La­val est cham­pionne de la mo­dé­ra­tion

C’est là où l’al­cool est consom­mé le plus mo­dé­ré­ment

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - VA­LÉ­RIE BIDÉGARÉ

QUÉ­BEC | La­val fi­gure au som­met du pal­ma­rès d’Éduc’al­cool des ré­gions qui consomment de l’al­cool le plus mo­dé­ré­ment, tan­dis que l’Abi­ti­bi-Té­mis­ca­mingue ferme la marche avec le triste record de consom­ma­tion ex­ces­sive.

La ré­gion de la Ca­pi­tale-Na­tio­nale avait re­çu en 2015 le titre de cham­pionne de la mo­dé­ra­tion au terme d’une vaste en­quête sur les Qué­bé­cois et l’al­cool, me­née par la firme CROP, pour le compte d’Éduc’al­cool.

L’ex­pé­rience a été re­nou­ve­lée en 2017 et, cette fois, le por­trait de la consom­ma­tion d’al­cool des Qué­bé­cois, par ré­gion, s’avère dif­fé­rent puisque Qué­bec a glis­sé en cin­quième po­si­tion, loin der­rière La­val.

Quant à Mon­tréal, elle oc­cupe le qua­trième éche­lon, elle qui était cin­quième il y a deux ans.

Se­lon le di­rec­teur gé­né­ral d’Éduc’al­cool, Hu­bert Sa­cy, des don­nées so­cio­lo­giques, telle la pré­sence plus im­por­tante d’im­mi­grants dans cer­taines ré­gions au dé­tri­ment d’autres, peuvent ex­pli­quer le phé­no­mène.

« À La­val, Mon­tréal et dans l’Ou­taouais, il y a davantage de gens qui ne sont pas nés ici et qui sont is­sus de l’im­mi­gra­tion plu­tôt ré­cente », sou­lève M. Sa­cy.

« Les gens is­sus de l’im­mi­gra­tion plu­tôt ré­cente sont es­sen­tiel­le­ment d’où? Des pays du Magh­reb, des pays de l’Amé­rique la­tine, d’Haï­ti ou bien des pays asia­tiques et dans ces cultures-là, on consomme moins d’al­cool moins ré­gu­liè­re­ment, ce qui peut être une ex­pli­ca­tion. »

La si­tua­tion est loin d’être « dé­sas­treuse » ou « ca­tas­tro­phique » pour la Ca­pi­tale-Na­tio­nale, se­lon M. Sa­cy, puis­qu’elle se re­trouve néan­moins dans le pe­lo­ton de tête.

Il évoque le « boom de pros­pé­ri­té » que la ré­gion a connu ces der­nières an­nées comme pos­sible in­ci­ta­tif à le­ver le coude un peu plus fré­quem­ment pour ses ha­bi­tants.

« On sait tous que plus les gens ont de l’ar­gent, plus ils consomment de l’al­cool. Mais ça ne veut pas dire qu’ils consomment de ma­nière ex­ces­sive », dit-il.

CONDUITE RES­PON­SABLE

Les ré­gions de l’Ou­taouais, de Mon­tréal et de la Mau­ri­cie dé­tiennent les deuxième, troi­sième et qua­trième po­si­tions alors que l’Abi­ti­bi-Té­mis­ca­mingue « ferme la marche », en 16e po­si­tion, dé­te­nant ain­si le « triste record de la consom­ma­tion ex­ces­sive » qui se tra­duit par l’in­gur­gi­ta­tion de cinq verres ou plus lors d’une même oc­ca­sion.

Tou­te­fois, cette ré­gion fi­gure au deuxième rang lors­qu’il est ques­tion de conduite res­pon­sable.« Ce sont davantage de jeunes qui sont dans cette si­tua­tion-là [consom­ma­tion ex­ces­sive]. […] Les jeunes sont pas­sa­ble­ment sen­si­bi­li­sés à la conduite avec les fa­cul­tés af­fai­blies. Au­tre­ment dit, ces gens-là prennent un coup, mais quand ils conduisent, ils font très, très, très at­ten­tion », émet comme hy­po­thèse M. Sa­cy.

« Dans ces ré­gions-là, il y a pas mal de bar­rages po­li­ciers, ce qui fait que la per­cep­tion de se faire in­ter­cep­ter si on conduit avec les fa­cul­tés af­fai­blies est plus forte qu’ailleurs et c’est un dé­ter­mi­nant du comportement. »

PHO­TO D’ARCHIVES, AGENCE QMI

Les ha­bi­tants de la ré­gion de la Gas­pé­sie s’avèrent les conduc­teurs les plus res­pon­sables en ma­tière d’al­cool au vo­lant, se­lon les don­nées d’Éduc’al­cool.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.