L’échec du Sys­tème in­té­gré d’in­for­ma­tion de justice (SIIJ)

Le Journal de Montreal - - AC­TUA­LI­TÉS -

2001

Le gou­ver­ne­ment dé­bloque 6,8 M$ pour réa­li­ser une ana­lyse pré­li­mi­naire.

2003

Le SIIJ se donne pour ob­jec­tif d’amé­lio­rer la cir­cu­la­tion de l’in­for­ma­tion au sein de l’ad­mi­nis­tra­tion ju­di­ciaire.

2007

Les ré­seaux po­li­ciers, ju­ri­diques ain­si que les ser­vices cor­rec­tion­nels de­vaient être mo­der­ni­sés. Mais le SIIJ ac­cuse du re­tard.

2009

Le Vé­ri­fi­ca­teur gé­né­ral du Qué­bec sonne l’alarme : le SIIJ n’est pas gé­ré « avec un sou­ci d’éco­no­mie et d’ef­fi­cience ».

2012

Réa­li­sé à 21 % au mi­nis­tère de la Justice et à moins de 40 % à la Sé­cu­ri­té pu­blique, le SIIJ est aban­don­né après un gas­pillage de 76 M$.

2013

Qué­bec dé­pense 340 000 $ en « fer­me­ture du dos­sier » pour le SIIJ.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.