LES ÉTATS-UNIS COUPENT LES AILES DE BOMBARDIER

Le dé­par­te­ment du Com­merce amé­ri­cain im­pose des droits de 220 % sur les ap­pa­reils C Se­ries

Le Journal de Montreal - - LA UNE - Phi­lippe Or­fa­li or­fa­li

C’est en­core pire que ce qu’an­ti­ci­pait Bombardier. Le dé­par­te­ment amé­ri­cain du Com­merce s’est ran­gé der­rière le géant de l’avia­tion Boeing, hier, es­ti­mant que la com­pa­gnie qué­bé­coise a ven­du à des prix trop faibles ses avions C Se­ries. Bombardier se voit im­po­ser des droits com­pen­sa­toires de 219,63 % pour cha­cun de ses ap­pa­reils aux États-Unis. Trois fois plus que ce que de­man­dait Boeing.

Washington vient, dans les faits, de tri­pler le coût des avions C Se­ries aux États-Unis. Boeing de­man­dait que des droits com­pen­sa­toires et an­ti­dum­ping de 80 % soient im­po­sés aux avions qué­bé­cois.

Cette dé­ci­sion va nuire aux chances de Bombardier de per­cer le mar­ché amé­ri­cain. Celle-ci n’en­tre­ra tou­te­fois en vi­gueur qu’à la suite d’un autre ju­ge­ment, en fé­vrier 2018.

« Nous sommes to­ta­le­ment en désac­cord. L’am­pleur des droits sug­gé­rés est ab­surde et dé­con­nec­tée de la réa­li­té [...]. Boeing tente d’uti­li­ser un pro­ces­sus biai­sé pour étouf­fer la concur­rence et pri­ver les com­pa­gnies aé­riennes amé­ri­caines et leurs pas­sa­gers des bé­né­fices des avions C Se­ries », a dé­cla­ré Bombardier.

En 2016, la mont­réa­laise a ven­du 75 avions C Se­ries à Del­ta Air­lines, pre­mier client « ma­jeur » à se pro­cu­rer les nou­veaux ap­pa­reils. Boeing af­firme que Bombardier a bé­né­fi­cié de sub­ven­tions des gou­ver­ne­ments du Qué­bec, du Canada et du Royaume-Uni, « qui lui ont per­mis de faire du dum­ping de ses pro­duits sur le mar­ché amé­ri­cain, cau­sant du tort aux tra­vailleurs amé­ri­cains de l’aé­ro­spa­tiale ».

BEAU­COUP D’IN­CON­NUES

Beau­coup d’in­con­nues de­meurent, à com­men­cer par les consé­quences de cette dé­ci­sion sur la vente d’avions à Del­ta.

Comme le sou­ligne la pro­fes­seure de droit in­ter­na­tio­nal Ge­ne­viève Du­four, de l’Uni­ver­si­té de Sher­brooke, Bombardier pour­rait « por­ter ap­pel de la dé­ci­sion de­vant plu­sieurs ins­tances, au­tant aux États-Unis qu’à l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale du com­merce (OMC) » au cours des pro­chains mois. Une dé­ci­sion fi­nale pour­rait prendre des an­nées.

Hier, l’ac­tion de l’avion­neur a tout de même bon­di de 14 % en bourse, avant de clô­tu­rer à 2,27 $.

PHO­TO D’ARCHIVES, AGENCE QMI

Le CS300, lors du vol inau­gu­ral de ce nou­vel ap­pa­reil de Bombardier de la C Se­ries, à l’aé­ro­port de Mi­ra­bel en fé­vrier 2015.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.