Pierre Poi­rier adoptent ici un ton plus près de Jack Car­ter que de L’Au­berge du chien noir tout en mi­sant sur une sé­rie cho­rale sui­vant le par­cours de nom­breux per­son­nages. Marie-Luce (Maude Gué­rin) est l’aî­née de six soeurs bien dif­fé­rentes et gère la ferme fa­mi­liale. Son uni­vers va bas­cu­ler le soir où son ma­ri est re­trou­vé mort dans la fosse aux co­chons. L’enquête ébran­le­ra pas mal de gens dans le pe­tit vil­lage de Val­mont et on va ra­pi­de­ment se rendre compte que le beau Guy me­nait sans doute une double vie qui di­vise le clan.

Mar­di 21 h à Ici Ra­dio-Ca­na­da Té­lé

UNE AUTRE HIS­TOIRE

Chan­tal Ca­dieux (Pro­vi­dence, Mé­moires vives) a l’ha­bi­tude des drames fa­mi­liaux qui s’ar­ti­culent gé­né­ra­le­ment au­tour d’une femme forte. Ici, Ma­ri­na Or­si­ni in­carne Ané­mone, une tha­na­to­prac­trice at­teinte d’Alz­hei­mer pré­coce, mère de trois en­fants dans sa vie ac­tuelle et de trois autres dans une vie an­té­rieure qu’elle a ten­té d’ou­blier. Mais la ma­la­die la ra­mène à son plus gros se­cret.

Lun­di 20 h à Ici Ra­dio-Ca­na­da Té­lé

3. LE TALK-SHOW RE­VI­SI­TÉ

Il sem­ble­rait qu’on se couche tôt au Qué­bec. Il fut un temps où nous avions, nous aus­si, comme les Amé­ri­cains, des talk-shows de fin de soi­rée. Cet hi­ver, la for­mule talk-show a ins­pi­ré de nou­veaux concepts pour faire ja­ser les in­vi­tés avec hu­mour.

PHIL S’IN­VITE

Dans cha­cune de ses émis­sions, vous ver­rez Phil Roy son­ner à la porte d’une per­son­na­li­té pour trans­for­mer une pièce de sa mai­son en pla­teau té­lé. C’est là que d’autres in­vi­tés pren­dront part au ren­dez-vous qui s’annonce, comme on connaît Phil, as­sez dis­jonc­té. Pé­né­lope McQuade, Maxime et Li­via Martin et Pier-Luc Funk font par­tie des cou­ra­geux qui ont ré­pon­du à la porte…

Dès le 30 jan­vier 20 h à V

CE­CI N’EST PAS UN TALKSHOW

Je contre­dis to­ta­le­ment le titre de cette émis­sion en la pla­çant dans cette ca­té­go­rie, mais comme il y au­ra de la ja­sette, je per­siste ! Ici, Pierre Hé­bert ac­cueille, de­vant pu­blic, trois in­vi­tés qui de­vront tout faire pour prou­ver que cha­cun est le meilleur in­vi­té. An­toine Vé­zi­na y est juge. Pour mar­quer des points, les in­vi­tés doivent, du­rant leur en­tre­vue, se mo­quer des codes des talk­shows ha­bi­tuels. C’est donc un hy­bride entre le talk-show, une joute d’im­pro et un jeu té­lé­vi­sé. Jeu­di 21 h à Z

4. L’AU­TO­DÉ­RI­SION

Il n’y a rien de mieux que l’au­to­dé­ri­sion pour dé­dra­ma­ti­ser ou désa­mor­cer une si­tua­tion, même em­bar­ras­sante. On le voit pré­sen­te­ment dans la pub de Martin Matte pour une grosse chaîne d’ali­men­ta­tion dans la­quelle Guy­laine Tremblay a ac­cep­té de fi­gu­rer. C’est la meilleure arme.

LES IN­VI­SIBLES

L’au­to­dé­ri­sion est pré­sente dans cette nou­velle sé­rie ré­jouis­sante. Les in­vi­sibles est une adap­ta­tion d’Ap­pe­lez mon agent (ou Dix pour cent), une co­mé­die fran­çaise qui se dé­roule dans les bu­reaux d’agents d’ar­tistes. Chez nous, Ka­rine Gon­thier-Hynd­man, Da­nièle Lo­rain, Be­noît Mauf­fette et Bru­no Mar­cil campent ces agents un tan­ti­net ca­rac­té­riels. La beau­té du concept : des ac­teurs ont ac­cep­té de jouer leur « propre rôle » don­nant lieu à des mo­ments sa­vou­reux. Évi­dem­ment, tout est fic­tion, mais l’au­to­dé­ri­sion n’est par­fois pas très loin dans cer­tains cas.

Lun­di 21 h à TVA

5. LES REN­CONTRES HU­MAINES

À l’ère où les gens ne s’écrivent qu’en quelques ca­rac­tères et se com­parent sur les ap­pa­rences que re­flètent les ré­seaux so­ciaux, le do­cu­men­taire a plus que ja­mais sa place pour nous rap­pro­cher de réels su­jets et sa­luer le cou­rage ou l’au­dace des gens.

UN ZOO PAS COMME LES AUTRES

Ce do­cu­réa­li­té nous pré­sente le quo­ti­dien d’un couple de la Beauce, les Miller, qui mène une vie hors de l’or­di­naire. Ils se sont don­né comme mis­sion de venir en aide aux ani­maux sau­vages blessés et ont trans­for­mé leur chez-soi en vé­ri­table zoo que nous pou­vons au­jourd’hui vi­si­ter. Ac­tuel­le­ment, plus de 150 pen­sion­naires s’y re­trouvent, du kan­gou­rou au loup en pas­sant par le ra­ton la­veur. Un ours à trois pattes et un ba­bouin aveugle y ont aus­si trou­vé re­fuge. Lun­di 19 h à TVA

DÉVISAGÉS

Cette sé­rie do­cu­men­taire tou­chante nous pré­sente des gens qui, d’un seul re­gard, re­vivent chaque jour un évé­ne­ment mal­heu­reux qui a fait bas­cu­ler leur vie et qui s’est ins­crit sur leur vi­sage. Ce sont des êtres cou­ra­geux qui ont dû se re­bâ­tir par­fois sous d’autres traits.

Lun­di 20 h 30 à Ca­nal vie

EXPAT

Il sem­ble­rait que 3 mil­lions de Ca­na­diens vivent ac­tuel­le­ment à l’étran­ger. Cette sé­rie nous pro­pose des en­tre­tiens avec 30 d’entre eux, ha­bi­tant dans une ving­taine de pays, qui ont dé­ci­dé de mi­ser sur leur bon­heur, de prendre des risques afin de pour­suivre leurs rêves à l’étran­ger.

Ven­dre­di 19 h à Ca­sa

Les ho­no­rables

M’en­tends-tu ?

Phil s’in­vite

Une autre his­toire

5e rang

Ce­ci n’est pas un talkshow

Les in­vi­sibles

Un zoo pas comme les autres

Dévisagés

Expat

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.